The Holy See
back up
Search
riga

CONCLUSION DES EXERCICES SPIRITUELS DE LA CURIE ROMAINE

DISCOURS DU PAPE BENOÎT XVI

Chapelle "Redemptoris Mater"
Samedi 16 février 2008

 

Chers frères,

A la fin de ces journées d'Exercices spirituels, je voudrais vous remercier de tout cœur, Eminence, pour la direction spirituelle que vous nous avez offerte avec une très grande compétence théologique et avec une grande profondeur spirituelle. De la perspective visuelle qui était la mienne, j'ai eu constamment devant les yeux l'image de Jésus à genoux devant saint Pierre pour lui laver les pieds. Grâce à vos méditations, cette image m'a parlé. J'ai vu que c'est précisément ici, dans ce comportement, dans cet acte d'extrême humilité que se réalise le nouveau sacerdoce de Jésus. Il se réalise précisément dans l'acte de solidarité à notre égard, avec nos faiblesses, notre souffrance, nos épreuves, jusqu'à la mort. Ainsi, j'ai vu avec des yeux nouveaux le vêtement rouge de Jésus, qui nous parle de son sang. Monsieur le Cardinal, vous nous avez enseigné comment le sang de Jésus était, grâce à ses prières, "oxygéné" par l'Esprit Saint. Et il est ainsi devenu une force de résurrection et pour nous une source de vie.

Mais je ne pouvais pas manquer non plus de méditer sur la figure de saint Pierre, qui pose son doigt sur son front. C'est le moment où il prie le Seigneur de lui laver non seulement les pieds mais aussi la tête et les mains. Il me semble qu'il exprime - au-delà de ce moment - la difficulté de saint Pierre et de tous les disciples du Seigneur à comprendre la surprenante nouveauté du sacerdoce de Jésus, de ce sacerdoce qui est précisément abaissement, solidarité à notre égard, et qui nous offre ainsi l'accès au véritable sanctuaire, le corps ressuscité de Jésus.

Tout au long de son expérience de disciple et, me semble-t-il, jusqu'à sa propre crucifixion, saint Pierre a dû écouter toujours à nouveau Jésus, pour entrer plus profondément dans le mystère de son sacerdoce, du sacerdoce du Christ transmis aux apôtres et à leurs successeurs.

En ce sens, la figure de Pierre me semble être comme la figure de chacun de nous au cours de ces journées. Eminence, vous nous avez aidés à écouter la voix du Seigneur, à apprendre ainsi à nouveau ce qu'est son sacerdoce et le nôtre. Vous nous avez aidés à entrer dans la participation au sacerdoce du Christ et, ainsi, à recevoir aussi le nouveau cœur, le cœur de Jésus, comme centre du mystère de la nouvelle Alliance.

Merci de tout cela, Eminence. Vos paroles et vos méditations nous accompagneront en ce temps du Carême sur notre chemin vers la Pâque du Seigneur. En ce sens, je vous souhaite à tous, chers frères, un bon Carême, fécond d'un point de vue spirituel, afin que nous puissions réellement arriver à Pâques à une participation toujours plus profonde au sacerdoce de notre Seigneur.

 

© Copyright 2008 - Libreria Editrice Vaticana

   

top