The Holy See
back up
Search
riga

MESSAGE DU PAPE BENOÎT XVI
À SA SAINTETÉ BARTHOLOMAIOS I,
ARCHEVÊQUE DE CONSTANTINOPLE,
PATRIARCHE ŒCUMENIQUE,
POUR LA FÊTE DE SAINT ANDR
É

 

A Sainteté Bartholomaios I
Archevêque de Constantinople
Patriarche œcuménique

"Que la grâce et la paix soient avec vous de la part de Dieu notre Père et du Seigneur Jésus Christ" (Ga 1, 3)

C'est avec une profonde joie que j'adresse ces paroles de saint Paul à Votre Sainteté, au Saint Synode et à tout le clergé orthodoxe et aux fidèles rassemblés pour la fête de saint André, le frère de saint Pierre et, comme lui, un grand apôtre et martyr pour le Christ. Je suis heureux d'être représenté à l'occasion de cette fête par une délégation guidée par mon vénéré frère le cardinal Walter Kasper, président du Conseil pontifical pour la promotion de l'unité des chrétiens, à qui j'ai confié ce message de vœux. Mes prières s'unissent aux vôtres pour invoquer du Seigneur le bien-être et l'unité des disciples du Christ dans le monde entier.

Je rends grâce à Dieu qui nous a permis d'approfondir les liens d'amour réciproques entre nous, soutenus par la prière et par un contact fraternel toujours plus régulier. Au cours de l'année qui touche à présent à son terme, nous avons été bénis trois fois par la présence de Votre Sainteté à Rome:  à l'occasion de votre leçon magistrale à l'Institut pontifical oriental, qui a l'honneur de vous compter parmi ses alumni (ndlr:  étudiants); lors de l'ouverture de l'Année paulinienne en la fête des saints Patrons de Rome Pierre et Paul et lors la douzième Assemblée générale ordinaire du Synode des évêques de l'Eglise catholique, qui s'est tenue en octobre sur le thème de la Parole de Dieu dans la vie et dans la mission de l'Eglise, lorsque vous avez prononcé une profonde réflexion.

En signe de communion croissante et de proximité spirituelle, l'Eglise catholique, pour sa part, a été représentée aux célébrations de l'Année paulinienne guidées par Votre Sainteté, qui comprenaient un symposium et un pèlerinage sur les lieux pauliniens en Asie mineure. Ces expériences de rencontre et de prière partagée contribuent à un accroissement de notre engagement pour atteindre le but de notre chemin œcuménique.

Dans ce même esprit, Votre Sainteté m'a informé du résultat positif de la Sinaxis des Primats et des représentants des Eglises orthodoxes, qui a eu lieu récemment au Phanar. Les signes d'espérance qui sont apparus dans les relations inter-orthodoxes et l'engagement œcuménique ont été accueillis avec joie. Je crois et je prie pour que ces développements puissent avoir un effet constructif sur le dialogue théologique officiel entre les Eglises orthodoxes et l'Eglise catholique, et puissent conduire à une résolution des difficultés rencontrées au cours des deux dernières sessions. Comme Votre Sainteté l'a noté dans son allocution au Synode des évêques de l'Eglise catholique, la Commission internationale mixte pour le dialogue théologique entre catholiques et orthodoxes affronte à présent un thème crucial qui, une fois résolu, pourrait nous rapprocher de la pleine communion.

En cette fête de saint André, nous constatons avec joie et reconnaissance que les relations entre nous s'acheminent progressivement vers des niveaux plus profonds, alors que nous renouvelons notre engagement sur la voie de la prière et du dialogue. Nous sommes certains que notre chemin commun accélèrera l'arrivée de ce jour béni où nous louerons ensemble Dieu dans une célébration partagée de l'Eucharistie. La vie intérieure de nos Eglises et les défis du monde contemporain demandent avec urgence ce témoignage d'unité entre les disciples du Christ.

C'est avec ces sentiments fraternels que j'adresse à Votre Sainteté mes salutations cordiales dans le Seigneur, qui nous assure de sa grâce et de sa paix.

Du Vatican, le 26 novembre 2008

BENEDICTUS PP. XVI

 

© Copyright 2008 - Libreria Editrice Vaticana

 

top