Index

SAINT-PÈRE

CURIE ROMAINE

SERVICES D'INFORMATIONS

ÉTAT DE LA CITÉ
DU VATICAN

ANNÉE LITURGIQUE

CÉLÉBRATIONS
LITURGIQUES

Back Top Print

   

Le Denier de Saint-Pierre aujourd'hui

Dès la première année de son pontificat, Benoît XVI a voulu souligner la signification particulière du Denier de Saint-Pierre :

« Le ‘Denier de Saint-Pierre’ est l’expression la plus typique de la participation de tous les fidèles aux initiatives de charité de l’évêque de Rome envers l’Église universelle. La valeur de ce geste n’est pas seulement pratique, mais aussi symbolique, étant un signe de communion avec le Pape et un signe d’attention aux nécessités de nos frères ; en cela, votre service possède une valeur profondément ecclésiale » (Discours aux membres du Cercle de Saint-Pierre, 25 février 2006).

La valeur ecclésiale de ce geste se manifeste dans le fait que les initiatives de charité font partie de la nature de l’Église, comme le Pape l’a indiqué dans sa première encyclique Deus caritas est, du 25 décembre 2005 :

« L’Église ne peut jamais se dispenser de l’exercice de la charité en tant qu’activité organisée des croyants et, d’autre part, il n’y aura jamais une situation dans laquelle on n’aura pas besoin de la charité de chaque chrétien, car l’homme, au delà de la justice, a et aura toujours besoin de l’amour » (n. 29).

C’est une aide qui est toujours animée par l’amour qui vient de Dieu :

« De ce fait, il est très important que l’activité caritative de l’Église maintienne toute sa splendeur et ne se dissolve pas dans une organisation commune d’assistance, en en devenant une simple variant. Mais quels sont donc les éléments constitutifs qui forment l’essence de la charité chrétienne et ecclésiale ? » (ibid, n. 31).

***

L’attention pour le Denier de Saint-Pierre comme moyen pour les croyants de soutenir le ministère des successeurs de Pierre au service de l’Église universelle a déjà été rappelée par les Pontifes précédents. Jean-Paul II s’était par exemple exprimé ainsi :

« Vous connaissez les nécessités croissantes de l’apostolat, les besoins des Communautés ecclésiales spécialement en pays de mission, les demandes d’aide parvenir de population, de personnes et de familles qui se trouvent dans des conditions précaires. Tant de gens attendent du Siège apostolique un soutien que souvent ils ne réussissent pas à trouver ailleurs.
Dans cette optique, le Denier de Saint-Pierre représente une véritable participation à l’action évangélisatrice, spécialement si on prend en compte le sens et l’importance d’un partage concret des préoccupations de l’Église universelle » (Discours au Cercle Saint-Pierre, 28 février 2003).

Les offrandes des fidèles au Saint-Père sont destinées aux œuvres ecclésiales, aux initiatives humanitaires et aux actions de promotion sociale, de même qu’au soutien des activités du Saint-Siège. En tant que Pasteur de toute l’Église, le Pape se préoccupe aussi des besoins matériels des diocèses pauvres, d’instituts religieux et de fidèles connaissant de graves difficultés (pauvres, enfants, marginaux, victimes de guerre ou de catastrophes naturelles ; aides particulières à des Évêques ou à des diocèses en difficultés, éducation catholique, aide aux réfugiés ou aux migrants, etc…).

Le critère général qui inspire la pratique du Denier de Saint-Pierre remonte à l’Église primitive :

« Le fondement principal du soutien du Siège apostolique est représenté par les offrandes spontanément données par les catholiques du monde entier, et éventuellement aussi par d’autres hommes de bonne volonté. Cela correspond à la tradition qui tire son origine de l’Évangile (cf. Lc 10,7) et des enseignements de Apôtres (cf. 1 Co 9,11) » (Lettre de Jean-Paul II au Cardinal Secrétaire d’État, 20 novembre 1982).

Aidons le Saint-Père à aider les autres!

 Votre don, si modeste qu’il soit, est important.



Pour de Plus amples informations: 

Bureau du Denier de Saint-Pierre: tel.: (+39) 06.6988.4851 fax.: (+39)06.6988.3954 e-mail: obolo@sds.va