Index   Back Top Print

[ FR ]

DISCOURS DU PAPE PIE XII
AUX SUPÉRIEURS ET ÉLÈVES
DU SÉMINAIRE PONTIFICAL FRANÇAIS DE ROME*

Jeudi 16 avril 1953

 

Le centenaire du Séminaire Pontifical Français de Rome, qui vous réunit tous autour de Nous, Vénérables frères et fils très chers, est un événement, dont Nous voulons être le premier à rendre grâce. Ce n'est pas en vain que votre institution porte le titre de Pontificale, qui lui fut conféré en 1902 par Notre grand Prédécesseur, Léon XIII. Dès 1859, lorsque le Saint Père Pie IX érigeait canoniquement le Séminaire Français de Rome, il ne faisait que mettre le sceau à une entreprise entièrement destinée à resserrer les liens du clergé de France et de la France elle-même avec la Papauté. Tel avait été en effet l'ardent désir des promoteurs de la fondation désormais centenaire : la lettre collective des Évêques réunis en 1853 au Concile de la Rochelle, priant le Pape d'approuver une semblable initiative, en fait foi. Voici donc bien des titres à Notre affection, sans tenir compte encore de tous ceux qu'un siècle de filiale dévotion au Saint Siège y a ajoutés.

La Divine Providence, qui ne se trompe jamais dans ses voies mystérieuses, avait préparé les cadres du futur Séminaire en restaurant la Congrégation du Saint-Esprit par l'œuvre du Vénérable Serviteur de Dieu François-Marie-Paul Libermann, dont vous fêtiez l'an dernier le centenaire de la mort. Il n'a pas vu en effet se réaliser son désir d'établir sa Congrégation à Rome ; mais un de ses fils les plus éminents et les plus pénétrés de son esprit, Louis-Marie Barazer de Lannurien, put mettre ce projet à exécution. L'année même de la fondation, en 1853, les quinze premiers élèves, reçus par le Saint-Père, s'entendaient dire : « Si douze prêtres ont suffi pour convertir le monde, que ne feront pas quinze prêtres pour leur pays » ! Aujourd'hui, cent ans plus tard, ce ne sont pas quinze prêtres, mais plus de trois mille, qui ont été formés à Santa Chiara, et Nous pouvons bien dire que la prédication de Notre Prédécesseur s'est amplement vérifiée : quelle influence profonde n'ont pas exercée dans les Instituts catholiques et dans plus de quarante grands Séminaires les pléiades de professeurs venus de votre illustre Collège ! Que dire du zèle pastoral et de l'autorité doctrinale de tant d'Évêques, d'Archevêques, et de plusieurs Cardinaux ! S'ils avaient pu répondre tous à votre invitation, cinquante-deux Evêques vivants seraient ici pour dire bien haut leur reconnaissance envers le Séminaire Pontifical Français de Rome. Ils seraient venus de France pour la plupart, mais aussi des Missions et d'ailleurs, car, accueillants pour d'autres nations et d'autres cultures, vous avez toujours compté parmi vous des étrangers à votre pays, réalisant ainsi dans votre maison même quelque chose de la grande union catholique dont Rome est l'instrument et le centre.

Cette importance et ce rôle de Rome, vous y croyiez et les sentiez avant même de venir dans la Ville éternelle ; mais vous les constatez de vos yeux maintenant et le comprenez davantage chaque jour, à mesure que vous vous pénétrez de sa doctrine, de son histoire et de son esprit. Lorsque vous venez dans la Basilique Vaticane vénérer et prier saint Pierre, lui demandant de bénir votre sacerdoce, vous trouvez dans la majesté même de l'édifice, dans le décor et les œuvres d'art, dans les textes fondamentaux qui ornent la grande frise dorée des nefs et de la coupole, un véritable traité « de Romano Pontifice ». Les voix les plus éloquentes de la Tradition vous invitent avec saint Cyprien à aimer toujours plus « cette chaire de Pierre et cette église principale, d'où l'unité du sacerdoce tire son origine » (S. Cypriani Ep. LIX c. 14 - Ed. Hartel, Corp. Script. Eccl. Lat. vol. 3 p. 2, 683 ). Plus près du foyer, la lumière est plus intense et plus pure. Près du gouvernement suprême de la Sainte Église, la sagesse séculaire, qui doit présider à l'exercice du sacerdoce, pénètre plus facilement, et plus profondément les esprits et les cœur. Profitez bien, chers fils, des années précieuses que vous passez à Rome. Ne vous contentez pas du travail intellectuel, qui demeure toutefois le principal. Les mouvements, les institutions, le souvenir de tant de saints, qui ont parcouru les mêmes rues que vous, prié dans les mêmes églises, exercé le ministère sacerdotal, sont autant d'enseignements, que vous ne trouverez nulle part réunis avec une telle profusion.

Il serait superflu de Nous étendre plus longuement sur un sujet, que vos maîtres et vos directeurs vous exposent avec l'autorité de leur science et l'exemple de leur vertu. L'enseignement que vous recevez à l'Université Grégorienne, la formation spirituelle et pastorale qui vous est donnée par la Congrégation du Saint-Esprit, feront de vous, selon la formule bien connue de Claude Poullart des Places, des prêtres prêts à tout : « in manu Praelatoruni parati ad omnia ». La grandeur du sacerdoce est dans l'imitation de Jésus-Christ. Pénétrez-vous de son humilité devant le Père, si vous voulez vraiment sauver les âmes avec lui. Les âmes ont besoin d'exemples, plus éloquents encore que la doctrine. Nous savons le zèle qui brûle vos cœurs, et Nous sommes sûrs que vous ne négligez rien de ce qui peut servir les âmes. Pourvu que vous vous efforciez de reproduire en vous les sentiments de Jésus-Christ (cfr. Phil. 2, 5), vous pouvez être professeur, directeur d'œuvres, ou tout ce que la hiérarchie vous demandera pour le service de l'Église, vous aurez rempli selon vos forces la fonction sublime du sacerdoce, et par là même vous aurez été, à la suite de tant de saints prêtres et d'illustres Prélats qui vous ont précédés, de dignes élèves du Séminaire Pontifical Français de Rome.

C'est dans ce but qu'à vous-mêmes ici présents, à tous vos anciens dispersés à travers le monde, à tous vos maîtres et à tous ceux qui vous sont chers, Nous accordons du fond du cœur Notre paternelle Bénédiction apostolique.


* Discours et Messages-radio de S.S. Pie XII, XV,
 Quinzième année de pontificat, 2 mars 1953 - 1er mars 1954, pp. 79-81
 Typographie Polyglotte Vaticane.

 



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana