The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE BENOÎT XVI
AUX ÉVÊQUES DE LA CONFÉRENCE ÉPISCOPALE
SYRO-MALANKARE EN VISITE «AD LIMINA APOSTOLORUM
»

Vendredi 25 mars 2011

 

Chers frères dans l’épiscopat,

Je vous souhaite à tous la bienvenue ici aujourd’hui, à l’occasion de votre pèlerinage «ad limina Apostolorum». Je remercie Sa Béatitude Baselios Cleemis pour les sentiments dévoués qu’il m’a exprimés en votre nom. A travers vous, j’étends mes salutations à tous les prêtres, les religieux et les fidèles laïcs de vos éparchies, et je désire les assurer de mes prières pour leur bien-être spirituel et matériel. Ce temps ensemble constitue une occasion privilégiée pour approfondir les liens de fraternité et de communion entre le Siège de Pierre et l’Eglise syro-malankare, élevée de façon opportune au rang d’Eglise archiépiscopale majeure par le vénérable Jean-Paul II en 2005.

Les traditions apostoliques que vous préservez jouissent de leur pleine fécondité spirituelle lorsqu’elles sont vécues en union avec l’Eglise universelle. Dans ce sens, vous suivez à juste titre les pas du serviteur de Dieu Mar Ivanios, qui a conduit vos prédécesseurs et leurs fidèles à la pleine communion avec l’Eglise catholique. Comme vos prédécesseurs, vous êtes vous aussi appelés, au sein de l’unique famille de Dieu, à poursuivre dans une solide fidélité ce qui vous a été transmis. Tous les évêques catholiques partagent une préoccupation profonde pour la fidélité à Jésus Christ et désirent cette unité qu’il a voulue pour ses disciples (cf. Jn 17, 11), tout en préservant leur diversité légitime. «C’est en effet le dessein de l’Eglise catholique de sauvegarder dans leur intégrité les traditions de chaque Eglise particulière ou rite. Elle veut également adapter son mode de vie aux besoins divers des temps et des lieux» (Orientalium Ecclesarium, n. 2). Chaque génération doit affronter les défis qui se présentent à l’Eglise en accord avec ses capacités et en harmonie avec le reste du Corps mystique du Christ. Je vous encourage donc à promouvoir parmi vos prêtres et vos fidèles l’affection pour l’héritage spirituel et liturgique qui vous a été transmis, tout en approfondissant constamment votre communion avec le Siège de Pierre.

Le dépôt de la foi hérité des apôtres et transmis fidèlement jusqu’à notre époque est un don précieux du Seigneur. C’est ce message de salut qui a été révélé dans la personne de Jésus, dont l’Esprit unit les croyants de tout temps et de tout lieu, en nous offrant la communion avec le Père et avec son Fils afin que notre joie puisse être complète (cf. 1 Jn 1, 1-4). Vos prêtres et vous-mêmes êtes appelés à promouvoir cette communion à travers la parole et le sacrement, et à la renforcer à travers une catéchèse solide, afin que la Parole de Vie, Jésus Christ, et le don de la vie divine — la communion avec lui — puissent être connus partout dans le monde (cf. Verbum Domini, n. 2). Etant donné ses antiques racines et son éminente histoire, le christianisme en Inde apporte depuis longtemps sa contribution à la culture et à la société et à ses expressions religieuses et spirituelles. C’est à travers une détermination à vivre l’Evangile, «force de Dieu pour le salut de tout homme qui croit» (Rm 1, 16) que ceux que vous servez apporteront une contribution plus efficace au Corps tout entier du Christ et à la société indienne, au bénéfice de tous. Puisse votre peuple continuer de se développer à travers la prédication de la Parole de Dieu et la promotion d’une communion fondée sur l’amour de Dieu.

Je note les défis particuliers qu’un grand nombre de vos paroisses doivent affronter pour apporter une sollicitude pastorale appropriée et un soutien mutuel, en particulier lorsqu'il n’y a pas toujours un curé de paroisse disponible. Toutefois, les paroisses plus petites, en tenant compte des réalités sociales que les chrétiens doivent affronter dans un contexte culturel plus vaste, offrent leurs propres opportunités de croissance et d’assistance véritablement fraternelle. Comme vous le savez, les petites communautés chrétiennes ont souvent apporté un témoignage remarquable dans l’histoire de l’Eglise. Tout comme dans les temps apostoliques, l’Eglise à notre époque se développera certainement en présence du Christ vivant, qui a promis d’être avec nous pour toujours (cf. Mt 28, 20) et de nous soutenir (cf. 1 Co 1, 8). C’est cette présence divine qui doit demeurer au centre de la vie, de la foi et du témoignage de vos fidèles, et sur laquelle vous, leurs pasteurs, êtes appelés à veiller afin que, même s’ils doivent vivre loin de leur communauté, ils ne vivent pas loin du Christ. En effet, il est important de se rappeler que les communautés chrétiennes sont «le cadre dans lequel parcourir un itinéraire personnel et communautaire par rapport à la Parole de Dieu, de sorte que celle-ci soit vraiment au fondement de la vie spirituelle» (Verbum Domini, n. 72).

L’une des façons dont vous exercez votre rôle en tant que maîtres de la foi dans la communauté chrétienne est constituée par les programmes de formation catéchétique et de foi qui ont lieu sous votre direction. Etant donné que «cet enseignement sera fondé sur la Sainte Ecriture, la Tradition, la liturgie, le Magistère et la vie de l’Eglise» (Christus Dominus, n. 14), je suis heureux de noter la variété et le nombre de programmes auxquels vous avez recours actuellement. Avec la célébration des sacrements, ces programmes contribueront à assurer que les personnes confiées à vos soins pourront toujours rendre raison de l’espérance qui est en elles dans le Christ. En effet, la catéchèse et le développement spirituel comptent parmi les défis les plus importants que les pasteurs d’âmes doivent affronter, et c’est pourquoi je vous encourage chaleureusement à persévérer sur le chemin que vous avez choisi, tandis que vous vous efforcez de former votre peuple dans une connaissance et un amour plus profonds de la foi, aidés par la grâce de Dieu et par votre humble confiance dans sa Providence.

Avec ces pensées, je vous renouvelle mes sentiments d’affection fraternelle et d’estime pour vous. En invoquant l’intercession de saint Thomas apôtre, le grand patron de l’Inde, je vous assure de mes prières et je vous donne volontiers, ainsi qu’à ceux qui sont confiés à vos soins, ma Bénédiction apostolique en gage de grâce et de paix dans le Seigneur Jésus Christ.

 

© Copyright 2011 - Libreria Editrice Vaticana

   

top