The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE BENOÎT XVI
AUX PÈLERINS DU DIOCÈSE DE VÉRON
E

Salle Paul VI
Samedi 4 juin 2005

 

Chers frères et soeurs du diocèse de Vérone!

Je vous remercie de votre enthousiasme. Je vous remercie de votre joie qui est l'expression et le fruit de la foi. Je suis heureux de vous accueillir à l'occasion de votre pèlerinage auprès des tombes des Apôtres. Je salue chacun de vous cordialement, à commencer par votre Evêque, que je remercie de s'être fait l'interprète des sentiments communs. Je salue les prêtres, les religieux et les religieuses, les responsables des associations et des mouvements ecclésiaux, ainsi que les Autorités civiles qui ont voulu être présentes à cette rencontre. A travers le pèlerinage d'aujourd'hui au Siège apostolique, vous souhaitez exprimer, au terme du Synode diocésain, les liens de communion qui unissent la communauté diocésaine de Vérone à l'Eglise de Rome, et réaffirmer votre pleine adhésion au Magistère du Successeur de Pierre, constitué par le Christ "pasteur de tous les fidèles envoyé pour assurer le bien commun de l'Eglise universelle et le bien de chacune des Eglises" (Décr. Christus Dominus, n. 2). Vous êtes venus pour être confirmés dans la foi et je suis heureux, moi qui suis depuis peu appelé à cette lourde tâche, de saluer à travers vous une antique et noble Communauté ecclésiale telle que l'est celle de saint Zénon, profondément vénéré également dans ma terre, et de vous encourager à persévérer dans l'engagement du témoignage chrétien dans le monde d'aujourd'hui.

Votre Synode, qui a commencé il y a trois ans, a atteint son sommet en l'Année de l'Eucharistie. Cette heureuse coïncidence aide à mieux comprendre que c'est l'Eucharistie qui est le coeur de l'Eglise et de la vie chrétienne. "Ecclesia de Eucharistia" - "l'Eglise vit de l'Eucharistie" -, c'est ce que nous a laissé par écrit le Serviteur de Dieu Jean-Paul II dans sa dernière Encyclique. Votre diocèse doit vivre de l'Eucharistie dans toutes ses expressions:  des familles, petites Eglises domestiques, à chaque articulation sociale et pastorale des paroisses et du territoire. "Dans l'Eucharistie - ai-je voulu rappeler à Bari dimanche dernier, au terme du Congrès eucharistique national - le Christ est réellement présent parmi nous. Sa présence n'est pas une présence statique. C'est une présence dynamique, qui nous saisit pour nous faire siens, pour nous assimiler à Lui. Le Christ nous attire à Lui, il nous fait sortir de nous-mêmes pour faire de nous tous une seule chose avec Lui. De cette façon, Il nous insère également dans la communauté des frères, et la communion avec le Seigneur est toujours également une communion avec les soeurs et avec les frères". C'est vrai:  notre vie spirituelle dépend essentiellement de l'Eucharistie. Sans elle la foi et l'espérance s'éteignent, la charité se refroidit. C'est  pourquoi,  chers  amis, je vous exhorte à prendre soin toujours davantage de la qualité des célébrations eucharistiques, en particulier des célébrations dominicales, afin que le dimanche soit véritablement le Jour du Seigneur et confère en plénitude leur signification aux événements et aux activités de tous les jours, en montrant la joie et la beauté de la foi.

La famille est à juste titre l'un des thèmes principaux de votre Synode, comme elle l'est dans les orientations pastorales de l'Eglise, en Italie et dans le monde entier. En effet, dans votre diocèse, comme du reste ailleurs, les divorces et les unions irrégulières ont augmenté, ce qui constitue pour les chrétiens un rappel urgent à proclamer et à témoigner dans sa totalité l'évangile de la vie et de la famille. La famille est appelée à être "une intime communauté de vie et d'amour" (Const. past. Gaudium et spes, n. 48), car elle est fondée sur le mariage indissoluble. Malgré les difficultés et les conditionnements sociaux et culturels du moment historique actuel, les époux chrétiens ne doivent pas cesser d'être dans leur vie le signe de l'amour fidèle de Dieu; ils doivent activement collaborer avec les prêtres dans la pastorale des fiancés, des jeunes couples, des familles et dans l'éducation des nouvelles générations.

Chers frères et soeurs, nous avons célébré hier la solennité du Sacré-Coeur de Jésus:  ce n'est qu'à cette source intarissable d'amour que vous pourrez puiser l'énergie nécessaire pour votre mission. Du coeur du Rédempteur, de son côté transpercé est née l'Eglise, qui se renouvelle sans cesse à travers les Sacrements. Que votre souci soit de vous nourrir spirituellement par la prière et par une intense vie sacramentelle; approfondissez la connaissance personnelle du Christ et tendez de toutes vos forces à cette "mesure élevée de la vie chrétienne" qu'est la sainteté, comme aimait à le dire le cher Jean-Paul II. Que la Très Sainte Vierge Marie, dont nous fêtons aujourd'hui le Coeur Immaculé, obtienne en don pour tous les membres de votre diocèse la totale fidélité au Christ et à son Eglise. Je confie à l'intercession de la Mère céleste du Rédempteur et au soutien des saints et des bienheureux de votre terre le chemin post-synodal qui vous attend. Quant à moi, je vous assure de mon souvenir dans la prière, alors qu'avec affection je donne à votre Evêque, à vous et à toute la communauté diocésaine une Bénédiction apostolique spéciale.

 

© Copyright 2005 - Libreria Editrice Vaticana   

 

top