Home   Histoire   Musée    Archives    Chapelle Musicale   Chapitre Libérien   Associations Vie Liturgique   Oratoire
 Histoire
  Introduction
  La Façade
  L'Intérieur
 Chapelle Borghèse
  Chapelle Sixtine
 
  Photogallery

 
Zoom

ZOOM

ZOOM



 
  HISTOIRE

 LA FAÇADE
 

Oeuvre magnifique de Ferdinando Fuga (1741), exposée à sud avec un portique à cinq ouvertures en bas et trois dans la loge supérieure, recouvre les mosaïques du XIII de l'ancienne façade. Enchâssés comme un borgeon précieux dans ce cadre suggestif, ils représente la naissance de la Basilique ainsi que Marie la trés Siante, apparue dans un rêve à Pape Liberio et au patricien romain Giovanni, qui inspire le lieu là où on aurait dû ériger son temple. Là un évènement exceptionnel aurait appuyé la volonté divine: le 5 août de l'an 358, en effet, une chute de neige recouvrit le Col Esquilin et sur la neige fraiche le Pape traça le périmètre de la future Basilique.

L'auteur sera Filippo Rusuti et les mosaïques accueillent les visiteurs dans toute leur majesté en suscitant les émotions qui rapprochent l'homme à la grandeur de Dieu. Pour jouir pleinement de ces joyaux seule une visite appropriée et guidée peut satisfaire les visiteurs contemplant ces œuvre d'art. Soit pour la Loge qui pour la Façade fait reconnaître Fuga, goût baroque et pictural uni à un vivant sens spatial, le condiusant dans son travail architectural dans lequel, aux cinq pièces au dessous qui donnent accès au portique, qui correspondent aux trois de la Loge supérieure; un jeu de vides qui soulage la lourdeur des colonnes abondantes en grappes, des arcs en plein centre, des chapiteaux, des frontons, des cadres, des guirlandes, des amours, des statues qui représentent ST. Charles, le B. Albergati, les Saints Pontifes. Entre eux, presque élevée dans le ciel, siège cellee de la Vierge et l'Enfant. Les artistes qui ont travaillè furent Lironi, Bracci, Maini, Slodtz, Della Valle et autres. La première pierre fut posée par Benoît XIV le 4 Mars 1741: cette Façade, qui laisse entrevoir le jeu polychrome, le scintillement du mur en mosaïque situé derrière, resulte presque une chapelle, plastiquement senti. Les travaux sur la chapelle et à l'intérieur du temple se terminèrent en 1750.

Sur toute la restauration, Pape Lambertini laissa tomber un bon mot: "Il crut que nous étions des entrepreneurs de théatre parce qu'elle ressemble à une salle de danse". L'architecture des deux palais latéraux est à droite de Ponzio (1605), et à gauche de Ferdinando Fuga (1743), construit après 138 ans pour uniformiser la façade de la Basilique. Les deux anges posés sur la grille centrale sont: la Viérge, œuvre de Maini, et l'Humilité œuvre des Bras.

 
 

© 2006 Basilica Papale Santa Maria Maggiore