The Holy See
back up
Search
riga

LETTRE DU PAPE JEAN-PAUL II
AU CARDINAL JOSEPH-MARIE TRINH-VAN-CAN,
ARCHEVÊQUE DE HANOI

 

A Son Eminence
le Cardinal Joseph-Marie Trinh-văn-Căn
Archevêque de Hanoi
Président de la Conférence épiscopale du Vietnam

Je désire avant tout exprimer la joie intime que je ressens à vous recevoir avec Monseigneur Paul Huynh dông Cac, Evêque de Qui-Nhon.

Selon une antique norme canonique de l’Eglise, vous êtes venus à Rome visiter les tombeaux des Apôtres Pierre et Paul, et rencontrer le Successeur de Pierre afin de lui confier vos préoccupations pastorales, de le mettre au courant des activités et des projets apostoliques de vos communautés, exprimant ainsi, d’une manière encore plus complète, le profond lien de communion qui vous unit au Pape et, a travers lui, à toute l’Eglise catholique.

Je suis certain que les deux Apôtres, “colonnes et fondements” de l’Eglise de Rome, auront accueilli les expressions de votre foi formulées dans le secret de vos cœurs, vos préoccupations, vos souffrances les plus cachées ainsi que l’amour sincère et concret que vous nourrissez envers votre Peuple.

Je suis persuadé également que vous vous êtes faits les interprètes fidèles de tous vos Confrères dans l’Episcopat, auxquels n’a pas été donnée la possibilité de se joindre à nous pour partager ce moment de joie et de communion fervente avec l’Eglise universelle.

En cette circonstance, je désire confier à Votre Eminence, en sa qualité de Président de la Conférence Episcopale du Vietnam, le soin d’exprimer à tous les Evêques l’affection que je nourris pour chacun d’entre eux.

Votre Eminence voudra bien leur dire que le Pape est proche d’eux dans Sœur ministère délicat et qu’il sait bien avec quel zèle et quel dévouement ils guident leur troupeau, bien souvent d’ailleurs au milieu des épreuves et des souffrances, mais toujours convaincus que, dans la mesure où ils participent aux souffrances du Christ, ils en partageront, lors de la révélation de Sa gloire, la joie et l’allégresse (Cfr. 2 Petr. 4, 13-14). 

A tous, vous aurez à cœur de transmettre mes sentiments d’admiration pour la fidélité manifestée, en tant d’occasions, au Christ et au Successeur de Pierre, ainsi que pour l’humble fierté qu’ils démontrent constamment d’appartenir à l’Eglise du Christ.

Je désirais ardemment pouvoir rencontrer en cette occasion - rendue encore plus significative puisqu’il y a vingt-cinq ans exactement qu’était érigée la hiérarchie au Vietnam - chacun des Evêques de votre Pays. Vous devinez sans peine combien m’afflige le fait qu’il ne leur ait pas été donné de réaliser un désir de leur cœur de Pasteurs et de se conformer à une norme qui oblige, de manière identique, tous les Evêques de l’Eglise.

En outre, comment ne pas rappeler ici que ne j’ai pas encore eu la joie de les connaître tous personnellement puisque un certain nombre d’entre eux n’ont même pas pu venir à Rome en 1980, année de la dernière visite “ad Limina”, encore qu’alors plus de vingt Prélats avaient été en mesure de se rendre dans la Ville Eternelle.

Je veux aujourd’hui me souvenir de chacun de ces Pasteurs vietnamiens qui me sont particulièrement chers. Je voudrais ainsi que leur soit davantage manifestes notre affection et notre proximité dans la prière, qui s’étendent bien évidemment aux prêtres, religieux et fidèles confiés à leurs soins.

De la province ecclésiastique de Hanoi, dont Votre Eminence est le vénéré Archevêque métropolitain, je nomme:

Mgr Paul Joseph Pham Dinh Tung, Evêque de Bac-Ninh; Mgr Dominique Marie Le Huu Cung, Evêque de Bui-Chu, et son Coadjuteur Mgr Joseph Vu Duy Nhat; Mgr Joseph Nguyen Tung Cuong, Evêque de Hai-Pllong; Mgr Joseph Phan The Hinh, Evêque de Hung-Hoa; Mgr Vincent Pham Van Du, Evêque de Lang-Son; Mgr Paul Bui Chu Tao, Evêque de Phat-Diem; Mgr Joseph Dinh Binh, Evêque de Thai-Binh; Mgr Pierre Pham Tan, Evêque de Thanh-Hoa; Mgr Pierre Tran Xuan lIap, Eveque de Vinh; et Mgr François-Xavier Nguyen Van Sang, votre Auxiliaire.

Pour la Province ecclésiastique du centre, à côté de l’Archevêque de Hué, Mgr Philippe Nguyen Kim Diem, dont le zèle apostolique et le courage me sont bien connus, je veux mentionner:

Mgr Pierre Nguyen Huy Mai, Evêque de Ban-Me-Thuot, et son Coadjuteur Mgr Joseph Trinh Chinh Truc; Mgr Pierre Marie Pham Ngoc Chi, Evêque de Da-Nang, et son Coadjuteur Mgr FrançoisXavier Nguyen Quang Sach; Mgr Alexis Pham Van Loc, Evêque de Kontum, et son Coadjuteur, Mgr Pierre Tran Thanh Chung; Mgr Paul Nguyen Van Hoa, Evêque de Nha-Trang; Mgr Paul Huynh Dong Cac, Evêque de Qui-Nhon ici présent, et son Coadjuteur Mgr Joseph Phan Van Hoa.

De la province ecclésiastique de Hochiminhville, com’îée aux soins pastoraux du zélé Archevêque, Mgr Paul Nguyen Van Binh, aujourd’hui absent mais que j’ai déjà rencontré personnellement, je désire évoquer: Mgr Jacques Nguyen Ngoc Quang, Evêque de Can-Tho, et son Coadjuteur Mgr Emmanuel Le Phong Thuan; Mgr Barthélemy Nguyen Son Lam, Evêque de Dalat; Mgr Michel Nguyen Khac Ngu,

Evêque de Long-Xuyen, et son Coadjuteur Mgr Jean-Baptiste Bui Tuan; Mgr Joseph Tran Van Thien, Evêque de My-Tho, et son Coadjuteur Mgr André Nguyen Van Nam; Mgr Nicolas Huynh Van Nghi, Evêque de Phan-Thiet; Mgr Joseph Pham Van Thien, Evêque de Phu-Cuong, et son Coadjuteur Mgr Louis Ha Kim Danh; Mgr Jacques Nguyen Van Mau, Evêque de Vinh-Long, et son Coadjuteur Mgr Raphaël Nguyen Van Diep; Mgr Dominique Nguyen Van Lang, Evêque de Xuan-Loc, et son Coadjuteur Mgr Paul Nguyen Minh Nhat; et Mgr Louis Pham Van Nam, Auxiliaire de Hochiminhville.

Je ne puis pas ne pas rappeler ici, avec une affection spéciale, le cher Mgr François-Xavier Nguyen Van Thuan, dont je connais la fidélité au Seigneur et l’amour persévérant envers l’Eglise.

C’est à tous ces Prélats que je désire faire parvenir un salut affectueux, accompagné d’une pensée particulière pour ceux qui, parvenus à un âge avancé ou éprouvés par la maladie et les souffrances intérieures, trouvent une occasion pour se découvrir toujours plus profondément semblables à Jésus Christ, Prêtre Eternel.

Votre Eminence qui, en tant que Président de la Conférence épiscopale vietnamienne, a pris part aux travaux du Synode extraordinaire des Evêques à peine achevé, en y apportant la précieuse contribution de son ample expérience pastorale inspirée aux sources mêmes de l’Evangile, pourra communiquer à ses Confrères dans l’Episcopat la beauté et la valeur de l’expérience pastorale acquise au contact des Représentants des divers Episcopats et dans le travail commun. Votre Eminence ne manquera pas non plus de faire part à tous les catholiques avec quels intérêt, affection et admiration les Pasteurs des autres Eglises particulières suivent la vie des communautés chrétiennes au Vietnam comme ailleurs, surtout quand elles sont appelées à rendre témoignage au Seigneur Jésus dans des situations exigeant abnégation et courage.

Vous voudrez bien rappeler encore à vos Confrères, Monsieur le Cardinal, que tous leurs efforts doivent tendre à offrir à leurs concitoyens, avec un généreux dévouement, l’annonce de la foi, de espérance et de la charité que l’Eglise ne cesse de proposer à tout homme pour l’amener à découvrir que Jésus est “voie, vérité et vie”.

Je suis convaincu que dans cette importance et délicate mission, ces Pasteurs pourront compter sur la collaboration généreuse et cohérente des prêtres, des religieuses, des catéchistes et de tous les fidèles.

Le Concile Vatican II, comme ont eu à cœur de le rappeler les Pères synodaux dans leur récent message au Peuple de Dieu, “doit être toujours mieux entendu avec un cœur ouvert et disponible” et ne pourra porter tous ses fruits que “grâce à un effort persévérant et soutenu dans le temps”.

C’est avec une affection toute particulière que je m’adresse également aux prêtres que le Seigneur a appelés à servir avec vous le Peuple de Dieu. Qu’ils veuillent continuer, dans la fidélité et la confiance, à accompagner les communautés qui leur ont été confiées dans l’approfondissement des exigences concrètes du mystère de l’Eglise et de sa communion! Qu’ils se considèrent toujours comme les serviteurs de leurs frères, et spécialement des plus pauvres, des petits, de ceux qui souffrent et des humbles! Je les encourage paternellement, ainsi que vous-mêmes, a parcourir courageusement, malgré les obstacles, le chemin qui mène à une société transformée par l’amour, en conservant en même temps l’unité ecclésiale autour des Pasteurs que vous êtes. En réalité, comme le rappelait mon prédécesseur le Pape Paul VI, “la force de l’évangélisation se trouvera bien diminuée si ceux qui annoncent l’Evangile sont divisés entre eux” (PAULI VI Evangelii Nuntiandi, 77. 

Mon ultime pensée, Monsieur le Cardinal, se tourne vers le Peuple vietnamien tout entier que j’aime profondément et dont j’admire la courageuse ténacité avec laquelle il sait vaincre, dans les circonstances les plus diverses, de graves et douloureuses difficultés. Je lui souhaite un avenir de sérénité et de paix.

Vous saurez trouver, j’en suis sûr, le moyen de faire savoir à tous et à chacun que le Pape les suit avec affection et les accompagne de sa prière dans leurs généreux efforts pour le progrès et la prospérité de leur pays.

Alors que je vous salue tous “in vinculo pacis” (Eph. 4, 3)  et “in osculo caritatis” (1 Petr. 5, 14),  je vous confie de grand cœur, vous Pasteurs et Peuple fidèle, à Marie, Mère de l’Eglise. Je le fais animé d’une immense confiance, certain qu’elle saura accueillir vos projets, vos espérances les plus cachées comme votre labeur.

Son intercession puissante et maternelle saura obtenir pour l’Eglise qui est au Vietnam une nouvelle effusion de l’Esprit qui se traduira en une foi plus solide et courageuse, en une espérance sans limite et en une charité vécue dans le contexte d’une communion ecclésiale plus intense.

Mon affectueuse Bénédiction vous accompagne!

Du Vatican, le 13 décembre 1985.

IOANNES PAULUS PP. II

 

© Copyright 1985 - Libreria Editrice Vaticana

 

top