The Holy See
back up
Search
riga

Visite de Son Excellence

l'Archevêque Paul Josef Cordes

Président du Conseil Pontifical " Cor Unum "

Genève, 8-9 octobre 2002

 

      Le 8 et 9 octobre 2002, l'Archevêque Paul Josef Cordes, Président du Conseil Pontifical " Cor Unum ", s'est rendu à Genève pour une visite de deux jours auprès des institutions humanitaires internationales.

       Le Conseil Pontifical " Cor Unum " est le dicastère du Saint-Siège chargé des initiatives du Saint-Père dans le domaine de la charité et d'apporter son assistance dans les zones affectées par une calamité humanitaire. " Cor Unum " sert de lien principal entre le Saint-Siège et l'ensemble des agences d'assistance et de développement catholiques. La visite a été coordonnée par la Mission Permanente du Saint-Siège auprès des Organisations Internationales à Genève.

       Auprès du Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (UNHCR), l'Archevêque Cordes a rencontré tout d'abord le Haut Commissaire, S.E. Mr. Ruud Lubbers, et ses collaborateurs directs. Après une brève présentation du Conseil Pontifical " Cor Unum " et de ses activités, Mr. Lubbers en fit de même pour le HCR. Le HCR est responsable des personnes réfugiées et déplacées par les mêmes causes que les réfugiés : dictature, guerres, etc. Le nombre de ces personnes (réfugiés et déplacés internes) se trouvant aujourd'hui sous la protection du HCR s'élève à quasi 20 millions. Le travail humanitaire consiste non seulement dans les premiers soins à donner aux personnes, mais aussi dans la définition de solutions à long terme et la capacitation de ces mêmes personnes à participer de façon positive à la vie sociale.

       Des études récentes démontrent combien la gestion de l'immigration de la part des États-Unis a favorisé la croissance économique. Il a été mis en évidence que l'immigration, gérée aux États-Unis sur base législative, fut gérée en Europe sur base de la culture, processus difficile qui n'a pas permis d'affronter efficacement les tendances xénophobes préoccupantes, et sans cesse croissantes.

       La conversation s'est poursuivie avec Mr. Pierre François Pirlot, donnant lieu à une discussion centrée sur les activités humanitaires au Pakistan et en Afghanistan. En Afghanistan la tâche principale est celle de reconstruire le pays. Catholic Relief Services (CRS, USA) et Diakonisches Werk (Allemagne) sont engagés dans ce travail avec un bon niveau de performance. Des organisations musulmanes opèrent également sur place. Néanmoins, l'avenir reste toujours incertain. Les infrastructures de base ayant trait à l'éducation et à la santé sont précaires. La population, parents et enfants, souhaite toutefois la promotion de l'éducation. Ceci est un signe extrêmement positif.

       Il y a constamment un manque d'eau dans ce pays. Grande partie du système d'irrigation a été détruit durant le conflit. Le gouvernement central fait de son mieux dans une situation particulièrement difficile et doit être soutenu.

       Mons. Cordes a rencontré également Mr. Christopher E. Sorek, Chef du Département de Communication au sein de la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge. La Fédération accorde une importance particulière au développement d'une bonne stratégie et aux rapports avec les médias, avant tout pour porter à l'attention du grand public, et à l'agenda des donateurs, les calamités qui tendent à évoluer avec lenteur ou à être oubliées. L'Archevêque Cordes souligna à son interlocuteur l'anthropologie sur laquelle doit se baser l'assistance et la place qui revient à la religion. La religion ne doit pas être conçue comme cause de divisions, mais plutôt reconnue non seulement comme élément positif pouvant engendrer l'unité, mais également comme élément des plus importants dans les décisions qui s'imposent.

       Le 8 octobre, une rencontre eut lieu avec le Directeur et le staff de la Commission Internationale Catholique pour les Migrations (CICM). La Commission est particulièrement importante en ce moment où le thème de la migration se trouve au centre des réflections sur niveau international.

       Le 9 octobre, Mons. Cordes visita le Conseil ¬úcuménique des Églises (COE), où il fut reçu, en l'absence du Secrétaire Général, par le Secrétaire Général adjoint, Mr. George Lemopoulos. Plus tard, lors d'une discussion au cours d'une table ronde avec des représentants des différents secteurs du COE, une préoccupation commune fut exprimée. En effet, bien souvent lors du travail de développement et d'assistance, la religion est considérée comme obstacle, et non pas comme contribuant à la construction de la communauté. Les représentants de l'agence partenaire du Conseil ¬úcuménique des Églises, Action by Churches Together (ACT), se sont ensuite rendus à la Mission Permanente du Saint-Siège pour un échange de vues au cours du déjeuner.

       Avant de quitter Genève, l'Archevêque Cordes a visité le Centre Catholique International de Genève (CCIG) ainsi que l'Office des Nations Unies pour l'Assistance Humanitaire (OCHA).

 

top