The Holy See
back up
Search
riga

JEAN-PAUL II

ANGÉLUS

Dimanche 3 janvier 1999


Très chers frères et sœurs !

1. Au début de la nouvelle année, un sentiment d'espérance apparaît spontanément dans les esprits, qui demande à être traduit à travers des œuvres concrètes de paix et de réconciliation. J'ai recueilli cette aspiration fréquente dans le Message que j'ai publié à l'occasion de la Journée mondiale de la Paix. Il se fonde sur la conviction que « le secret de la paix véritable réside dans le respect des droits humains ». Lorsque les droits de la personne sont ignorés, voire même méprisés, les germes de l'instabilité, de la rébellion et de la violence sont inévitablement semés.

Il est urgent de retrouver la conscience de la dignité de chaque personne humaine, créée à l'image et à la ressemblance de Dieu (cf. Gn 1, 26-28), pour trouver en celle-ci le fondement sûr de la liberté, de la justice et de la paix dans le monde.

2. La nouvelle année, qui fait ses premiers pas, enregistre malheureusement encore des situations pénibles et, de diverses parties du monde, continuent à s'élever des cris de désolation en raison de guerres et de violences. En ce moment, ma pensée se tourne vers l'Angola, consumé à nouveau par un conflit fratricide, vers la République du Congo, dont les populations, loin de l'attention mondiale, souffrent depuis longtemps des conséquences de durs conflits armés, et vers la Sierra Leone, théâtre d'indicibles violences qui obligent les populations à fuir de leurs maison pour aller vers l'inconnu.

Faisant écho aux appels plein d'anxiété qui me parviennent de tant d'endroits, je m'adresse aux responsables politiques et militaires et je les invite à mettre en acte toutes les initiatives possibles en mesure de favoriser une paix juste et durable. Le drame du Kosovo, où la veille de Noël de nouveaux affrontements ont eu lieu, est également toujours présent dans mon cœur.

3. Je confie ces situations de souffrance à l'intercession de Celle que, le premier jour de l'année, nous avons invoquée comme la Mère du Verbe qui s'est fait homme pour reconstituer l'unité de la famille humaine, détruite par le péché. Veuille la Sainte Vierge susciter dans le cœur des hommes et des femmes de notre temps, une plus ferme volonté de compréhension et d'entente, afin que l'engagement de tous puisse faire naître, au cours du nouveau millénaire qui s'ouvre à nous, un monde plus juste et solidaire.

© Copyright 1999 - Libreria Editrice Vaticana

top