The Holy See
back up
Search
riga

 VOYAGE APOSTOLIQUE
DU PAPE BENOÎT XVI
AU CAMEROUN ET EN ANGOLA

(17-23 MARS 2009)

CÉRÉMONIE DE CON

DISCOURS DU PAPE BENOÎT XVI

Aéroport international Nsimalen de Yaoundé
Vendredi 20 mars 2009

 

Monsieur le Président,
Mesdames, Messieurs qui représentez les Autorités civiles,
Messieurs les Cardinaux,
Chers frères dans l’Épiscopat,
Chers frères et sœurs,

Alors que je m’apprête à quitter le Cameroun, au terme de la première étape de mon voyage apostolique en Afrique, je désire vous remercier tous du généreux accueil que vous m’avez réservé durant ces journées. La chaleur du soleil africain s’est comme reflétée dans la chaleur de l’hospitalité dont vous m’avez gratifiée. Je remercie en premier lieu Monsieur le Président et les membres du Gouvernement pour leur aimable accueil. Je remercie mes frères Évêques et l’ensemble des fidèles catholiques qui ont offert l’exemple si stimulant d’un culte joyeux et vivant durant les liturgies que nous avons vécues ensemble. Je suis heureux également que les membres d’autres communautés ecclésiales chrétiennes aient pu être présents à certains de nos rassemblements, et je leur renouvelle mes souhaits respectueux, ainsi qu’à leurs responsables. Je tiens à dire combien j’ai apprécié le travail important accompli par les Autorités civiles afin d’assurer le bon déroulement de ma visite. Mais par-dessus tout, je veux exprimer ma gratitude à tous ceux qui ont prié ardemment pour que cette visite pastorale porte des fruits pour la vie de l’Église en Afrique. Et je vous demande de continuer à prier pour que la Seconde Assemblée spéciale pour l’Afrique du Synode des Évêques soit un temps de grâce pour l’Église à travers tout le continent, un temps de renouvellement et de nouvelle consécration à la mission de porter le message bienfaisant de l’Évangile à un monde blessé.

Beaucoup de réalités dont j’ai été le témoin ici resteront profondément gravées dans ma mémoire. Au Centre Cardinal Léger, il était très émouvant de constater l’attention dont font l’objet les malades et les handicapés, qui sont parmi les membres les plus vulnérables de notre société. Cette compassion, qui est celle du Christ, est un signe assuré d’espérance pour l’avenir de l’Église et de l’Afrique.

Ma rencontre avec les membres de la Communauté musulmane ici au Cameroun a été également un autre moment fort dont je garderai le souvenir. Tandis que nous poursuivons notre route vers une plus grande compréhension mutuelle, je prie pour que grandisse aussi notre respect et notre estime réciproque, et pour que se fortifie notre détermination à travailler ensemble pour proclamer la dignité que Dieu a donnée à la personne humaine, message que notre monde toujours plus sécularisé a besoin d’entendre.

Mon but principal, en venant au Cameroun, était bien sûr de visiter la communauté catholique qui s’y trouve. J’ai eu ainsi la grande joie de vivre quelques moments fraternels avec les Évêques, et de célébrer la liturgie de l’Église avec de très nombreux fidèles. Je suis spécialement venu ici pour partager avec vous ce moment historique que constitue la promulgation de l’Instumentum laboris pour la Deuxième Assemblée spéciale du Synode des Évêques. C’est véritablement un moment de grande espérance pour l’Afrique et pour le monde entier. Habitants du Cameroun, je vous exhorte à saisir l’instant que Dieu vous a donné ! Répondez à son appel à porter la réconciliation, la guérison et la paix à vos communautés et à votre société ! Travaillez à éliminer l’injustice, la pauvreté et la faim partout où vous les rencontrez ! Et que Dieu bénisse ce merveilleux pays qui est « une Afrique en miniature », qui est une terre de promesse et une terre d’une rayonnante beauté. Que Dieu vous bénisse tous !

 

© Copyright 2009 - Libreria Editrice Vaticana

 

top