The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE BENOÎT XVI
AUX PARTICIPANTS AU PÈLERINAGE
DES OEUVRES DE SAINT PIO DA PIETRELCINA

Place Saint-Pierre
Samedi 14 octobre 2006

 

Messieurs les Cardinaux,
Vénérés frères dans l'épiscopat et dans le sacerdoce,
chers frères et soeurs!

C'est avec une grande joie que je vous rencontre sur cette Place, qui en 1999 et en 2002 a vu les mémorables célébrations de béatification et de canonisation de Padre Pio da Pietrelcina. Vous êtes venus nombreux aujourd'hui, à l'occasion du 50 anniversaire de ce qui constitue une part importante et intégrante de son oeuvre:  la "Casa Sollievo della Sofferenza" [Maison du soulagement de la souffrance]. Je vous accueille avec affection et j'adresse à chacun de vous mon salut cordial:  à Monseigneur Umberto d'Ambrosio, que je remercie de ses paroles aimables, aux Frères capucins du Sanctuaire et de la Province, aux directeurs, aux médecins, aux infirmiers et au personnel de l'Hôpital, aux membres des Groupes de Prière, provenant de toutes les régions d'Italie et également d'autres pays, et aux pèlerins du diocèse de Manfredonia-Vieste-San Giovanni Rotondo. Tous ensemble, vous formez une grande famille spirituelle, parce que vous vous reconnaissez comme des fils de Padre Pio, un homme simple, un "pauvre Frère", comme il disait, à qui Dieu a confié le message éternel de son Amour crucifié pour toute l'humanité.

Vous êtes les premiers héritiers de son témoignage, chers Frères capucins qui avez en charge le sanctuaire de "Santa Maria delle Grazie" et la nouvelle grande église consacrée à saint Pio da Pietrelcina. Vous êtes les premiers animateurs de ces lieux de grâce, destination de millions de pèlerins chaque année. Encouragés et soutenus par l'exemple de Padre Pio et par son intercession, efforcez-vous d'être vous-mêmes ses imitateurs pour aider chacun à vivre une profonde expérience spirituelle centrée sur la contemplation du Christ crucifié, révélateur et médiateur de l'amour miséricordieux du Père céleste.

C'est du coeur de Padre Pio, ardent de charité, qu'a tiré son origine la "Casa Sollievo della Sofferenza", qui, à travers son nom, manifeste déjà l'idée inspiratrice dont elle est née et le programme qu'elle entend réaliser. Padre Pio voulut l'appeler "maison", pour que le malade, en particulier le pauvre, s'y sente à l'aise, accueilli dans un climat familial et que, dans cette maison, il puisse trouver "un soulagement" à sa souffrance. Un soulagement grâce à deux forces convergentes:  la prière et la science. Telle était l'idée du Fondateur, qui doit toujours être gardée à l'esprit et reprise par tous ceux qui oeuvrent dans l'hôpital. La foi en Dieu et la recherche scientifique coopèrent dans le même but, qui peut être exprimé au mieux à travers les paroles de Jésus lui-même:  "Pour que les hommes aient la vie, pour qu'ils l'aient en abondance" (Jn 10, 10). Oui, Dieu est vie, et il veut que l'homme soit guéri de tous les maux du corps et de l'esprit. C'est pourquoi Jésus prit soin inlassablement des malades, préannonçant par leur guérison le Royaume de Dieu désormais proche. C'est pour la même raison que l'Eglise, grâce au charisme de nombreux saints et saintes, a prolongé et diffusé au cours des siècles ce ministère prophétique du Christ, à travers d'innombrables initiatives dans le domaine de la santé et du service aux personnes qui souffrent.

Si la dimension scientifique et technologique est propre à l'Hôpital, la prière s'étend en revanche à toute l'oeuvre de Padre Pio. C'est l'élément, pour ainsi dire, transversal:  l'âme de toute initiative, la force spirituelle qui anime tout et oriente tout selon l'ordre de la charité qui, en dernière analyse, est Dieu lui-même. Dieu est amour. C'est pourquoi le binôme fondamental que je désire reproposer à votre attention est celui qui se trouve au centre de mon Encyclique:  amour de Dieu et amour du prochain, prière et charité (cf. Deus caritas est, nn. 16-18). Padre Pio a été avant tout un "homme de Dieu". Dès l'enfance, il s'est senti appelé par Lui et a répondu "de tout son coeur, de toute son âme et de toutes ses forces"  (cf. Dt 6, 5). L'amour divin a ainsi pu prendre possession de son humble personne et en faire un instrument élu de ses desseins de salut. Loué soit Dieu qui, à chaque époque, choisit des âmes simples et généreuses pour accomplir de grandes choses (cf. Lc 1, 48-49)! Tout vient de Dieu dans l'Eglise, et sans Lui, rien ne peut exister. Les oeuvres de Padre Pio offrent un exemple extraordinaire de cette vérité:  la "Casa Sollievo della Sofferenza" peut tout à fait être définie comme un "miracle". Qui pouvait humainement penser qu'à côté du petit couvent de san Giovanni Rotondo aurait surgi l'un des Hôpitaux les plus grands et les plus modernes du Sud de l'Italie? Qui, sinon l'homme de Dieu, qui regarde la réalité avec les yeux de la foi et avec une grande espérance, car il sait que rien n'est impossible à Dieu?

Voilà pourquoi la fête de la "Casa Sollievo della Sofferenza" est dans le même temps la fête des Groupes de Prière de Padre Pio, c'est-à-dire de cette partie de son oeuvre qui "frappe" sans cesse au coeur de Dieu, comme une armée d'intercesseurs et de réparateurs, pour obtenir les grâces nécessaires à l'Eglise et au monde. Chers amis des Groupes de Prière, votre origine remonte à l'année 1942, alors que la Deuxième Guerre mondiale bouleversait l'Italie, l'Europe et le monde. Le 17 février de cette année, mon vénéré Prédécesseur, le Pape Pie XII, lança un appel au peuple chrétien pour que de nombreuses personnes se réunissent en groupes afin de prier pour la paix. Padre Pio incita ses fils spirituels à répondre avec promptitude à l'appel du Vicaire du Christ. C'est ainsi que naquirent les Groupes de Prière, qui eurent précisément comme centre organisateur la "Casa Sollievo della Sofferenza", qui était encore en construction. Il s'agit d'une image qui reste un symbole éloquent:  l'Oeuvre de Padre Pio comme un grand "chantier" animé par la prière et destiné à la charité concrète. Les Groupes de Prière se sont diffusés dans les paroisses, dans les couvents, dans les hôpitaux, et aujourd'hui ils sont plus de trois mille présents sur tous les continents. Vous en constituez une importante délégation, vous qui êtes ici aujourd'hui!  Cette  réponse originelle donnée à l'appel du Pape a marqué pour toujours le caractère de votre "réseau" spirituel:  votre prière, comme l'énoncent les Statuts, est "avec l'Eglise, pour l'Eglise et dans l'Eglise" (Préambule), et doit toujours être vécue en pleine adhésion au Magistère, en pleine obéissance au Pape et aux Evêques, sous la direction du prêtre nommé par l'Evêque. Les Statuts prescrivent également un engagement essentiel des Groupes de Prière, c'est-à-dire la "charité effective et concrète pour soulager les personnes qui souffrent et les indigents, comme réalisation pratique de la charité envers Dieu" (ibid.). Voilà à nouveau le binôme prière et charité, Dieu et notre prochain. L'Evangile ne permet pas d'échappatoire:  celui qui s'adresse au Dieu de Jésus Christ est poussé à servir ses frères, et vice-versa celui qui se consacre aux pauvres y découvre le mystérieux visage de Dieu.

Chers amis, le temps passe, et le moment est venu de conclure. Je désire vous faire part de mes remerciements sincères pour le soutien que vous m'apportez à travers votre prière. Que le Seigneur vous récompense! Dans le même temps, je demande pour la communauté de travail de la "Casa Sollievo della Sofferenza", la grâce spéciale d'être toujours fidèle à l'esprit et au projet de Padre Pio. Je confie cette prière à l'intercession céleste de Padre Pio et de la Vierge Marie. Avec ces sentiments, je donne de tout coeur à vous tous et à vos proches ma Bénédiction apostolique.

 

© Copyright 2006 - Libreria Editrice Vaticana

    

top