The Holy See
back up
Search
riga

V CENTENAIRE DE LA FONDATION
DE LA GARDE SUISSE PONTIFICALE

DISCOURS DE S.Exc. Mgr LEONARDO SANDRI

Aula Paul VI
Vendredi 5 mai 2006

 

Très cher Monsieur le Président,
Messieurs les Cardinaux,
Excellences,
chers membres de la Garde Suisse pontificale,
Mesdames et Messieurs!

1. C'est pour moi un honneur et une joie de vous souhaiter, au nom du Saint-Père et des différentes Institutions du Saint-Siège, une cordiale bienvenue, à vous tous qui participez à cette célébration à l'occasion du 500 anniversaire de la Garde Suisse pontificale. Je salue avant tout le Président de la Confédération helvétique, M. Moritz Leuenberger, et je le remercie des paroles amicales qu'il vient de nous adresser. Je voudrais également adresser une salutation respectueuse à tous les représentants des institutions religieuses et publiques, qui nous font l'honneur de leur présence parmi nous.

Je remercie également le compositeur, le Père Theo Flury, Bénédictin de l'Abbaye Einsiedeln, et le Professeur Alois Koch, qui dirige le concert de ce soir, les solistes et tous les membres du Choeur et de l'Orchestre du Collegium Musicum de l'église confiée aux jésuites de Lucerne, ainsi que les membres des autres Choeurs, qui ont interprété le programme musical. J'adresse enfin un salut particulier - accompagné de mon estime, de mon affection et de ma reconnaissance - à vous tous, chers Gardes suisses. Avec le commandant, le Colonel Elmar Theodor Mäder, les officiers et sous-officiers, les anciens gardes, ainsi que les nombreuses familles et amis, vous commémorez dans la joie et la gratitude ces cinq cents ans d'histoire honorable, d'engagement généreux et de service fidèle au Pape et au Siège apostolique.

2. Dans une lettre adressée au Président de la Conférence des Evêques de Suisse à l'occasion de cet événement important, Sa Sainteté le Pape Benoît XVI s'exprimait ainsi:  "Je remercie chaleureusement la chère Garde Suisse pour sa fidélité centenaire. Je suis toujours profondément heureux de voir comment les jeunes Suisses accomplissent leur service d'escorte et d'honneur, se montrant dignes de confiance et attentifs". C'est ce même sentiment de profonde gratitude qui jaillit spontanément de nos coeurs, alors que nous participons à un des moments les plus significatifs des différentes cérémonies prévues pour rappeler cet important centenaire. Après le concert de ce soir suivront demain la célébration eucharistique solennelle présidée par le Souverain Pontife, puis la prestation de serment des nouvelles recrues, le jour où nous faisons mémoire du sacrifice des 147 Gardes suisses qui, au pied de l'obélisque du Vatican, ont témoigné de leur amour et de leur fidélité pour le Pape jusqu'au sacrifice suprême de leur vie.

Aux célébrations solennelles de ces jours s'ajoute la magnifique exposition, très documentée, organisée dans le Bras de Charlemagne, qui retrace, à travers documents, tableaux, pièces historiques, photographies et films, le parcours glorieux de la présence et de l'activité de la Garde Suisse à Rome et au Vatican, au long des cinq siècles.

3. C'est pourquoi je suis heureux, ce soir, de me faire l'interprète des sentiments de gratitude de tous ceux qui, au cours des siècles, ont bénéficié du service fidèle et courageux de la Garde pontificale, pour l'exemple de générosité, d'altruisme, de sens du devoir, que les Gardes Suisses ont montré dans leur travail quotidien, exprimant de cette façon la grande tradition des valeurs de civilisation, d'humanité, de dialogue entre les différentes cultures, qui ont fait, au long de l'histoire, la grandeur du peuple de la Confédération helvétique. Le Corps de la Garde Suisse est donc un signe privilégié et un témoignage on ne peut plus éloquent de la fidélité du peuple suisse, qui a toujours offert et qui continue d'offrir aujourd'hui des jeunes prêts à servir l'Eglise.

Pour ces raisons, je forme le voeu que ce jubilé suscite chez les habitants de la Confédération helvétique un intérêt renouvelé pour la longue tradition de disponibilité et de collaboration avec le Saint-Siège et, en même temps, qu'il encourage aussi les nouvelles générations à assumer à leur tour ce grand engagement. Que la générosité et la fidélité à leur devoir dont ont témoigné tant de jeunes Suisses au sein de la Garde pontificale soient un exemple pour de nombreux jeunes de leur âge, afin qu'ils puissent à leur tour offrir leur collaboration active à la vie de l'Eglise, devenant ainsi les protagonistes de sa mission évangélisatrice dans toutes les parties du monde.

4. La "contemplation musicale" de ce soir, à travers l'écoute de "Carmen Saeculare", est une invitation précieuse et agréable à méditer, à travers l'art et la musique, sur le désir profond de l'âme humaine d'atteindre la pleine communion avec Dieu qui est Amour. "Deus caritas est", comme nous le rappelle l'incipit même de la première Encyclique que le Saint-Père a voulu donner à l'Eglise et au monde. Cet important Document pontifical s'ouvre en effet par un profond rappel à la charité, comme centre et sommet de notre foi chrétienne:  ""Dieu est amour:  celui qui demeure dans l'amour demeure en Dieu, et Dieu en lui" (1 Jn 4, 16). Ces paroles de la Première Lettre de Jean expriment avec une particulière clarté ce qui fait le centre de la foi chrétienne:  l'image chrétienne de Dieu, ainsi que l'image de l'homme et de son chemin, qui en découle. De plus, dans ce même verset, Jean nous offre pour ainsi dire une formule synthétique de l'existence chrétienne:  "Nous avons reconnu et nous avons cru que l'amour de Dieu est parmi nous". Nous avons cru à l'amour de Dieu:  c'est ainsi que le chrétien peut exprimer le choix fondamental de sa vie" (n. 1).

A travers les trois moments de l'Oratorio que nous allons entendre, consacrés aux divers aspects de la charité qui a son origine en Dieu et qui retourne à Dieu, nous sommes donc invités à repenser à ces cinq cents ans de service de la Garde Suisse pontificale comme un unique grand et fidèle "service d'amour" au Pape et à l'Eglise, et, à travers eux, au Christ et à l'Evangile.

5. Le souhait que nous voulons tous ensemble exprimer à vous tous, chers Gardes Suisses, en cet anniversaire si significatif, est qu'elle poursuive sa précieuse contribution au service de l'Eglise de Rome pour tous les chrétiens et pour toute l'humanité:  assurer au Saint-Père, à ses collaborateurs et aux foules de pèlerins qui arrivent continuellement dans l'Urbs et qui gravissent la Colline du Vatican pour rencontrer le Successeur de Pierre, des conditions adéquates d'ordre, de sécurité et de sérénité pour vivre intensément et avec profit ces moments importants de leur foi et de leur témoignage chrétien.

Chers Gardes Suisses, au nom du Souverain Pontife, du Cardinal-Secrétaire d'Etat et de toutes les Institutions du Saint-Siège, qui bénéficient de votre service, recevez les plus vives félicitations pour cet important objectif que vous avez atteint, ainsi que le souhait que les célébrations solennelles pour le cinquième centenaire de fondation renouvellent en vous tous l'engagement à poursuivre avec l'élan et la générosité qui vous caractérisent depuis toujours, "acriter et fideliter", dans votre service au Pape, au Saint-Siège et à l'Eglise.

 


 

top