The Holy See
back up
Search
riga

 Pontifical Council for the Pastoral Care of Migrants and Itinerant People

People on the Move

N° 101, August 2006

 

 

                                              Cité du Vatican,  le 19 juin 2006

 

 

N. 2425/2006/AM

 

 

MESSAGE POUR LE DIMANCHE DE LA MER, 2006

 

 

     En ce Dimanche de la Mer, nos pensées et nos prières sont encore une fois avec les marins et les communautés de pêcheurs à travers le monde, et avec tous ceux qui travaillent sur les navires de croisière ou de plaisance. Cette année lÂ’Apostolat de la Mer célèbre ce jour avec un optimisme renouvelé, en nous rappelant quÂ’au mois de février une nouvelle norme globale du travail maritime, la Convention Maritime 2006, a été adoptée, ouvrant ainsi la voie - quand elle sera ratifiée et mise en application - à un nouvel ordre maritime mondial qui donnera aux femmes et aux hommes de nouvelles possibilités dÂ’exercer un travail productif, dans la dignité.

     Nous avons été par contre peinés par le fait que le projet de la Convention sur le Travail pour le Secteur de la Pêche nÂ’ait pas été approuvé par la 93° Conférence de lÂ’OIT, en 2005. Cet instrument international aurait permis à toutes les catégories de pêcheurs professionnels de bénéficier de nombreux avantages, qui auraient aidé à rendre plus juste et plus sûr le travail dans le secteur de la pêche. Nous souhaitons que ce projet de convention soit déposé à nouveau et quÂ’il soit adopté à la prochaine Conférence de lÂ’OIT en 2007. Il est donc important que les membres de lÂ’Apostolat de la Mer (AM) continuent à joindre leurs forces à celles des organisations locales pour promouvoir une meilleure compréhension de cette convention et son adoption.

     Entre temps, malgré le fait que lÂ’industrie maritime jouit dÂ’une période de grande croissance et que la demande pour les produits de la pêche nÂ’a jamais été aussi grande, la mondialisation est un poids très lourd pour la dignité des personnes engagées dans la navigation commerciale et dans la pêche, en même temps que leur profession demeure toujours dangereuse et difficile. En effet, lÂ’influence de la mondialisation de la main-dÂ’Âœuvre et de lÂ’économie sur le commerce maritime, la pêche illégale, non-réglementée et non rapportée, mais également, dans certaines régions, une réglementation trop rigide qui ne prend pas en considération les besoins essentiels des communautés de pêcheurs, causent grand tort à la profession maritime et à lÂ’environnement. Pour envisager et pour contribuer à la création dÂ’un nouvel ordre social, il est nécessaire par conséquent dÂ’établir avec et parmi les marins et les communautés de pêcheurs des relations de coopération et de solidarité. La solidarité est en effet un des concepts de base de la Doctrine Sociale de lÂ’Eglise, qui est fondée sur les principes de la dignité humaine et du bien commun.

     Ce Dimanche de la Mer est donc un rappel à lÂ’Apostolat de la Mer à être fidèle à sa vocation et à garder intact sa vision chrétienne du monde. Cette vision nous pousse à mettre lÂ’homme au centre de nos projets et de nos préoccupations, à faire une option préférentielle spécialement pour les pauvres et les plus vulnérables, à promouvoir la fraternité et la solidarité, à partager avec tous notre espérance que le mal nÂ’aura pas le dernier mot et que le bien finira par triompher, comme dans le Mystère Pascal. Beaucoup dÂ’éléments sont nécessaires au bonheur humain, mais de bonnes conditions matérielles de travail bien quÂ’indispensables ne suffisent pas ; on ne peut se contenter seulement dÂ’améliorer les conditions économiques parce que est aussi essentiel le respect de la dimension sociale et spirituelle de chaque personne, sans lequel en effet aucun bonheur vrai et durable nÂ’est possible.

     CÂ’est dans cette optique que se tiendra à Gdynia, en Pologne, du 24 au 29 juin 2007, le XXII° Congrès Mondial de lÂ’AM. Une des conclusions du Congrès précédent, de Rio de Janeiro en 2002, avait été lÂ’invitation à lÂ’Apostolat de la Mer « de donner à la mondialisation du monde maritime un visage humain ». Cette fois nous tâcherons dÂ’aller encore plus loin dans notre réflexion pastorale et dans lÂ’approfondissement de notre spiritualité et de sa contribution spécifique au monde maritime. Prions pour que ce prochain Congrès soit un temps de grâce, qui nous permette de progresser dans notre mission auprès des gens de mer.

     Que ce jour de fête soit pour vous tous un temps de joie, en même temps que nous invoquons sur toutes les communautés de marins et de pêcheurs, sur les aumôniers, les agents pastoraux et les volontaires de lÂ’AM, la maternelle intercession de Notre-Dame, la « Stella Maris ». QuÂ’elle prie pour nous afin quÂ’en nous mettant à son école nous apprenions à renforcer entre nous les liens de solidarité chrétienne à travers la Parole, la Liturgie et la Diaconie (Service).

 

 

Cardinal Renato Raffaele Martino

Président

 

 

 

Archevêque Agostino Marchetto

Secrétaire

 

top