The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE BENOÎT XVI
AUX ÉVÊQUES DU
GUATEMALA
EN VISITE "AD LIMINA APOSTOLORUM"

Jeudi 6 mars 2007

Monsieur le Cardinal,
Chers frères dans l'épiscopat,

C'est pour moi un motif de joie de vous recevoir ce matin à l'occasion de la visite ad limina au cours de laquelle vous renouvelez les liens de communion de vos Eglises particulières avec l'Evêque de Rome. Je vous remercie des paroles que, en votre nom, Mgr Pablo Vizcaíno Prado, Evêque de Suchipétequez-Retalhuleu et Président de la Conférence épiscopale, m'a adressées, et je vous salue tous avec affection, en vous demandant de transmettre mon estime au bien-aimé peuple guatémaltèque. Les rencontres que j'ai eues avec chacun de vous m'ont rapproché de la vie quotidienne et des aspirations de vos concitoyens, et également du travail pastoral zélé que vous menez à bien dans votre nation.

Votre cœur de pasteurs abrite la préoccupation pour l'augmentation de la violence et de la pauvreté, qui frappe de larges secteurs de la population, provoquant une forte émigration vers d'autres pays, avec de graves conséquences dans le domaine personnel et familial. C'est une situation qui invite à renouveler vos efforts pour montrer à tous le visage miséricordieux du Seigneur, dont l'Eglise est appelée à être l'image, en accompagnant et en servant avec générosité et dévouement en particulier ceux qui souffrent et qui sont sans défense. En effet, la charité et l'assistance à nos frères dans le besoin "appartiennent à la nature de l'Eglise et sont l'expression incontournable de son essence elle-même" (cf. Deus caritas est, n. 25).

Dieu a gratifié le peuple guatémaltèque d'un profond sentiment religieux, riche d'expressions populaires, qui doivent mûrir dans des communautés chrétiennes solides, qui célèbrent avec joie leur foi en tant que membres vivants du Corps du Christ (cf. 1 Co 12, 27), et qui soient fidèles au fondement des Apôtres. Vous savez très bien que la fermeté de la foi et la participation aux sacrements donnent de la force à vos fidèles face au risque des sectes ou des groupes qui se disent charismatiques, qui sont source de désorientation et finissent par mettre en danger la communion ecclésiale.

La tradition de votre culture trouve dans la famille, cellule de base de la société, le noyau essentiel de l'existence et de la transmission de la foi et des valeurs, mais elle rencontre aujourd'hui une série de défis pastoraux et humains. C'est pourquoi l'Eglise se consacre toujours avec une attention particulière à la solide formation de ceux qui se préparent à contracter le mariage, en insufflant constamment la foi et l'espérance dans les familles et en veillant afin que, avec l'aide nécessaires, elles puissent faire face à leurs responsabilités.

Dans votre ministère, vous comptez sur l'inestimable collaboration des prêtres, qui doivent voir chez leur Evêque un véritable père et maître, très proche d'eux, chez qui trouver de l'aide dans leurs besoins spirituels et matériels, et également un conseil approprié dans les moments de difficulté. Ils ont toujours besoin d'encouragement pour persévérer sur le chemin de l'authentique sainteté sacerdotale, comme de véritables hommes de prière (cf. Novo millennio ineunte, n. 32), et également de moyens adaptés pour amplifier leur formation humaine et théologique, qui leur permettra d'assumer des tâches particulièrement délicates, comme celles de professeurs, de formateurs ou de directeurs spirituels dans vos séminaires. Par leur exemple et leur zèle pastoral, ils doivent être un appel vivant pour les jeunes et les moins jeunes à se consacrer entièrement au Seigneur, en collaborant avec la grâce divine pour que le Seigneur "envoie des ouvriers pour sa moisson" (Mt 9, 38).

Le II Congrès missionnaire américain, qui s'est tenu au Guatemala en 2003, a lancé le défi d'apporter dans les diocèses et dans les vicariats une expérience vécue plus intense de l'engagement missionnaire, en l'incluant dans le nouveau projet d'ensemble de la Conférence épiscopale. A présent, également à la lumière des conclusions de la V Conférence de l'épiscopat latino-américain et des Caraïbes à Aparecida, vous devez renforcer votre identité et mener à bien les engagements évangélisateurs que vous avez pris. Dans ce but, comme l'a fait mon vénéré prédécesseur Jean-Paul II au cours de sa première visite dans votre pays, je vous encourage à continuer avec un esprit renouvelé la mission évangélisatrice de l'Eglise dans le cadre des changements culturels actuels et de la mondialisation, en conférant une nouvelle vigueur à la prédication et à la catéchèse, en proclamant Jésus Christ, le Fils de Dieu, comme fondement et raison d'être de chaque croyant. L'évangélisation des cultures est une tâche prioritaire afin que la Parole de Dieu devienne accessible à tous et, étant accueillie dans l'esprit et dans le cœur, qu'elle soit la lumière qui les illumine et l'eau qui les purifie grâce au message de l'Evangile qui apporte le salut à tout le genre humain.

En concluant notre rencontre, je désire vous encourager à continuer à guider le Peuple de Dieu qui vous a été confié. A travers votre parole et votre exemple, que votre Eglise continue à resplendir comme la source d'espérance pour tous! Apportez mon salut affectueux et ma bénédiction à vos prêtres, vos religieux et vos religieuses et aux autres fidèles, en particulier ceux qui collaborent avec un plus grand dévouement à l'œuvre d'évangélisation. J'invoque sur eux et sur vous la protection maternelle de Nuestra Señora del Rosario, Patronne du Guatemala, et je vous donne de tout cœur ma Bénédiction apostolique.

© Copyright 2008 - Libreria Editrice Vaticana

top