The Holy See
back up
Search
riga

LETTRE DU PAPE JEAN-PAUL II
AU CARDINAL JOSEPH-MARIE TRINH-VAN-CAN
ET À TOUS LES ÉVÊQUES DU VIETNAM

 

 

A Son Eminence
le Cardinal Joseph-Marie Trinh-Vãn-Cãn
Archevêque de Hanoi
Président de la Conférence épiscopale du Viet Nam
et à tous les Evêques du Viet Nam

A l'occasion du voyage que Monsieur le Cardinal Roger Etchegaray entreprend dans votre pays, je me fais une grande joie de lui confier un message qui vous apportera mon salut fraternel et vous redira la sollicitude affectueuse que je vous porte ainsi qu’au cher peuple chrétien dont vous avez la charge et à la noble nation vietnamienne.

Le Cardinal répond à l’invitation de votre Conférence épiscopale. Je m’en réjouis parce que c’est une marque de la communion qui existe entre l’épiscopat vietnamien et le successeur de Pierre, malgré les épreuves et les difficultés de votre pays et de l’Eglise. Je ne doute pas que cette visite contribuera à renforcer encore les liens qui nous unissent, en affermissant sans cesse la collégialité des évêques dans l’exercice de leur charge pastorale.

Depuis les événements du passé qui ont marqué votre pays, c’est la première fois qu’un proche collaborateur du Pape peut vous rencontrer sur votre propre champ d’apostolat. Au cours des deux semaines qu’il passera chez vous, il lui sera donné de prendre contact avec les communautés diocésaines des trois provinces ecclésiastiques du Nord, du Centre et du Sud, suivant le programme pastoral préparé. Je suis heureux qu’il puisse se faire auprès de vous l’interprète des sentiments que je nourris dans mon cœur à votre égard et qu’il soit en mesure d’exprimer toute mon estime et mon affection aux fils et aux filles du Viet Nam. A son retour, il me fera part de vos joies et de vos tristesses, de vos préoccupations et de vos espérances, car elles sont l’objet de notre sollicitude commune comme pasteurs du Peuple de Dieu.

Je sais combien les fidèles de vos pays sont fiers d’appartenir à l’Eglise catholique et avec quel courage ils professent leur foi. Je connais leur attachement profond à l’Evangile, et je rends grâce à Dieu pour la vitalité de vos communautés chrétiennes, qui sont l’honneur de l’Eglise entière.

En plusieurs autres circonstances, j’ai adressé des messages au peuple vietnamien pour lui dire qu’il demeure présent dans mon cœur. Aujourd’hui, par l’entremise de notre cher frère le Cardinal Etchegaray, je voudrais raviver dans vos âmes les échos de la prière sacerdotale du Christ et vous inviter à garder l’unité profonde pour répondre au vœu suprême du Seigneur: «Que tous soient un. Comme toi, Père, tu es en moi et moi en toi, qu’eux aussi soient un en nous, afin que le monde croie que tu m’as envoyé».  Oui, frères bien-aimés, restez unis entre membres de la Conférence épiscopale; approfondissez votre unité entre les évêques, les prêtres, les religieux, les religieuses et les fidèles laïcs. Soyez fraternellement des artisans d’unité afin que le monde croie en notre Seigneur Jésus-Christ et comprenne que la famille humaine est aimée de Dieu. C’est en gardant sa cohésion et en développant son élan missionnaire que l’Eglise catholique pourra témoigner authentiquement de l’Evangile dans le Viet Nam d’aujourd’hui.

Il y a un an, j’avais la joie de canoniser à Rome cent dix-sept de vos aînés dans la foi et, célébrant tout récemment l’anniversaire de cette canonisation, j’ai accueilli un groupe de vos compatriotes avec lesquels j’ai invoqué pour votre chère patrie l’intercession de vos saints martyrs. Que le témoignage d’amour donné par l’impressionnant cortège d’évêques, de prêtres et de laïcs qui ont versé leur sang pour le Christ soit pour vous un soutien dans votre vie quotidienne et qu’il vous fasse regarder l’avenir avec beaucoup d’espérance! Que, dans leur sillage, les Vietnamiens d’aujourd’hui continuent à donner l’exemple du courage, de la patience et de la volonté de vivre en paix avec les autres, en union avec le Christ et dans l’unité voulue par lui!

L’Eglise a mission d’offrir aux hommes de toute race et de toute culture la lumière de l’Evangile et de les rassembler en un seul Esprit. C’est pourquoi elle se présente comme un signe de fraternité et elle invite au dialogue. La visite du Cardinal Etchegaray dans votre pays m’apparaît comme un moment positif de ce dialogue et je souhaite que celui-ci se poursuive, dans l’amour de la vérité et sans exclusion de personne.

En concluant ce message, je m’adresse encore une fois à Marie, Reine du Viet Nam. Je vous confie tous, pasteurs, prêtres, religieux, religieuses et fidèles laïcs à sa tendresse maternelle. Qu’elle vous soutienne dans la fidélité à son Fils et à son Eglise! Qu’elle guide vos décisions et obtienne la réalisation de vos vœux les plus profonds! Qu’elle soit à vos côtés avec vos compatriotes dans l’édification d’un avenir meilleur pour tous et dans la construction d’une paix véritable!

De grand cœur, je vous envoie ma Bénédiction Apostolique.

Du Vatican, le 24 juin 1989.

IOANNES PAULUS PP. II

 

© Copyright 1989 - Libreria Editrice Vaticana

 

top