La Santa Sede Menu Ricerca
La Curia Romana Pontifici Consigli


   
   
   
   
   
   

NOUVELLES 22/2011

 

 


  

Le Président aux lecteurs

Du 7 au 28 octobre 2012, lÂ’Eglise célébrera la XIIIème Assemblée générale ordinaire du Synode des évêques sur la « Nouvelle évangélisation pour la transmission de la foi chrétienne », un domaine dans lequel les laïcs sont appelés à jouer un rôle de premier ordre. En cette même période, lÂ’Eglise commémorera le 50ème anniversaire de la convocation du Concile Vatican II (12 octobre 2012), grâce auquel justement, avait sonné pour elle lÂ’« heure du laïcat ». Nous nous trouvons donc à un moment propice pour réfléchir sur le Magistère du Concile touchant à la vocation et à la mission des laïcs catholiques, Magistère qui, depuis lors, sÂ’est enrichi de développements successifs (en particulier le Synode des évêques de 1987 et lÂ’exhortation apostolique post-synodale qui a suivi, la Christifideles laici, magna charta du laïcat catholique!). Nous pourrons ainsi tracer un bilan de ce qui a été fait entretemps, mais également tourner notre regard vers le futur, avec confiance, en déchiffrant les nouveaux scénarios socioculturels dans lesquels lÂ’Eglise est appelée aujourdÂ’hui à accomplir sa mission. Dans les Lineamenta du prochain Synode, on peut lire en effet: “ Les nouveaux scénarios avec lesquels nous sommes appelés à nous confronter exigent de développer une critique des styles de vie, des structures de pensée et de valeur, des langages élaborés en vue de la communication. Cette critique devra en même temps aussi fonctionner en tant quÂ’autocritique du christianisme moderne [Â…] La nouvelle évangélisation nous demande de nous confronter à ces scénarios en ne restant pas enfermés dans les limites de nos communautés et de nos institutions, mais en acceptant le défi de pénétrer dans ces phénomènes, pour prendre la parole et apporter notre témoignage du dedans. CÂ’est là la forme quÂ’assume la martyria chrétienne dans le monde moderne, en acceptant aussi la confrontation avec les récentes formes dÂ’athéisme agressif ou de sécularisme extrêmeÂ…» (n. 7). Voilà donc le vaste champ de la mission des laïcs aujourdÂ’hui! Ceci fait retentir avec actualité les paroles de la Christifideles laici: « Des situations nouvelles, dans lÂ’Eglise comme dans le monde, dans les réalités sociales, économiques, politiques et culturelles, exigent aujourdÂ’hui, de façon toute particulière, lÂ’action des fidèles laïcs. SÂ’il a toujours été inadmissible de sÂ’en désintéresser, présentement cÂ’est plus répréhensible que jamais. Il nÂ’est permis à personne de rester à ne rien faire » (n. 3).

Certes ! AujourdÂ’hui, on parle souvent des laïcs et la bibliographie théologique, pastorale et canonique les concernant continue à sÂ’enrichir de nouvelles pages. Néanmoins jÂ’ai lÂ’impression que ce qui est essentiel nÂ’a pas encore été vraiment perçu. QuÂ’entends-je par là ? Je vais lÂ’expliquer brièvement en soulignant trois aspects.

1. Revenir à lÂ’essentiel signifie rétablir un concept clair de ce quÂ’est lÂ’identité chrétienne. Dans la culture postmoderne, lÂ’identité chrétienne est sérieusement menacée. Le relativisme et la « pensée faible » engendrent des personnalités fragiles, fragmentées et incohérentes tandis que les nouveaux modèles de vie sèment le désarroi et la confusion même parmi les baptisés. Le cadre “ identitaire ” dÂ’un chrétien moyen semble être le résultat dÂ’un amalgame confus de choix arbitraires et de convenance. CÂ’est pourquoi le pape Benoît XVI nÂ’a de cesse de souligner que lÂ’identité de chaque disciple du Christ lui est conférée par le Baptême : «Â“Ce nÂ’est plus moi qui vis, cÂ’est le Christ qui vit en moi ” (Gal 2, 20). CÂ’est ainsi quÂ’a été transformée mon identité essentielle, à travers le Baptême, et je ne continue à exister que dans ce changement [Â…] telle est la formule de lÂ’existence chrétienne fondée dans le Baptême, la formule de la résurrection dans le temps, la formule de la “ nouveauté ” chrétienne appelée à transformer le monde. » (Discours au IVème Congrès de lÂ’Eglise italienne, 19 octobre 2006). Ainsi, lÂ’évènement décisif et fondant de lÂ’identité chrétienne est la rencontre personnelle avec le Christ : « A lÂ’origine du fait dÂ’être chrétien, il nÂ’y a pas une décision éthique ou une grande idée, mais la rencontre avec un événement, avec une Personne, qui donne à la vie un nouvel horizon et par là son orientation décisive » (Deus caritas est, n. 1). DÂ’où la nécessité dÂ’offrir à nos fidèles laïcs une formation chrétienne post-baptismale approfondie.

2. Retourner à lÂ’essentiel veut dire également réaliser une présence visible et incisive dans la société, devenir le “ levain évangélique ”, le “ sel ” et la “ lumière ” du monde, guidés par la doctrine sociale de lÂ’Eglise. Voici le point névralgique de la vocation et de la mission des laïcs, leur “ caractère séculier ” : « La vocation propre des laïcs consiste à chercher le règne de Dieu précisément à travers la gérance des choses temporelles quÂ’ils ordonnent selon Dieu » (Lumen gentium, n. 31). AujourdÂ’hui, les fidèles laïcs sont appelés à aller contre-courant par rapport à la culture dominante qui voudrait éliminer Dieu de la sphère publique, manifestant parfois une véritable “ christianophobie ”, lÂ’expression dÂ’un fondamentalisme laïciste dangereux. LÂ’heure est venue de sortir des sacristies, de renoncer aux sempiternels discours creux et autoréférentiels, pour devenir de vrais témoins et des missionnaires de lÂ’EvangileÂ… Pour nous chrétiens, le problème nÂ’est pas de sÂ’apercevoir que nous sommes devenus minoritaires mais plutôt de devenir insignifiants, “ insipides ”, de perdre la “ saveur évangélique ”.

3. Et enfin, probablement le défi le plus important : retourner à lÂ’essentiel veut dire remettre Dieu au centre de nos vies, un sujet auquel le Pape tient beaucoup : « Souvent nous nous préoccupons fébrilement des conséquences sociales, culturelles et politiques de la foi, escomptant que cette foi existe, ce qui malheureusement sÂ’avère de jour en jour moins réaliste. On a peut-être mis une confiance excessive dans les structures et dans les programmes ecclésiaux, dans la distribution des responsabilités et des fonctions ; mais quÂ’arrivera-t-il si le sel sÂ’affadit ? » (Homélie à Terreiro do Paço de Lisbonne, 11 mai 2010). Tel est le sens de la question que le Pape posait dans son récent livre-interview: « Pourquoi ne pas essayer de nouveau avec Dieu ? » (Lumière du monde, Bayard 2010, p. 107). Voici le vrai problème qui se pose à lÂ’homme dÂ’aujourdÂ’hui: la question de Dieu! Former les fidèles laïcs est synonyme de les aider à découvrir la centralité de Dieu: non pas dÂ’un dieu quelconque mais du Dieu qui sÂ’est révélé dans le Visage de Jésus-Christ. Quelques jours avant son élection au trône de Saint-Pierre, le pape Ratzinger déclarait encore : « Nous avons besoin dÂ’hommes et de femmes qui vivent, les yeux rivés sur Dieu, apprenant ainsi ce que cÂ’est que lÂ’humanité vraie. Nous avons besoin dÂ’hommes dont lÂ’intelligence soit éclairée par la lumière de Dieu et dont Dieu ouvre le coeur, de sorte que leur intelligence puisse parler à lÂ’intelligence des autres et que leur coeur puisse ouvrir le coeur des autres. CÂ’est seulement à travers des hommes touchés par Dieu, que Dieu peut revenir auprès des hommes. » (LÂ’Europe de Benoît. Dans la crise des cultures, Paroles et Silence 2007, p. 125).

Card. Stanisław Ryłko

Président

 

Vers Madrid Préparation de la JMJ de Madrid 2011 à El Escorial  

Dans le  cadre prestigieux de El Escorial, du 13 au 15 janvier 2011, a eu lieu la rencontre de préparation de la JMJ de Madrid, qui a réuni des représentants de 84 pays et 57 mouvements ecclésiaux, soit 234 délégués, invités par le Conseil Pontifical pour les Laïcs et le Comité local dÂ’organisation. De lÂ’avis de tous, cette rencontre sÂ’est déroulée dans un beau climat fraternel, grâce à une organisation parfaite mise au point par le comité local, avec lÂ’aide dÂ’une centaine de volontaires espagnols.

En introduisant la rencontre, le Cardinal Stanisław Ryłko, président du Conseil Pontifical pour les Laïcs, sÂ’est ainsi exprimé: « les JMJ de Madrid 2011 sont entrées maintenant dans leur dernière ligne droite, cÂ’est une étape décisive aussi bien pour la préparation spirituelle que logistique ». Il a exprimé sa gratitude aux délégués et aux volontaires espagnols pour leur collaboration généreuse: « Pour beaucoup de jeunes qui viendront des quatre coins du monde, ce sera très important de voir votre capacité dÂ’accueil et votre esprit de sacrifice durant les JMJ ; parfois pour accomplir dÂ’humbles tâches, mais non moins importantes pour cela ».

Pour sa part le président du Comité organisateur local des JMJ, le cardinal Antonio María Rouco Varela, a formulé le désir que cette rencontre soit « vive, intense et dynamique », et que les représentants « puissent communiquer toutes les informations concrètes concernant leurs besoins et leurs attentes ».

Le vendredi 14 janvier 2011, à midi, lÂ’émotion a atteint son comble quand le cardinal Ryłko a annoncé solennellement que la béatification de Jean-Paul II aurait lieu le 1er mai prochain. LÂ’assemblée sÂ’est levée et a applaudi pendant de longues minutes celui qui fut lÂ’initiateur génial des JMJ, avec son amour si grand pour les jeunes et qui se définissait lui-même comme « lÂ’ami des jeunes et un ami exigeant ». En 1985, lÂ’année des premières JMJ, il avait affirmé: «LÂ’Eglise doit sÂ’investir au niveau mondial aux côtés des jeunes, comprendre leurs inquiétudes et leurs désirs, leurs perspectives et leurs espérances, afin de correspondre à leurs attentes et dÂ’annoncer le Christ » (Discours à la Curie romaine à lÂ’occasion de la présentation des voeux de Noël, 20 décembre 1985). Le cardinal Rouco Varela a alors annoncé immédiatement que le Bienheureux Jean-Paul II serait lÂ’un des saints patrons de la JMJ ce qui a suscité à nouveau des applaudissements enthousiastes.

Pendant la rencontre, les délégués des pays et mouvements ont vu défiler sur le podium tous les responsables des différents secteurs du comité local, qui leur ont donné toutes les informations nécessaires concernant les grands moments de la JMJ (journées dans les diocèses, messe dÂ’ouverture, rencontres avec le pape, catéchèses, festival de la jeunesse, chemin de Croix, veillée finale, messe finale), ainsi que pour les détails pratiques (logements, alimentation, transports, inscriptions, traductions, visas, volontaires, etc.). Les délégués ont ensuite posé leurs questions et fait de nombreuses suggestions. Le comité dÂ’organisation a fait preuve dÂ’écoute et de disponibilité pour sÂ’adapter au mieux aux besoins des uns et des autres. Par exemple, une aide financière plus grande pour les jeunes des pays pauvres a été demandée et une véritable solidarité sÂ’est immédiatement organisée parmi les délégués, certains dÂ’entre eux sÂ’engageant concrètement pour une solution.

Les délégués ont eut aussi lÂ’occasion, durant ces journées, de visiter lÂ’aérodrome de “ Cuatro Vientos ” qui accueillera la veillée finale. Une réception officielle a également eu lieu à la Mairie de Madrid et le maire, Alberto Ruiz-Gallardón, a affirmé quÂ’il ferait tout ce qui est en son pouvoir afin que « tous les participants se sentent chez eux et que Madrid soit la meilleure ville dÂ’accueil dans lÂ’histoire des JMJ ».

Les repas, les temps de célébrations et les trajets en autobus ont été lÂ’occasion pour les délégués venus du monde entier de faire connaissance, de discuter, dÂ’échanger, de prier et dÂ’expérimenter lÂ’universalité de lÂ’Eglise: une sorte de mini-JMJ!

Parmi les participants, signalons le représentant du Turkménistan, pays qui compte 150 catholiques; les représentants du Brésil qui souhaitent que les jeunes dÂ’Amazonie puissent venir à Madrid, au même titre que ceux des grandes villes, grâce à une collecte de fonds; une jeune norvégienne, qui partage son temps entre son travail à lÂ’Opéra dÂ’Oslo et la coordination du groupe de 60 pèlerins qui ont prévu de se rendre à Madrid. La représentante Sud-Africaine, Barbara Koornbally, a parlé des différentes initiatives des jeunes de son pays pour la préparation. Une réplique de la Croix des jeunes (lÂ’originale est en Espagne depuis le mois de septembre 2009) est en train de parcourir tout le territoire du pays africain pour préparer les jeunes au rendez-vous de Madrid au mois dÂ’août. Beaucoup dÂ’autres groupes ont été présentés par leurs délégués enthousiastes.

Une très belle JMJ en perspective ! Elle sera le fruit de la communion croissante et de la générosité de tant de personnes (organisateurs, délégués nationaux et diocésains, responsables de comité de mouvements et communauté, sponsors, 22.000 jeunes volontaires sont attendus). Et, par avance, nous savons que lÂ’Esprit Saint sera au rendez-vous, comme chaque fois, pour conduire les jeunes au Christ et leur faire goûter la joie dÂ’être chrétiens et dÂ’appartenir à lÂ’Eglise.   

 

LÂ’activité des Sections 

 

Mouvements et communautés nouvelles pour une nouvelle évangélisation  

Le samedi, 25 juin 2011, le Conseil Pontifical pour les Laïcs a accueilli la traditionnelle rencontre des responsables du dicastère avec les représentants des mouvements ecclésiaux et des communautés nouvelles internationales. Il semblait opportun de convoquer cette réunion pour réfléchir ensemble sur la nouvelle évangélisation en vue de la XIIIème Assemblée générale ordinaire du Synode des Evêques qui aura pour thème « Nova evangelizatio ad christianam fidem tradendam » (7-28 octobre 2012). A partir des Lineamenta récemment publiés, le cardinal Stanisław Ryłko, président du Conseil Pontifical pour les Laïcs, a introduit la rencontre avec une profonde réflexion, donnant ainsi aux participants une clé de lecture des principes contenus dans ce document.

Après avoir remarqué lÂ’importance, pour tous les secteurs de lÂ’Eglise, de se préparer adéquatement à la prochaine Assemblée du Synode, il a souligné combien les mouvements ecclésiaux et les communautés nouvelles sont depuis toujours impliqués en tant que protagonistes dans le défi de la nouvelle évangélisation, un concept cher au bienheureux Jean-Paul II et au Saint-Père Benoît XVI qui en parle souvent au cours de ses interventions.

Selon le cardinal, une profonde réflexion sÂ’impose sur ce thème aujourdÂ’hui car, plus que jamais, le risque est sérieux de transformer la “ nouvelle évangélisation ” en un simple slogan dont on parle beaucoup, mais dont on ignore bien souvent les contenus et les valeurs fondamentales. En citant les numéros 5 et 29 de la lettre apostolique Novo millennio ineunte de Jean-Paul II, et lÂ’homélie de Benoît XVI à lÂ’occasion de la Messe célébrée avec lÂ’épiscopat suisse le 7 novembre 2006, le cardinal a rappelé combien les deux précédents pontifes ont exhorté les catholiques à sauvegarder la primauté de lÂ’être par rapport au faire : être chrétiens, être communauté, être Eglise.

La nouvelle évangélisation doit naître dÂ’une nouvelle façon dÂ’être chrétiens. La pédagogie de la foi, générée par le charisme, provoque un renouveau pour tous les baptisés.

Les mouvements et les communautés nouvelles ont une extraordinaire capacité de libérer lÂ’enthousiasme et lÂ’élan apostolique enfermés dans le coeur de beaucoup de chrétiens qui auparavant nÂ’avaient pas conscience de posséder de telles capacités. Pour ces réalités – a encore souligné le cardinal Ryłko – la nouvelle évangélisation peut et doit devenir une occasion de renouvellement et de redécouverte de lÂ’identité et de la beauté de chaque propre charisme ; ce don qui leur a été fait pour le bien de lÂ’Eglise tout entière et de sa mission, et face auquel il est nécessaire de renouveler lÂ’émerveillement originel afin de ne pas risquer de tomber dans la routine ou dÂ’utiliser ces dons charismatiques au service du “ faire ”, alors quÂ’ils pourraient être utiles à former et à régénérer des chrétiens authentiques qui sauront rester tels.

Lors de la discussion qui a suivi, les délégués des mouvements et des communautés ont pris la parole à tour de rôle pour proposer leur analyse et suggérer des solutions concrètes. En continuité avec lÂ’exposé introductif du cardinal Ryłko, ils ont ainsi mis en évidence la nécessité de mettre la rencontre avec le Christ au centre de la nouvelle évangélisation ; non seulement une rencontre avec le Christ glorieux, mais aussi avec le Christ crucifié qui enseigne à lÂ’homme dÂ’aujourdÂ’hui ce quÂ’est lÂ’Amour, lÂ’amour qui sauve de la mort et de lÂ’esclavage du péché. Pour cela, il faut éviter toute forme de relativisme dogmatique et miser sur la redécouverte de lÂ’expérience personnelle et la communiquer pour lÂ’offrir à tous. DÂ’autres ont souligné lÂ’urgence de vivre les charismes reçus avec humilité et esprit de gratitude, en les accueillant comme des dons, et en agissant de façon à ce quÂ’ils ne soient pas en concurrence les uns avec les autres, mais afin dÂ’être unis derrière le Pape en obéissant aux autorités ecclésiastiques, et en collaborant, dans la communion avec les frères et avec lÂ’Eglise, à lÂ’avènement de la nouvelle évangélisation.

LÂ’accent a, par ailleurs, été mis sur la capacité des mouvements et des communautés nouvelles à agir, non seulement comme des instruments dÂ’unité à lÂ’intérieur de lÂ’Eglise, mais aussi comme des instruments au service de lÂ’oecuménisme, du dialogue avec les autres religions et avec tous les hommes.

LÂ’importance de vivre à lÂ’écoute de la Parole et de pratiquer la prière, comme source de renouvellement de la vie chrétienne, a également été soulignée. LÂ’exemple des grandes figures du christianisme des siècles passés et de tant de martyrs dÂ’hier et dÂ’aujourdÂ’hui fut aussi évoqué. LÂ’attention sÂ’est focalisée ensuite sur lÂ’importance de la vie en communauté, qui aide à redécouvrir lÂ’identité propre des baptisés, à travers le témoignage dÂ’un style de vie nouveau, typique de la nouvelle évangélisation. Certains ont aussi souligné lÂ’importance des témoins, plus encore que des maîtres et du fait que la maturité ecclésiale, objectif principal de tous les mouvements ecclésiaux et des communautés nouvelles, devrait encourager la recherche dÂ’une vie essentiellement fondée sur lÂ’Evangile et témoigner la joie authentique de la vivre avec le Christ. LÂ’importance de la paroisse dans la nouvelle évangélisation fut également au coeur des discussions, ainsi que le rôle primordial des prêtres pour accueillir les fruits de lÂ’Esprit Saint pour lÂ’Eglise. DÂ’autres délégués ont mis en lumière le rapport particulièrement intense qui lie les mouvements et les communautés nouvelles au Successeur de Pierre, lequel assure lÂ’unité et confère autorité à tous les baptisés qui agissent dans les structures associatives pour la nouvelle évangélisation dans le monde et, peut-être avant tout, à lÂ’intérieur de lÂ’Eglise elle-même.

En ce sens, beaucoup ont souligné lÂ’importance du témoignage de Marie, Mère de Dieu, âme, coeur et souffle silencieux dans la vie de lÂ’Eglise, guide sûr et Etoile de la nouvelle évangélisation.

Certains participants ont formé le voeu de voir les mouvements ecclésiaux et les communautés nouvelles dignement représentés à la prochaine assemblée du Synode des Evêques.

Dans ses paroles conclusives, le cardinal Stanisław Ryłko a souligné la nécessité pour chaque baptisé de travailler avant tout à sa propre conversion permanente, afin dÂ’y puiser la véritable force qui anime la vie chrétienne et les oeuvres dÂ’apostolat. Pour étayer son propos, il a rappelé les trois lois de la nouvelle évangélisation énoncées par Benoît XVI dans le cadre dÂ’une conférence prononcée le 10 décembre 2000 à lÂ’occasion du jubilé des catéchistes, (alors quÂ’il était encore le cardinal Joseph Ratzinger): la loi dÂ’expropriation, selon laquelle, ce nÂ’est pas nous mais lÂ’Esprit Saint, la cause de lÂ’Evangélisation. CÂ’est à Dieu que nous devons demander, dans la prière fervente, lÂ’ouverture de nos coeurs pour une rencontre authentique avec le Christ. La loi de la graine de moutarde, selon laquelle, dans son économie, Dieu privilégie toujours la petite graine, qui donne naissance aux grandes choses: il ne sÂ’agit pas de rechercher un succès facile, mais de semer avec patience, en laissant à Dieu la liberté de décider du résultat. Enfin, la loi du grain tombé en terre et qui meurt, selon laquelle les grandes conquêtes de lÂ’Eglise sÂ’obtiennent toujours au prix du martyre, comme nous lÂ’enseigne le sacrifice du Christ lui-même.

En conclusion, le président du dicastère a rappelé à tous les participants la commémoration du soixantième anniversaire de lÂ’ordination sacerdotale du Saint-Père, lui qui est toujours attentif et plein de sollicitude à lÂ’égard des mouvements et des communautés nouvelles.

Au terme de la rencontre, les dernières informations mises à jour concernant le déroulement de lÂ’imminente Journée Mondiale de la Jeunesse à Madrid (16-21 août 2011) et lÂ’organisation du prochain Congrès panafricain des laïcs catholiques qui se tiendra à Yaoundé, au Cameroun, du 4 au 9 septembre 2012 sur le thème “ Sel de la terre, lumière du monde ”, ont été transmises aux participants.

 

Sauvegarder lÂ’humanum créé homme et femme 

Une consultation, lancée par la Section Femme en 2010 auprès dÂ’un large groupe de collaboratrices de notre dicastère, est sur le point dÂ’être publiée. Nous avions invité nos interlocutrices à relire la Lettre aux Femmes de Jean-Paul II et à la commenter à la lumière des défis actuels. Nous les avions invité également à tracer une sorte de bilan des conséquences culturelles et sociales de la IVème Conférence sur la femme qui sÂ’était tenue à Pékin en 1995, à lÂ’occasion de laquelle le Saint-Père avait écrit la Lettre. Ce texte présentera une synthèse des contributions qui nous sont parvenues et sera disponible sous la forme dÂ’une brochure en quatre langues : italien, espagnol, anglais et français.

Dans son discours prononcé à lÂ’occasion de la présentation des voeux de Noël à la Curie Romaine le 22 décembre 2008, Benoît XVI avait souligné la nécessité de défendre la création, en précisant quÂ’aujourdÂ’hui, un aspect de cette défense consiste à protéger lÂ’homme de lÂ’autodestruction, une véritable “ écologie humaine ” qui respecte lÂ’ordre de la création au sein de laquelle lÂ’humanité existe dans sa diversité fondamentale homme- femme. Le Pape rappelait que lÂ’ordre de la création comporte un langage dont le refus provoque la destruction même de lÂ’homme, trompé par une fausse idée de liberté et dÂ’égalité. A ce propos, il fit explicitement mention de lÂ’emploi du terme gender et de lÂ’idéologie qui en découle, comme à des instruments de promotion dÂ’une culture qui prétend émanciper lÂ’homme de la création et du Créateur. CÂ’est pourquoi le Pape invitait alors toute lÂ’Eglise à sÂ’engager dans la promotion dÂ’une correcte vision de lÂ’homme.

Les conclusions auxquelles sont parvenues les expertes, après la relecture de la Lettre aux Femmes à la lumière de lÂ’évolution de la “ question féminine ” de 1995 à nos jours, vont exactement dans la même direction que la pensée du Saint-Père. Elles convergent sur la nécessité de développer la richesse de lÂ’anthropologie chrétienne, la proposant aux hommes et aux femmes de notre temps comme un antidote contre la confusion dominante. Les critiques les plus âpres portent sur la vision de la nature humaine comme un empêchement à la liberté individuelle et sur lÂ’aberrante idée selon laquelle lÂ’identité de tout être humain devrait être construite sur la base de ses caprices et impulsions du moment.

Il devient urgent de concevoir et de promouvoir des parcours de formation sur lÂ’anthropologie chrétienne à lÂ’adresse des adultes, des jeunes et des enfants ; une formation en mesure dÂ’alimenter et de fonder lÂ’expérience de la conscience collective face à la montée de programmes qui sÂ’imposent de plus en plus dans la culture dominante et influencent rapidement la manière de penser des gens. AujourdÂ’hui, plus que par le passé, lÂ’Eglise est appelée à défendre la vérité sur lÂ’homme et à la proposer sans relâche, quoi quÂ’il arrive.

Notre brochure se propose comme une contribution à cet engagement formatif pour la sauvegarde de lÂ’humanum, créé homme et femme.

 

 Section “Eglise et Sport”: projets futurs 

Avec la récente publication, en italien et en anglais, du volume Sport, éducation, foi: pour une nouvelle saison du mouvement sportif catholique – Actes du Séminaire dÂ’étude de novembre 2009 – la Section “Eglise et sport ” a complété sa première phase de recherche qui prévoyait lÂ’organisation de trois séminaires dÂ’étude et la conséquente publication de leurs actes. Le premier volume, publié en 2005, Le monde du sport aujourdÂ’hui : terrain dÂ’engagement chrétien, a donné un aperçu du vaste monde du sport, des opportunités quÂ’il offre et des défis quÂ’il lance à la mission de lÂ’Eglise.

Face à lÂ’urgence éducative à laquelle sont confrontées nos sociétés actuelles, la publication en 2008 du volume Le sport : un défi éducatif et pastoral, a voulu explorer les potentialités du sport perçu comme un moyen de développement humain intégral. Ce volume sollicitait surtout lÂ’assistance du clergé afin quÂ’il renforce lÂ’attention de lÂ’Eglise sur les aspects formatifs du sport.

La récente publication en 2011 des Actes du séminaire Sport, éducation, foi: pour une nouvelle saison du mouvement sportif catholique sÂ’inscrit dans le même ordre. Cet ouvrage met lÂ’accent sur les riches opportunités quÂ’offre le monde varié de lÂ’associationnisme sportif catholique, qui aide les jeunes à grandir tant humainement que spirituellement. Cela est encore plus vrai lorsque les laïcs engagés dans lÂ’organisation et lÂ’animation des ces activités sportives sont des personnes de foi, qui sÂ’inspirent des principes catholiques.

Ces séminaires ont permis de mieux comprendre lÂ’importance du sport dans la vie dÂ’un très grand nombre de personnes. Si le Concile Vatican II a sollicité lÂ’Eglise à une lecture attentive et à une interprétation des signes des temps, et a parlé du sport dans deux de ses documents, il revient à Jean-Paul II le mérite dÂ’avoir remarqué combien le sport sÂ’était développé au point dÂ’être considéré « presque un “ signe des temps ” capable dÂ’interpréter de nouvelles exigences et de nouvelles attentes de lÂ’humanité » (Jean- Paul II, Homélie à lÂ’occasion du Jubilé des Sportifs, 29 octobre 2000).

Nous nous sommes rendu compte, toutefois, que le concept de “ sport ” est aussi vaste quÂ’ambigu. En effet, il peut être appliqué à un phénomène qui, non seulement est pratiqué quotidiennement par des millions de personnes, mais qui est également suivi à travers les média ; une activité à la fois business et passe-temps. LÂ’activité sportive pouvant donner lieu à ce genre dÂ’ambigüité, elle court aussi le risque dÂ’être manipulée, cÂ’est pourquoi de nombreuses personnes ont exprimé le désir que le Conseil Pontifical pour les Laïcs fasse connaître le point de vue chrétien de ce phénomène, à travers un document capable de replacer le sport dans une optique de service à la personne humaine et non pas le contraire. La demande sÂ’est ainsi formulée en une requête de directives concrètes, à côté de principes éthiques généraux, capables dÂ’aider à garantir la dimension éducative du sport, et en mesure de favoriser son rôle dans lÂ’oeuvre dÂ’évangélisation des jeunes. Pour donner une réponse adéquate à ces requêtes, les conclusions des trois précédents symposiums serviront de point de départ dans la réflexion, pendant que se poursuivront de nouvelles recherches et approfondissements ultérieurs.

Forts dÂ’une telle ambition, nous avons sollicité la collaboration de deux organismes spécifiques. DÂ’une part, une vaste recherche a été entreprise dans le domaine strictement théologique, anthropologique et philosophique sur le sport comme “ signe des temps ” , recherche menée par un groupe de travail “ ad hoc ” composé de chercheurs et collaborateurs du groupe de recherche “ Eglise et sport ” de la Conférence des Evêques catholiques dÂ’Allemagne et de la Section “ Eglise et sport ” du Conseil Pontifical pour les Laïcs. Un séminaire a déjà eu lieu à Mayence en 2007 et les Actes qui en ont découlés ont été publiés en allemand sous le titre Sport und Christentum: Eine anthropologische, theologische und pastorale Herausforderung (Grünewald 2009). Ces textes ont été à présent mis à jour et traduits en anglais et seront bientôt publiés par la Catholic University of America Press. Actuellement, la Section “Eglise et sport ” du dicastère examine un projet de document préparé par ce même groupe de travail, qui formera une excellente synthèse des résultats du symposium de Mayence.

DÂ’autre part, la Section “Eglise et sport ” travaille en étroite collaboration avec le Bureau pour la pastorale du tourisme, des loisirs et du sport de la Conférence épiscopale italienne, lequel à son tour, a créé un “Centre dÂ’études ” en réseau avec la Section “Eglise et sport ” du Conseil Pontifical pour les Laïcs et la Fondation “ Jean-Paul II pour le Sport ”. Ces chercheurs italiens et autres acteurs de la pastorale du sport ont déjà commencé à se réunir périodiquement pour discuter de lÂ’impérieuse nécessité de prendre en compte la dimension spirituelle de la personne dans les activités sportives afin que celle-ci puisse grandir de manière harmonieuse. En outre, ils analysent plus profondément les principes éducatifs et pastoraux à prendre absolument en compte lorsque lÂ’on gère des activités sportives pour les jeunes.

Nous espérons que les résultats de ces recherches pourront servir de base à un futur document sur le sport capable dÂ’offrir, non seulement une approche chrétienne de ce phénomène global, mais aussi des principes éthiques clés et des directives pratiques en mesure de renforcer la dimension éducative du sport.

Entretemps, la Section continue de saisir chaque occasion utile pour aider les Eglises dans ce ministère pastoral. Elle agit principalement au niveau national, en mettant à la disposition des intéressés le matériel, les ressources et les meilleurs méthodes actuellement disponibles dans ce domaine spécifique. Pour ce faire, nous encourageons la création dÂ’un organisme ou dÂ’un bureau pour la pastorale du sport au sein de chaque conférence épiscopale. Cet organe devrait faire office, entre autres, de lien avec notre Section de manière à instaurer un dialogue constant et une collaboration en vue des séminaires à venir et autres initiatives, tant au niveau local quÂ’international.

Dans son message adressé aux participants à notre dernier séminaire, le Pape Benoît XVI nous indiquait de façon synthétique mais claire, les objectifs à poursuivre : « Il est donc nécessaire, par ces temps où lÂ’on sent lÂ’impérieuse exigence dÂ’éduquer les jeunes générations, que lÂ’Eglise continue de soutenir le sport pour les jeunes, valorisant pleinement aussi les aspects positifs de la compétition [Â…] évitant toutefois, toute tendance qui pourrait en dénaturer la nature même » et intégrant « les nombreuses opportunités que le sport peut offrir à la pastorale des jeunes » (3 novembre 2009).

Nous souhaitons que toutes les études en cours et les conclusions qui en découleront puissent renforcer les aspects positifs du sport, enseigner la prudence contre les possibles déviations et promouvoir les potentialités quÂ’offre le sport à la pastorale des jeunes. 

 

Reconnaissances juridiques et approbations statutaires  

Le Conseil Pontifical pour les Laïcs:

• Par décret du 2 mars 2011, a approuvé les modifications apportées aux statuts de lÂ’International Coordination of Young Christian Workers (CIJOC).

• Par décret du 23 mars 2011, a supprimé lÂ’association Union Catholique Internationale de la Presse (UCIP).

• Par décret du 29 juin 2011, a supprimé lÂ’association Communauté des Béatitudes, en vue de sa reconnaissance comme Famille ecclésiale de vie consacrée.

Actuellement, le Dicastère procède à lÂ’examen des demandes de reconnaissance canonique présentées par les associations laïques suivantes: Mouvement Apostolique de Schönstatt, Movimiento de la Palabra de Dios, Legio Mariae, Communauté du Chemin Neuf, Movimiento Athletae Christi, Movimento Apostolico, Jesus Youth, Movimiento de Retiros Parroquiales Juan XXIII, Via Pacis, International Community of the Divine Savior, Eis aí tua Mãe.  

 

Succession au poste de sous-secrétaire

Le 14 mai 2011, le Saint-Père Benoît XVI a nommé le prof. Guzmán Carriquiry au poste de secrétaire de la Commission Pontificale pour lÂ’Amérique Latine. Cette nomination confirme la grande estime du Pape pour notre ancien sous-secrétaire. Guzmán Carriquiry est ainsi devenu le collaborateur direct du Cardinal Marc Ouellet, président de la Commission Pontificale pour lÂ’Amérique Latine et préfet de la Congrégation pour les Evêques. Après plusieurs décennies de bons et loyaux services, Guzmán Carriquiry quitte le Conseil Pontifical pour les Laïcs où il fit son entrée le 1er décembre 1971. Depuis lors, il a travaillé de manière ininterrompue au sein de ce bureau qui était encore le Consilium de laicis et qui est devenu plus tard le Conseil Pontifical pour les Laïcs. Le 12 septembre 1991, Jean-Paul II lÂ’a nommé Sous-secrétaire de ce dicastère, nomination reconfirmée dans le temps et ratifiée par le Saint-Père Benoît XVI le 24 février 2009. Après de longues années au service du laïcat, lÂ’importante responsabilité de servir lÂ’Eglise dÂ’Amérique Latine a été maintenant confiée au prof. Carriquiry. Son immense expérience et sa passion pour lÂ’Eglise lui permettront certainement de sÂ’engager avec compétence et authentique esprit de service en faveur du « continent de lÂ’espérance ».

Le prof. Carriquiry sera remplacé au poste de sous-secrétaire par Monseigneur Miguel Delgado Galindo. La nomination de Sa Sainteté le Pape Benoît XVI, rendue publique le 18 juin 2011, intervient juste à quelques semaines de celle du professeur Carriquiry. Mgr Miguel Delgado, jusquÂ’à présent Chef de Bureau du dicastère, est né le 22 mai 1963 à Barcelone, non loin de la Basilique de la Sainte-Famille. Depuis 1985, il est membre de la Prélature de lÂ’Opus Dei. Il est titulaire dÂ’un doctorat en droit obtenu auprès de lÂ’Université Autonome de Barcelone et, – comme il aime à le rappeler – il était parmi les jeunes qui ont participé à la Journée Mondiale de la Jeunesse à Saint-Jacques-de-Compostelle en 1989. Après avoir exercé comme avocat et travaillé dans la fonction publique de la Catalogne, il est arrivé à Rome en 1991 pour poursuivre ses études ecclésiastiques de théologie et de droit canonique à lÂ’Université Pontificale de la Sainte-Croix. En 1996, il a obtenu le titre de Docteur en droit canonique. La même année, il a été ordonné prêtre dans la basilique romaine de Saint Eugène à Valle Giulia. Il est rentré en Espagne pour son ministère pastoral, et en 1999, il a de nouveau été rappelé à Rome pour prêter service au sein du Conseil Pontifical pour les Laïcs, dÂ’abord comme Assistant dÂ’étude puis comme Chef de Bureau, chargé de la Section Associations et mouvements. Mgr Delgado est lÂ’auteur de plusieurs monographies et articles publiés sur des revues de droit canonique.

Les responsables et les collègues du dicastère sont sûrs que Mgr Delgado saura accomplir avec succès sa nouvelle mission, fort de lÂ’expérience accumulée au long des années de service, et qui sÂ’est accrue grâce aux échanges, aux dialogues et aux rencontres avec les nombreuses associations, mouvements et communautés nouvelles quÂ’il a personnellement connus et accompagnés.  

 

 Les départs à la retraite dÂ’Angelo et dÂ’Enzo

Au mois de mars 2011, deux de nos collègues, Angelo Sala et Vincenzo Ussia, en service auprès de notre dicastère depuis 1973, ont pris leur retraite. Angelo Sala était bibliothécaire tandis que Vicenzo Ussia était chargé du protocole. Ils ont toujours fait preuve, envers tous les collègues anciens et nouveaux, dÂ’une grande sympathie et dÂ’une générosité débordante. Ils emportent avec eux une partie importante de lÂ’histoire du dicastère car ils faisaient partie des toutes premières générations dÂ’employés de lÂ’ancien Consilium de laicis, devenu plus tard le Conseil Pontifical pour les Laïcs. Nous leur exprimons toute notre gratitude et prions pour que le Seigneur les comble de tout bien en cette nouvelle phase de leur vie.   

 

Le nouveau site Internet du Conseil Pontifical pour les Laïcs 

Depuis le 30 avril 2011, le Conseil Pontifical pour les Laïcs a un nouveau site Internet, www.laici.va, un projet attendu depuis longtemps, et conçu pour informer le grand public, de façon la plus exhaustive et immédiate possible, sur le travail et les activités de ce dicastère du Saint-Siège au service des fidèles laïcs. Un espace sur le Web qui vient enfin combler lÂ’attente de nos membres et consulteurs (actuels et anciens), et de nos collaborateurs les plus proches.

Depuis quelques années, le Conseil Pontifical pour les Laïcs était déjà en ligne à travers le site Internet du Saint-Siège (vatican.va) où, dès 2007, un premier effort dÂ’organisation du matériel et des données disponibles avait été accompli pour une information claire et organique concernant ce dicastère de la Curie Romaine. Entretemps, un autre site internet, laici.org avait été créé pour promouvoir les principaux événements du dicastère (Congrès, séminaires dÂ’étude, assemblées plénièresÂ…) mais surtout pour faire connaître les activités de la Section Jeunes et de la Section Femme.

Laici.va sera maintenant, le site officiel du dicastère, une fenêtre ouverte sur toutes ses activités, présentées (dans la mesure du possible) dans les quatre langues officielles – italien, anglais, espagnol et français – le tout, sous une veste harmonieuse riche en images.

En plus de lÂ’illustration détaillée de la structure du dicastère (Profil de lÂ’institution, Supérieurs, Chefs de Section, Secrétariat, Membres et Consulteurs), on y trouve également de nombreuses pages sur les activités des Sections en charge de : lÂ’associationnisme laïc, les mouvements ecclésiaux et les communautés nouvelles; la pastorale des jeunes, avec une attention particulière pour les Journées Mondiales de la Jeunesse ; la vocation et la mission de la femme dans lÂ’Eglise et dans le monde ; le rapport de lÂ’Eglise avec le monde du sport.

On y trouve aussi, dans les pages mises online, des textes dÂ’approfondissement sur les thèmes touchant aux fidèles laïcs et à leur engagement dans le monde, des contributions venant des responsables du dicastère, des chefs de section, mais aussi des proches collaborateurs. Bien plus ! On y trouve en outre des informations sur la reconnaissance officielle et lÂ’approbation des statuts des nouvelles associations, sur les nouveaux programmes du dicastère et sur les récentes publications. Les séminaires dÂ’étude, les congrès continentaux des laïcs catholiques, les forums des jeunes et les assemblées plénières trouvent également un large écho sur les pages de laici.va, accompagnés de photos, vidéos, textes des conférences, pour donner ainsi aux visiteurs du site la possibilité de “ participer ” à ces initiatives.

Le site a été réalisé par le Service Internet du Vatican. CÂ’est le premier de ce genre conçu avec un nouveau système de Web content management, une technologie moderne de gestion des contenus sur le Web, qui permet dÂ’insérer aisément et de manière innovatrice des textes et des images pour une mise à jour immédiate.

Nombreux sont ceux qui ont accueilli avec enthousiasme lÂ’arrivée du nouveau site. En effet, quelques jours seulement après son lancement, des attestations dÂ’appréciation et dÂ’adhésion ont commencé à arriver des quatre coins du monde par courrier électronique. Nous avons reçu aussi des lettres dÂ’appréciation des conférences épiscopales de nombreux pays tels que le Canada, les Philippines, et le Patriarcat des Coptes Catholiques dÂ’Alexandrie (Egypte), pour ne citer que quelques-uns. Rien que pour le mois de mai, nous avons compté presque huit mille visiteurs sur le site et plus de quatrevingt- dix mille pages visitées. Si au début la majorité des visites provenait dÂ’Italie, très vite, elle a été suivie par lÂ’Espagne, lÂ’Argentine puis par les Etats-Unis, la France, le Brésil, le Mexique et lÂ’Allemagne. Les documents de la Section Femme restent parmi les plus consultés.

Enfin, il nous semble important de mentionner les raisons du choix de la date du 30 avril comme date de lancement du site, la veille de la béatification de Jean-Paul II. Pour rendre hommage à ce grand pontife qui a donné un immense élan à lÂ’apostolat des laïcs et à la nouvelle saison associative des fidèles ; à ce pape qui eut lÂ’intuition des Journées Mondiales de la Jeunesse, à ce pasteur qui a toujours manifesté une grande attention pour le “ génie féminin ” et à tous les domaines où les laïcs sont appelés à rendre témoignage du Christ : autant de motivations qui ont présidé au choix de cette date historique.

 

Visites ad limina  

Entre la fin 2010 et le début 2011, le Conseil Pontifical pour les Laïcs a eu lÂ’opportunité de rencontrer les trois groupes dÂ’évêques de la Conférence épiscopale des Philippines, ainsi divisés pour faciliter leur visite ad limina Apostolorum. A lÂ’exclusion du petit Timor Est, les Philippines sont le seul pays asiatique où la majorité de la population est catholique. LÂ’Eglise philippine est divisée en 86 circonscriptions ecclésiastiques. Elle compte entre 10 et 20% de chrétiens pratiquants et la participation des laïcs à lÂ’activité pastorale est assez importante. La religiosité populaire est aussi très vivante et sincère, et sÂ’exprime surtout lors des fêtes patronales, sous des formes dévotionnelles variées (neuvaines, processions) et à travers une multiplicité des confréries.

Plusieurs évêques et un grand nombre de fidèles laïcs provenant des Philippines ont participé au récent congrès des laïcs catholiques dÂ’Asie, organisé par notre dicastère à Séoul sur le thème «Annoncer Jésus-Christ en Asie aujourdÂ’hui ». A cette occasion, lÂ’importance du rôle de lÂ’Eglise philippine pour le continent asiatique est venue clairement en évidence, une église qui joue déjà et qui sera appelée à jouer un rôle encore plus décisif dans lÂ’évangélisation de ce grand continent. Les évêques se sont montrés conscients de cet appel et décidés à ne pas se laisser totalement absorbés par leurs problèmes internes.

Le 18 février de cette année, sÂ’adressant au deuxième groupe dÂ’évêques des Philippines, le Saint- Père a voulu rappeler le rôle éminent quÂ’est celui de lÂ’Eglise, même dans un contexte socialement difficile comme celui des Philippines: « Alors que les Philippines continuent à affronter de nombreux défis dans le domaine du développement économique, nous devons reconnaître que ces obstacles à une vie de joie et de réalisation ne sont pas les uniques pierres dÂ’achoppement que lÂ’Eglise doit affronter. La culture philippine doit également affronter des questions plus complexes relatives au sécularisme, au matérialisme, et au consumérisme de notre époque. Lorsque lÂ’autosuffisance et la liberté sont séparées de leur lien avec Dieu et de leur accomplissement en Lui, la personne humaine crée un faux destin pour elle-même et perd de vue la joie éternelle pour laquelle elle a été créée. Le chemin vers la redécouverte du destin authentique de lÂ’humanité ne peut être trouvé quÂ’en rétablissant la priorité de Dieu dans le coeur et dans lÂ’esprit de chaque personne. En particulier, pour garder Dieu au centre de la vie des fidèles, votre prédication et celle de votre clergé doivent être spécifiques, afin que chaque catholique comprenne de la manière la plus profonde, en mesure de transformer sa vie, que Dieu existe, quÂ’il nous aime et quÂ’en Christ il répond aux questions essentielles de notre vie. Votre grande tâche dans lÂ’évangélisation est donc de proposer une relation personnelle avec le Christ comme clef de réalisation complète» (Discours du Pape Benoît XVI aux évêques de la Conférence épiscopale en visite « ad limina Apostolorum », 18 février 2011).

Et effectivement, lÂ’Eglise philippine travaille beaucoup en ce sens. Depuis une quinzaine dÂ’années environ, les évêques encouragent la participation des laïcs à travers la création dÂ’un grand nombre de conseils et de commissions ayant pour objectif de soutenir et coordonner la pastorale nationale et diocésaine ; et beaucoup de fidèles laïcs y participent. Sans leur précieux apport, la pastorale ordinaire serait elle-même tout simplement impossible à mettre en oeuvre. Le LAIKO en est un exemple parfait. Il sÂ’agit dÂ’une structure très active de coordination des laïcs, soutenue par la Conférence épiscopale. De nombreux laïcs exercent un ministère : de lÂ’eucharistie, de la catéchèse, de lÂ’apostolat biblique, ainsi que différentes charges liturgiques.

Pour le Pape, la formation des fidèles laïcs doit être la première préoccupation des pasteurs: «La profonde piété personnelle de votre peuple doit être nourrie et soutenue par une profonde compréhension et par lÂ’appréciation des enseignements de lÂ’Eglise en matière de foi et de morale.» (Discours du Pape Benoît XVI aux évêques de la Conférence épiscopale en visite « ad limina Apostolorum », 3 mars 2011). Les communautés de base (BECs) sont une réponse valide au besoin de formation : en ville comme à la campagne, la plupart des énergies pastorales sont canalisées dans le projet dÂ’organiser les fidèles dÂ’une paroisse en petites communautés territoriales. Les animateurs de ces communautés sont des laïcs qui travaillent de concert avec le curé. Dans les communautés de base, la catéchèse est assurée, les liturgies (ou paraliturgies) sont célébrées par un laïc désigné avec aussi la distribution de lÂ’Eucharistie (par un ministre extraordinaire) ; les communautés oeuvrent aussi en faveur de la solidarité envers les pauvres. Commentant la nouvelle saison associative des fidèles laïcs, et leur apport à la formation et la vie chrétienne, Benoît XVI déclarait dans le même discours: « lÂ’Eglise aux Philippines a la chance dÂ’avoir de nombreuses organisations laïques qui continuent dÂ’attirer les personnes vers le Seigneur. Dans le but de répondre aux questions de notre temps, les laïcs doivent écouter le message de lÂ’Evangile dans sa plénitude, en comprenant ses implications pour leur vie personnelle et pour la société en général, et être donc constamment convertis au Seigneur. CÂ’est pourquoi je vous exhorte à faire preuve dÂ’un soin particulier en guidant ces groupes, afin que le primat de Dieu puisse demeurer au premier plan.» (Discours du Pape Benoît XVI aux évêques de la Conférence épiscopale en visite « ad limina Apostolorum », 18 février 2011). Les Mouvements et communautés nouvelles, à caractère International ou local, sont en effet très répandus dans le pays. La plupart dÂ’entre eux sont des mouvements dÂ’inspiration charismatique, sous différentes appellations ; le mouvement international de soutien familial Couples pour le Christ par exemple est dÂ’origine philippine; en outre, dÂ’autres mouvements et communautés tels que cursillos, focolarini, Knights of Columbus, Legio Mariae, Chemin néocathécuménal y sont également présents; on y compte aussi beaucoup de “ tiers-ordres ” (dominicains, franciscains, carmélitainsÂ…).

Le Pape a aussi voulu souligner que la primauté de Dieu « est particulièrement important quand il sÂ’agit dÂ’évangéliser les jeunes. Je suis heureux de constater que dans votre pays, la foi joue un rôle très important dans la vie de nombreux jeunes, un fait dû en large partie au travail patient de lÂ’Eglise locale pour toucher les jeunes à tous les niveaux. Je vous encourage à continuer à rappeler aux jeunes que les séductions de ce monde ne satisferont pas leur désir naturel de bonheur. Seule la véritable amitié avec Dieu brisera les chaînes de la solitude dont souffre notre humanité fragile et créera une communion authentique et durable avec les autres, un lien spirituel qui suscitera en nous le désir de servir les besoins de ceux que nous aimons dans le Christ ». En 2009, la “ JMJ de lÂ’Asie ” a eu lieu dans le diocèse de Imus.

En général la participation des laïcs à la vie publique est perçue positivement, mais les problèmes ne manquent pas. Nombreux sont les catholiques qui sont dans la politique, après avoir été formés dans les écoles catholiques. Une loi sur la “ santé reproductive ” qui comprend la diffusion financée par lÂ’Etat des contraceptifs et lÂ’introduction de l’“ éducation sexuelle ” obligatoire dans les écoles formulée selon des principes inacceptables, a été présentée aussi par des catholiques. Toutefois, il y a quand même des politiciens catholiques qui font entendre leur voix en opposition aux tentatives dÂ’introduire des lois contre la vie et contre la famille. Dans de nombreuses paroisses il existe un Conseil Pastoral pour un vote responsable (Parish Pastoral Council for Responsible Voting), qui essaie de fournir des éléments dÂ’information pour un discernement électoral éclairé. Les évèques promeuvent des nombreuses initiatives pour faire connaître et diffuser les principes de la doctrine sociale de lÂ’Eglise.   

 

Le Patriarche maronite en visite au Conseil Pontifical pour les Laïcs 

Le 15 avril dernier, le Conseil Pontifical pour les Laïcs a eu lÂ’honneur de recevoir le Patriarche dÂ’Antioche des Maronites, Sa Béatitude Béchara Boutros El Raï, O.M.M., accompagné de quinze évêques et plusieurs prêtres maronites, ainsi que de nombreuses personnalités libanaises du monde de la politique, de lÂ’économie et du journalisme. Même sÂ’il sÂ’agit de la première visite dÂ’un patriarche maronite à notre dicastère, lÂ’histoire de lÂ’étroite collaboration entre le Conseil Pontifical pour les Laïcs et les Eglises du Moyen-Orient – et en particulier lÂ’Eglise du Liban – ne date pas dÂ’aujourdÂ’- hui. Le premier Congrès des laïcs du Moyen-Orient, organisé avec le concours de notre dicastère, sÂ’est tenu en juin 1997 à Beyrouth. Par la suite, et en dépit des problèmes politiques notoires qui minent le Pays des cèdres, lÂ’Eglise libanaise a continué à soutenir la formation et lÂ’engagement des laïcs grâce à de nombreuses et valides initiatives. Le Synode des évêques qui a eu lieu au Vatican en octobre 2010 a été aussi dÂ’une grande utilité pour tout le Moyen-Orient ; entretemps, des congrès nationaux du laïcat catholique ont été célébrés un peu partout dans la sous-région.

La visite du Patriarche marque une nouvelle étape du chemin de croissance pastorale dÂ’une Eglise appelée à affronter chaque jour des difficultés énormes dues, entre autre, à lÂ’instabilité politique et au rapport souvent difficile avec les musulmans de différentes souches. Le rôle clé de lÂ’Eglise maronite pour tout le Moyen-Orient a été souligné par le Saint-Père qui a reçu le Patriarche la veille de sa visite à no-tre dicastère. Le Pape, rappelant le Synode de 2010, a mis lÂ’accent sur « lÂ’urgence de proposer à nouveau lÂ’Evangile aux personnes qui le connaissent peu ou qui se sont éloignés de lÂ’Eglise » surtout parce que « cette région du monde que les patriarches, les prophètes, les apôtres et le Christ lui-même ont béni par leur présence et par leur prédication, aspire à cette paix durable que la Parole de Vérité, accueillie et vécue, a la capacité dÂ’établir ».

A la lumière des paroles de Benoît XVI, un fructueux dialogue est né entre le Patriarche et le Conseil Pontifical pour les Laïcs. Nous avons rappelé la relation privilégiée qui lie notre dicastère, aussi bien au Conseil pour lÂ’apostolat des laïcs du Liban, présidé par Mgr Georges Bou-Jaoudé, C.M., présent à la rencontre, quÂ’à la Commission pour lÂ’Apostolat des Laïcs du Moyen-Orient, expression du Conseil des Patriarches Catholiques dÂ’Orient. Nous avons fait le point des nombreuses questions sur lesquelles nous coopérons déjà depuis longtemps: lÂ’accompagnement de 43 associations et mouvements présents au Liban ; la pastorale des jeunes et la participation aux Journées mondiales de la jeunesse qui ont souvent vu la participation des évêques libanais comme catéchistes, y compris le patriarche actuel ; la pastorale de la promotion de la femme ; lÂ’engagement des laïcs dans lÂ’Eglise et dans le monde, que ce soit du point de vue professionnel, culturel ou politique ; la formation à tous les niveaux et la pastorale du monde sportif. La situation actuelle du monde arabe, agité par de graves tensions sociales, a également fait lÂ’objet dÂ’une réflexion approfondie.

Enfin, le point a été fait sur lÂ’état dÂ’avancement du projet, élaboré par le Conseil Pontifical pour les Laïcs en collaboration avec le Conseil des Patriarches Catholiques dÂ’Orient, de convoquer au Liban un nouveau congrès pour les Laïcs du Moyen- Orient qui pourrait éventuellement avoir lieu au second semestre de lÂ’année 2012.   

 

Publications récentes

Collection “Laïcs aujourdÂ’hui ”

• Testimoni di Cristo nella comunità politica (Témoins du Christ dans la communauté politique), Actes de la XXIVème Assemblée plénière du Conseil Pontifical pour les Laïcs, Rome, 20-22 mai 2010.

• Proclaiming Jesus Christ in Asia Today (Annoncer Jésus-Christ en Asie aujourdÂ’hui), Congrès des laïcs catholiques dÂ’Asie, Séoul, Corée du Sud, 31 août - 5 septembre 2010. 

• Sport, educazione, fede: per una nuova stagione del movimento sportivo cattolico (Sport, éducation, foi: pour une nouvelle saison du mouvement sportif catholique). Actes du Séminaire international dÂ’étude, Rome, 6-7 novembre 2009.   

 

Contacts avec les associations et les mouvements  

Au cours du deuxième semestre 2011, le Président du Conseil Pontifical pour les Laïcs, S. Em. le cardinal Stanisław Ryłko, a reçu la visite des responsables et représentants des associations laïques suivantes: Institut Catholique pour lÂ’Evangélisation (ICPE Mission); association Communauté Pape Jean XXIII; Institution Thérésienne; Chemin Néocatéchuménal; Services du Renouveau Charismatique Catholique International (ICCRS); Communauté de lÂ’Emmanuel; Action Catholique Italienne; Communauté de SantÂ’Egidio; Fraternité Catholique des Communautés et Associations Charismatiques dÂ’Alliance; Mouvement de Vie Chrétienne; Couples pour le Christ; lÂ’Union Mondiale des Organisations Catholiques Féminines (UMOCF); Communauté de Vie Chrétienne; Sodalitium Christianae Vitae; Conférence Internationale Catholique du Guidisme (CICJ); Coordination Internationale de la Jeunesse Ouvrière Chrétienne (CIJOCICYCW); Madonna House Apostolate; Emmanuel School of Mission; Communauté du “ Chemin Neuf”; Ateliers de Prière et de Vie (TOV); OEuvre de Nazareth; Evangelization 2033; association Rinnovamento nello Spirito Santo; Communauté Catholique Shalom; Claire Amitié; Mouvement des Focolari; Communauté Missionnaire de Villaregia; Rencontres pour couples mariés (Dialogues); Renewal Ministries; Fraternité de Communion et Libération.

• Le 5 janvier, le cardinal Ryłko est intervenu à Castelgandolfo, au cours de la retraite annuelle des Focolarini (branches masculine et féminine) et des Focolarini mariés, donnant une conférence intitulée : “Retraite spirituelle: temps dÂ’importantes redécouvertes ” au terme de laquelle, il a présidé la célébration eucharistique.

• Le 6 février, il a participé à Rome aux célébrations dÂ’action de grâce pour la reconnaissance pontificale de la Communauté Nuovi Orizzonti, au cours desquelles il a présidé la célébration eucharistique.

• Le 14 février, il a visité le siège de la maison mère de Nuovi Orizzonti à Piglio – Frosinone (Italie).

• Le 18 mars, il a présidé la célébration eucharistique pendant le IIIème Colloque international sur le thème “ Baptême dans lÂ’Esprit - Effusion de lÂ’Esprit ”, organisé par les Services du Renouveau Charismatique Catholique International (ICCRS) à Rome du 17 au 20 mars. Le 24 mars, toujours à Rome, il a présidé la célébration eucharistique en la mémoire de S.Exc. Mgr Joseph Grech, évêque de Sandhurst (Australie) et Conseiller épiscopal de lÂ’ICCRS, décédé en décembre 2010. Il a ensuite pris part à la cérémonie de dédicace à Mgr Grech de la salle de réunion du Bureau de lÂ’ICCRS.

• Il est intervenu, par un mot de bienvenue, à lÂ’ouverture des travaux de la XIVème Assemblée nationale de lÂ’Action Catholique Italienne, qui sÂ’est tenue à Rome du 6 au 8 mai.

• Pendant le Kairòs 2011, Meeting international pour la paix entre les nations, organisé à Bari (Italie) par la Communauté de Jésus, du 13 au 15 mai, il a présidé la célébration eucharistique de clôture.

• Le 21 mai, à lÂ’occasion du centenaire de la fondation de lÂ’Institution Thérésienne, il a présidé à Rome, la table ronde intitulée: “Cent ans de vie: de la mémoire à lÂ’engagement ” et a célébré la Messe dÂ’action de grâce.

Le secrétaire du Conseil Pontifical pour les Laïcs, S.Exc. Mgr Josef Clemens, a reçu les responsables de la Communauté Fazenda da Esperança; du Movimento Laicale Orionino; de lÂ’Union Internationale des Guides et Scouts dÂ’Europe – Fédération du Scoutisme Européen (UIGSE-FSE); de lÂ’Apostolat Militaire International (AMI); de la Communauté de SantÂ’Egidio en Allemagne; de lÂ’association La Dieci de Bassano del Grappa; de la Communauté Obra de María (Brésil); de la Communauté des Béatitudes; de la Fédération Internationale des Mouvements dÂ’Adultes Ruraux Catholiques (FIMARC); de lÂ’association Renouveau Charismatique Catholique Serviteurs du Christ Vivant; de lÂ’Obra Social Nossa Senhora da Glória - Fazenda da Esperança; de la Communauté Catholique Shalom; de la Communauté du Coeur de Jésus de Rome; de la Communauté Catholique dÂ’Intégration (KIG); de lÂ’association “Alleanza Dives in Misericordia”; de la Communauté Regina Pacis de Vérone; de lÂ’Union Apostolique Féminine de Schönstatt (Schönstatt-Frauenbund); de lÂ’Organisation Mondiale des Anciens et Anciennes Elèves de lÂ’Enseignement Catholique (OMAAEEC); de la Communauté Abramo de Vicence, membre de la Fraternité Catholique des Communautés et Associations Charismatiques dÂ’Alliance.

• Le 22 janvier, à Rome, il a proposé une réflexion intitulée « Benoît XVI et les mouvements ecclésiaux » aux participants au cours de formation organisé pour les nouveaux responsables pour lÂ’Afrique et lÂ’Amérique Latine de la Communauté de SantÂ’Egidio.

• Le 17 février, il a présidé la concélébration eucharistique à lÂ’occasion du Congrès National des assistants diocésains et paroissiaux de lÂ’Action Catholique Italienne, auprès de la “Domus Mariae ”, à Rome.

• Le 29 avril, il a pris part à lÂ’inauguration et à la bénédiction du nouveau siège de la Fraternité Catholique des Communautés et Associations Charismatiques dÂ’Alliance, situé au Palais Saint-Calixte au Vatican.

• Le 29 mai, à Würzburg (Allemagne), il a présidé la célébration eucharistique à lÂ’occasion de la rencontre annuelle de la Communauté de SantÂ’Egidio; il a rencontré le rabbin Jakov Ebert de la communauté yiddish de Würzburg et a visité le Centre culturel juif “ Shalom Europa ”.

• Du 10 au 12 juin, il a participé à la retraite-pèlerinage en Terre Sainte, promue par la Fraternité Catholique des Communautés et Associations Charismatiques dÂ’Alliance, et organisée par les Communautés Obra de Maria de Recife et Canção Nova de Cachoeira Paulista (Brésil). Au cours de cette retraite, il a tenu une conférence aux pèlerins sur le thème : « La pensée théologico-homilétique de Joseph Ratzinger/Benoît XVI sur la Pentecôte et sur lÂ’Esprit Saint » et présidé la concélébration eucharistique de clôture en la solennité de Pentecôte.

Le sous-secrétaire du Conseil Pontifical pour les Laïcs, le prof. Guzmán Carriquiry, a reçu les responsables et représentants de la Confédération Internationale de la Société de Saint-Vincent de Paul (SSVP) ; de la Communauté Catholique Palavra Viva; de lÂ’Association Via Pacis; de lÂ’association Italia Solidale; de M. Eduardo Regal, nouveau président du Sodalitium Christianae Vitae ; de la Maryknoll Mission Association; des Centres de Spiritualité Sainte Marie ; de la Communauté Catholique Shalom.

• Le 24 février, le prof. Carriquiry a tenu une leçon sur le thème “ Les laïcs et la vocation universelle à la sainteté ” pendant le cours organisé à Rome par le Forum International de lÂ’Action Catholique (FIAC), en collaboration avec LÂ’institut de Spiritualité de lÂ’Université Pontificale Grégorienne.

• Il 25 février, il a participé au séminaire organisé à Rome par la Jeunesse Etudiante catholique Internationale (JECI).

Le chef de bureau du Conseil Pontifical pour les Laïcs, Mgr Miguel Delgado Galindo, a reçu les responsables du Comité International Catholique des Infirmiers et des Assistantes Médico-Sociales (CICIAMS). Il a également rencontré le Père Henry Donneaud, O.P, commissaire pontifical pour la Communauté des Béatitudes.

• Du 19 au 21 janvier, Mgr Delgado Galindo a participé à la rencontre de réflexion des prêtres des Foyers de Charité, qui sÂ’est tenue à Châteauneuf- de-Galaure (France).

Le Rév. Père Eric Jacquinet, responsable de la Section Jeunes, a reçu les responsables et représentants des Services du Renouveau Charismatique Catholique International (ICCRS); de la Conférence Internationale Catholique du Guidisme (CICG) ; de lÂ’Ecole dÂ’évangélisation Jeunesse Lumière et de lÂ’association Claire Amitié.

Le Rév. Père Kevin Lixey, LC, responsable de la Section “ Eglise et sport ”, a reçu la visite dÂ’un groupe de membres de la communauté anglaise Sion Catholic Community for Evangelism à lÂ’occasion de leur pèlerinage à Rome.

Mme Ana Cristina Villa Betancourt, responsable de la Section Femme, a reçu la visite dÂ’un groupe de jeunes femmes de lÂ’Emmanuel School of Mission auxquelles elle a illustré les activités de la Section Femme; elle a reçu lÂ’équipe mondiale de la Conférence Internationale Catholique du Guidisme (CICG) ; les responsables de lÂ’Action Catholique Féminine de France, les membres de lÂ’Union Mondiale des Organisations Féminines Catholiques (UMOFC).

• Le 22 juin, à Rome, Mme Villa Betancourt a tenu une conférence sur la femme dans lÂ’Eglise lors de la rencontre mondiale des aumôniers de la CICG.

M. Stefano De Pasquale Ceratti a reçu, au cours du semestre, les responsables de lÂ’OEuvre de lÂ’Amour – Mouvement “ La Voie de lÂ’Amour ” et du Mouvement apostolique de Schönstatt.   

 

Autres rendez-vous  

Au cours du premier semestre 2011, le Président du Conseil Pontifical pour les Laïcs, S.Em. le cardinal Stanisław Ryłko, a reçu la visite de: Lluís Martínez card. Sistach, Archevêque de Barcelone (Espagne); S.Exc. Mgr Peter Rusnák, éparque de Bratislava (Slovaquie) et Président du Conseil épiscopal pour les mouvements apostoliques laïcs auprès de la Conférence épiscopale slovaque; S.Exc. Mgr Walmor Oliveira de Azevedo, Archevêque de Bel Horizonte (Brésil); S.Exc. Mgr Mauro Parmeggiani, évêque de Tivoli (Italie); S.Exc. Mgr Robert Le Gall, Archevêque de Toulouse (France); S.Exc. Mgr Manuel Ureña Pastor, Archevêque de Saragosse (Espagne); S.Exc. Mgr Javier Augusto Del Río Alba, Archevêque de Arequipa (Pérou); S.Exc. Mgr Pierre-André Dumas, évêque de Anse-à-Veau et Miragoâne (Haïti); Frère Alois Löser, prieur de la Communauté de Taizé; le Sénateur de la République italienne M. Marcello Pera; M. Tanios Chahwan, membre du dicastère; Mme Marguerite A. Peeters, directrice de lÂ’Institute for Intercultural Dialogue Dynamics de Bruxelles (Belgique); les représentants de lÂ’association Priests for Life (Etats Unis) ; de la Délégation Catholique pour la Coopération, organisme de volontariat et de solidarité internationale de la Conférence Episcopale de France ; les représentants du mouvement marial La Libanaise - Femme du 31 mai et ceux du Centre Jean-Paul II pour les services sociaux et culturels du Liban.

• Du 25 au 27 février, le cardinal Ryłko a participé à Varsovie au Forum de la Pastorale des jeunes promu par la Conférence Episcopale polonaise en vue de la XXVIème Journée Mondiale de la Jeunesse de Madrid. Au cours de cet événement, il a offert une conférence intitulée : « Jean-Paul II : lÂ’ami des jeunes » et il a en outre présidé la célébration eucharistique.

• Le 3 mars, il a présidé la Célébration eucharistique en lÂ’Eglise SantÂ’Agnese in Agone, à Rome, à lÂ’occasion du dixième anniversaire de lÂ’adoration eucharistique animée par les jeunes de la ville en cette église.

• Le 6 avril, il est intervenu à une journée dÂ’étude sur l’“Apostolat des jeunes en Espagne au XXème siècle ”, organisée par la Faculté de Théologie “ San Damaso ” de Madrid, en vue de la XXVIème Journée Mondiale, offrant une conférence intitulée : “ Signification et actualité des Journées Mondiales de la Jeunesse ”.

• Au XVème Congrès dÂ’Etudes sur le thème “Le fidèle Laïc: réalités et perspectives ” organisé à Rome, du 7 au 8 avril 2011 par la Faculté de Droit Canonique de lÂ’Université Pontificale de la Sainte Croix, il a introduit les travaux de la première journée par une réflexion intitulée : « Les fidèles laïcs aujourdÂ’hui : une nécessité urgente de retourner à lÂ’essentiel ».

• Le 13 avril, il est intervenu, auprès du Bureau de Presse du Saint-Siège, à la conférence de presse de présentation de YouCat, le catéchisme de lÂ’Eglise Catholique pour les jeunes, préparé pour la XXVIème Journée Mondiale de la Jeunesse de Madrid.

• Le 15 avril, il a présidé la célébration eucharistique auprès du Centre International des jeunes San Lorenzo, à Rome. Après la Messe, il sÂ’est entretenu avec les jeunes, leur proposant une réflexion sur Jean-Paul II et son rapport avec les jeunes.

• Les 30 et 31 mai, il a participé à la première Assemblée plénière du Conseil Pontifical pour la Promotion de la Nouvelle Evangélisation qui sÂ’est tenue à Rome.

• Du 18 au 21 juin, il est intervenu au VIème Forum des Associations laïques et des mouvements ecclésiaux, promu par le diocèse de Tarnow en Pologne.

• Le 28 juin, il est intervenu, auprès du Bureau de Presse du Saint-Siège, à la conférence de presse de présentation de la Journée Mondiale de la Jeunesse de Madrid 2011.

 

Le Secrétaire du dicastère, S.Exc. Mgr Josef Clemens, a reçu S.Em. le cardinal Reinhard Marx, Archevêque de Munich et Freising (Allemagne); S.Exc. Mgr Carlo Mazza, évêque de Fidenza (Italie) et membre du Conseil Pontifical pour les Laïcs ; S.E. Mgr Joel Baylon, évêque du diocèse de Legazpi (Philippines); S.Exc. Mgr Walmor Oliveira de Azevedo, Archevêque de Belo Horizonte (Brésil); Frère Alois Löser, prieur de la Communauté di Taizé; M. Wilfred Lemke, Conseiller spécial du Secrétaire général des Nations Unies en matière de Sport pour le développement et la paix ; à cette rencontre a pris part également le P. Kevin Lixey, LC, responsable de la Section “Eglise et Sport ”. Mgr Clemens a aussi reçu le P. Stefan- Bernhard Eirich, nouveau recteur du Comité Central des Catholiques allemands (Zentralkomitee der deutschen Katholiken – ZdK); les responsables de lÂ’Union Sacerdotale dÂ’Autriche, Suisse et Allemagne; il a rencontré Mme Annette Schavan, Ministre fédérale allemande pour lÂ’Education et la Recherche ; MM. Hubert Brenninkmeijer et Aldegonde Brenninkmeijer-Werhahn, fondateurs de lÂ’International Academy for Marital Spirituality ayant leur siège légal à Bruxelles (Belgique); le Rév. James Phalan, directeur de la Family Rosary International; le Dr Hans-Peter Friedrich, Ministre fédéral allemand des Affaires intérieures; Mme Marie-Luise Dött, MdB, présidente de lÂ’Union des Entrepreneurs Catholiques (Bund Katholischer Unternehmer e. V.); le Prof. Dr Josef Sayer, directeur général de Misereor; Mme Mary Healey-Sedutto, directrice du Pan-American Health Care Network; Mme Antonia Willemsen, présidente allemande de Kirche in Not (Aide à lÂ’Eglise en détresse), de même que la comtesse Johanna von Westphalen et Frère Hans Stapel.

• Le 25 février, auprès du Conseil Pontifical pour les Laïcs, il a tenu une conférence sur lÂ’apostolat des laïcs à un groupe de lÂ’Académie Evangélique de Loccum (Allemagne), groupe quÂ’accompagnait le directeur responsable le Dr Stephan Schaede.

• Le 4 mars, dans les locaux du dicastère, il a tenu un exposé sur le thème: « Mission, structure et histoire du Conseil Pontifical pour les Laïcs » aux étudiants de la Faculté de Droit canonique et Théologie dogmatique de lÂ’Université de Fribourg (Allemagne) qui participaient à un séminaire dÂ’étude sur le thème « Eglise Universelle et Eglise particulière ».

• Le 12 mars, il a tenu une conférence sur le thème “ Les Journées Mondiales de la Jeunesse et leur projection pastorale pour lÂ’Amérique Latine ”, auprès de lÂ’Université Pontificale de la Sainte-Croix (Rome), au cours dÂ’une rencontre promue par la Commission Pontificale pour lÂ’Amérique Latine à laquelle étaient conviés les prêtres et religieux latino- américains étudiant à Rome.

• Il 20 mars, il a participé à célébration eucharistique présidée par le Saint-Père Benoît XVI, à lÂ’occasion de la dédicace de la nouvelle paroisse romaine de San Corbiniano allÂ’Infernetto.

• Le 11 avril, auprès de lÂ’Académie Catholique de Berlin, il a tenu la laudatio sur le thème “Le Torse du Belvédère et lÂ’apostolat des laïcs ”, à lÂ’occasion de la remise du prix “ DJK-Ethik-Preises des Sports ” au Prof. Dr Norbert Müller, de lÂ’Université de Mayence, membre du dicastère.

• Le 13 avril, il a participé à la présentation de YouCat, le catéchisme pour les jeunes, cérémonie promue à Rome par lÂ’Ordre Militaire Souverain de Malte, en présence des cardinaux Paolo Sardi, Patron de lÂ’Ordre, et Christoph Schönborn, Archevêque de Vienne, qui a supervisé les travaux du nouveau catéchisme.

• Le 14 mai 2011, il a participé, à Erfurt (Allemagne), à lÂ’Assemblée plénière du Comité Central des Catholiques Allemands (Zentralkomitee der deutschen Katholiken – ZdK), offrant un exposé intitulé: “La Journée Mondiale de la Jeunesse de Madrid. Thèmes du travail actuel du Conseil Pontifical pour les Laïcs”.

• Le 28 mai, il a offert aux participants au séminaire dÂ’étude de lÂ’Union des Industriels de lÂ’Hesse (Allemagne) une conférence sur le rôle et les missions du Conseil Pontifical pour les Laïcs au sein de la Curie Romaine.

• Le 30 juin, il a participé, auprès de la Salle Clémentine du Palais Apostolique, à la cérémonie de remise du “ Prix Ratzinger ”, institué par la “ Fondation Vaticane Joseph Ratzinger-Benoît XVI”, que le Saint-Père Benoît XVI a conféré à trois professeurs de théologie.

 

Le sous-secrétaire du dicastère, le prof. Guzmán Carriquiry a reçu la visite de M. Victor Soldevila, secrétaire de lÂ’Institut Pontifical Jean-Paul II pour les Etudes sur le Mariage et la Famille.

• Le 7 avril, il a participé au Congrès “ Le fidèle laïc: réalités et prospectives ”, organisé par la Faculté de Droit Canonique de lÂ’Université Pontificale de la Sainte-Croix, offrant une leçon intitulée “ Le laïcat catholique du Concile Vatican II à nos jours: succès, difficultés et échecs ”.

• Le 12 avril, il a participé à une soirée, organisée par les Pères de Schönstatt, auprès de la paroisse romaine des Saints François et Catherine, patrons dÂ’Italie, soirée pendant laquelle il a donné un témoignage sur Jean-Paul II, à la veille de sa béatification.

 

Mgr Miguel Delgado Galindo, Chef de Bureau du Conseil Pontifical pour les Laïcs, a reçu, avec Mme Ana Cristina Villa Betancourt, la visite dÂ’un groupe dÂ’étudiants de lÂ’Université Pontificale Grégorienne, accompagnés par le Prof. Donna Orsuto.

• Le 5 avril, Mgr Delgado Galindo a présenté un exposé à lÂ’Institut Catholique de Paris sur les statuts des Associations de fidèles.

• Le 28 avril, il a transmis les salutations du président du dicastère aux participants au IIIème Congrès régional qui sÂ’est tenu à San Giovanni Rotondo – Foggia (Italie) sur le thème « Les laïcs dans lÂ’Eglise et dans le contexte social des Pouilles, aujourdÂ’hui ».

 

Le Rév. Père Eric Jacquinet, responsable de la Section Jeunes, a reçu la visite de S.Exc. Mgr Dominique Lebrun, évêque de Saint-Etienne (France) accompagné des séminaristes du diocèse; de S.Exc. Mgr Marc Aillet, évêque de Bayonne (France), et dÂ’un groupe de séminaristes du diocèse; du Rév. Père José Manuel Ballesteros Alvarez, procurateur des Missionnaires Identes; du Rév. P. Francesco Pierpaoli, directeur du Centre des Jeunes “ Jean-Paul II” de Lorette; du Rév. Père Antoine Birot, du diocèse de Toulon (France), fondateur de la Maison de lÂ’Amour Trinitaire; du Rév. Père Fabrice du Haÿs, curé de Saint Martin dÂ’Achères (France) accompagné dÂ’un groupe dÂ’enfants de choeur; il a reçu la visite dÂ’un groupe dÂ’étudiants de lÂ’Ecole de la foi de Coutances (France); du Rév. Père Samuel Vigot de Lyon (France), accompagné dÂ’un groupe de paroissiens; du Rév. Francio Manoukian de Toulon (France) accompagné dÂ’un groupe de couples.

• Le 19 janvier, le Rév. P. Jacquinet a tenu une conférence intitulée “ La contribution des sanctuaires à lÂ’évangélisation des jeunes ”, au cours du congrès annuel de lÂ’Association des recteurs de sanctuaires, qui sÂ’est tenu à Sainte-Anne dÂ’Auray (France) du 17 au 19 janvier sur le thème “Nos sanctuaires et les jeunes ”.

• Le 21 janvier, il est intervenu à une rencontre à Rome promue par lÂ’Institut des Filles de la Charité de Canossa pour les responsables de la pastorale des jeunes.

• Il a participé à la XIème Rencontre des présidents des Conférences épiscopales dÂ’Europe du Sud-est qui sÂ’est tenue à Nicosie, sur lÂ’Ile de Chypre, du 3 au 6 mars 2011, en offrant une conférence intitulée «La pastorale des jeunes aujourdÂ’hui ».

 

Le Rév. Père Kevin Lixey, LC, responsable de la Section “ Eglise et sport ”, a reçu la visite de : S.Exc. Mgr Carlo Mazza, évêque de Fidenza (Italie) et membre du Conseil Pontifical pour les Laïcs; S.Exc. Mgr Mario Lusek, responsable du Bureau pour la pastorale du tourisme, des loisirs et du sport de la Conférence épiscopale italienne ; il a rencontré les délégués des différents continents de lÂ’International Federation of Sport Climbing, réunis à Rome pour leur assemblée générale annuelle.

• Le 10 janvier, le Père Lixey a transmis les salutations du Conseil Pontifical pour les Laïcs aux participants à la réunion de la Commission pastorale de la Fédération Internationale Catholique dÂ’Education Physique et sportive (FICEP) qui sÂ’est tenue à Brescia (Italie) du 9 au 11 janvier.

• Le 3 mars, il est intervenu, par une brève présentation de la figure de Jean-Paul II, le pape sportif, à la conférence de presse de présentation de la cinquième édition de la “Clericus cup ”, le tournoi des prêtres et séminaristes qui étudient auprès des Universités pontificales romaines, qui a eu lieu à Rome du 26 mars au 28 mai 2011.

• Le 10 mars, il a participé à la première dÂ’une série de rencontres mensuelles sur le thème “Un sport pour lÂ’homme ouvert à lÂ’Absolu ”, organisées auprès du Centre International des Jeunes San Lorenzo à Rome, par le Bureau pour la pastorale du tourisme, des loisirs et du sport de la Conférence épiscopale italienne, en collaboration avec la Fondation « Jean-Paul II pour le sport » et la Section “Eglise et sport ” du Conseil Pontifical pour les Laïcs.

• Le 4 avril, il a participé, dans les locaux de la Radio Vaticane, à la présentation du volume Lo sport in Vaticano, (Le sport au Vatican) édité par la Librairie Editrice du Vatican.

• Le 28 avril, il a participé, à Nancy (France), aux célébrations organisées à lÂ’occasion du centenaire de la fondation de la Fédération Internationale Catholique dÂ’Education Physique et sportive (FICEP), où, à lÂ’ouverture des travaux, il a adressé un mot de bienvenue aux participants à lÂ’Assemblée générale.

• Le 9 juin, il a introduit les travaux de la journée dÂ’étude intitulée “ LÂ’éducation lance un défi au sport. Les nouveaux lieux éducatifs ”, organisée à Rome, auprès de la salle de conférence des Musées du Vatican, par le Bureau pour la pastorale du tourisme, des loisirs et du sport de la Conférence épiscopale italienne et par la Section “ Eglise et sport ” du Conseil Pontifical pour les Laïcs.

 

Mme Ana Cristina Villa Betancourt, responsable de la Section Femme, a reçu la visite de Mme Laura Tortorella, directrice didactique de lÂ’Institut “Mulieris Dignitatem” pour lÂ’uni-dualité homme- femme; de Mme Vicki Thorn, fondatrice du “Project Rachel ”; de M. Kevin Kacvinsky de la Witness to Hope Ministries; de Christine Anne Mugridge, de la Sacred Arts Communications; des professeurs Dale OÂ’Leary et Dina Nerozzi, chercheuses et écrivains, et Adele Ercolano et Giovanna Abbiati, de lÂ’Institut supérieur pour les études sur la Femme de lÂ’Université Pontificale Regina Apostolorum de Rome.

• Du 8 au 12 février, Mme Villa Betancourt, a participé au Ier Congrès International sur lÂ’idéologie du genre qui sÂ’est tenu à lÂ’Université de Navarre à Pampelune (Espagne).

• Le 28 juin, elle a participé, dans les locaux de lÂ’Ambassade des Etats-Unis près le Saint-Siège, à la réception offerte à lÂ’occasion de la visite, à Rome, de Melanne Verveer, Ambassadrice itinérante des Etats-Unis chargée de la Condition féminine.

• Au cours du semestre, Mme Villa Betancourt, a participé à des réunions près le Conseil Pontifical pour la Justice et la Paix, dans le cadre de la collaboration inter-dicastérielle pour lÂ’organisation dÂ’une rencontre européenne des associations féminines et pour la préparation du prochain message de la Journée Mondiale de la Paix. Elle a en outre participé à différentes rencontres promues à Rome par lÂ’Institut “Mulieris Dignitatem” pour lÂ’unidualité homme-femme et par la section diocésaine de lÂ’Union des Supérieures Majeures (USMI). Au cours de ces rencontres, elle a animé une table ronde et présenté un exposé sur la vie religieuse.

 

Parmi les rendez-vous de S.Em. le cardinal Ryłko du premier semestre de cette année, il faut aussi signaler les visites de Leurs Excellences MM. les ambassadeurs près le Saint-Siège : Thomas Hong-Soon Han, ambassadeur de Corée; Hidekazu Yamaguchi, ambassadeur du Japon ; Bogdan Tátaru-Cazaban, ambassadeur de Roumanie ; Larry Yuyuan Wang, ambassadeur de la République Populaire de Chine (Taïwan) ; Alfons M. Kloss, nouvel ambassadeur dÂ’Autriche.

 

S.Exc. Mgr Clemens a reçu la visite de S.Exc. M. Walter Jürgen Schmid, Ambassadeur de la République Fédérale dÂ’Allemagne près le Saint-Siège et de S.Exc. M. Alfons M. Kloss, Ambassadeur dÂ’Autriche près le Saint-Siège.

 

 

 

 

top