The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE BENOÎT XVI
AU CONSEIL PONTIFICAL "JUSTICE ET PAIX"
POUR LE V ANNIVERSAIRE DE LA MORT
DU CARDINAL FRANÇOIS-XAVIER NGUYÊN VAN THUÂN 

Salle du Consistoire du Palais de Castelgandolfo
Lundi 17 septembre 2007

 

 

Monsieur le Cardinal,
vénérés frères dans l'épiscopat et dans le sacerdoce,
chers frères et sœurs!

Je vous souhaite une cordiale bienvenue à tous, réunis pour rappeler la mémoire du Card. François-Xavier Nguyên Van Thuân, que le Seigneur a rappelé à Lui le 16 septembre d'il y a cinq ans. Cinq années se sont écoulées, mais la noble figure de ce fidèle serviteur du Seigneur est encore vivante dans l'esprit et dans le cœur de ceux qui l'ont connu. Je conserve moi aussi de nombreux souvenirs personnels des rencontres que j'ai eues avec lui au cours des années de son service ici, à la Curie romaine.

Je salue le Cardinal Renato Raffaele Martino et Mgr Giampaolo Crepaldi, respectivement Président et Secrétaire du Conseil pontifical "Justice et paix", ainsi que leurs collaborateurs. Je salue les membres de la Fondation "Saint Matthieu" instituée en mémoire du Cardinal Van Thuân, de l'Observatoire international, qui porte son nom, créé pour la diffusion de la Doctrine sociale de l'Eglise, ainsi que les parents et les amis du défunt Cardinal. J'exprime au Cardinal Martino des sentiments de vive reconnaissance, également pour les paroles qu'il a bien voulu m'adresser au nom des personnes présentes.

Je saisis volontiers l'occasion de mettre en lumière, encore une fois, le lumineux témoignage de foi que nous a laissé cet héroïque pasteur. L'Evêque François-Xavier - ainsi aimait-il se présenter - a été rappelé à la maison du Père à l'automne 2002, après une longue et douloureuse maladie, affrontée dans un abandon total à la volonté de Dieu. Quelque temps auparavant, il avait été nommé par mon vénéré prédécesseur Jean-Paul II vice-président du Conseil pontifical "Justice et Paix", dont il devint ensuite le Président, lançant la publication du Compendium de la Doctrine sociale de l'Eglise. Comment oublier les traits caractéristiques de sa cordialité simple et spontanée? Comment ne pas mettre en lumière la capacité qu'il avait de dialoguer et de devenir le prochain de chacun? Nous le rappelons avec une grande admiration, alors que nous reviennent à l'esprit les grandes visions, pleines d'espérance, qui l'animaient et qu'il savait présenter de manière aisée et captivante; son engagement fervent pour la diffusion de la doctrine sociale de l'Eglise parmi les pauvres du monde, l'aspiration à l'évangélisation de son continent, l'Asie, la capacité qu'il avait de coordonner les activités de charité et de promotion humaine qu'il promouvait et soutenait dans les lieux les plus reculés de la terre.

Le Cardinal Van Thuân était un homme d'espérance, il vivait d'espérance et la diffusait parmi tous ceux qu'il rencontrait. Ce fut grâce à cette énergie spirituelle qu'il résista à toutes les difficultés physiques et morales. L'espérance le soutint dans sa condition d'Evêque isolé de sa communauté diocésaine pendant 13 ans; l'espérance l'aida à entrevoir dans l'absurdité des événements qui lui étaient arrivés - il ne passa jamais en procès au cours de sa longue détention - un dessein providentiel de Dieu. La nouvelle de la maladie, la tumeur, qui le conduisit ensuite à la mort, lui parvint presque en même temps que son élévation à la dignité cardinalice de la part du Pape Jean-Paul II, qui nourrissait à son égard une grande estime et affection. Le Cardinal Van Thuân aimait à répéter que le chrétien est l'homme du "maintenant", du "à présent", du moment présent à accueillir et vivre avec l'amour du Christ. Dans cette capacité de vivre l'heure présente transparaît son abandon intime entre les mains de Dieu et la simplicité évangélique que nous avons tous admirée en lui. Est-il possible - se demandait-il - que celui qui a confiance dans le Père céleste refuse ensuite de se laisser serrer entre ses bras?

Chers frères et sœurs, j'ai accueilli avec une joie profonde la nouvelle selon laquelle la Cause de béatification de ce singulier prophète de l'espérance chrétienne a été ouverte et, alors que nous confions au Seigneur son âme élue, nous prions pour que son exemple constitue pour nous un enseignement précieux. C'est avec ce souhait que je vous bénis tous de tout cœur.

 

 

© Copyright 2007 - Libreria Editrice Vaticana

  

top