À MGR MICHEL MOUTEL, ÉVÊQUE DE NEVERS
The Holy See
back up
Search
riga

LETTRE DU PAPE JEAN-PAUL II
À MGR MICHEL MOUTEL
 POUR LE CINQUANTENAIRE DE
LA REVUE « LA MAISON-DIEU »

 

À Mgr Michel Moutel,
Évêque de Nevers,
Président de la Commission Épiscopale
de Pastorale Liturgique et Sacramentelle,

La revue de liturgie « La Maison-Dieu » célèbre le cinquantième anniversaire de sa fondation. Je tiens à m'unir à vous, ainsi qu'à tous ceux qui collaborent à cette prestigieuse publication, pour rendre grâce à Dieu de l'œuvre considérable qui a été accomplie, en particulier parce qu'elle a, par son rayonnement, mieux montré au peuple chrétien la grandeur de la liturgie et souligné sa dimension spirituelle.

Depuis sa fondation par les Pères Pie Duployé et Aymon-Marie Roguet en 1945, « La Maison-Dieu » a été l'un des agents actifs du mouvement liturgique dont le deuxième Concile du Vatican a recueilli les fruits.

Faisant appel aux meilleurs spécialistes, la revue s'est donné pour objectif l'approfondissement du trésor de la tradition liturgique, par l'étude de la Parole de Dieu dans sa vivante proclamation au sein des assemblées ecclésiales, par l'examen attentif des sources historiques, et par une réflexion sans cesse renouvelée sur les éléments constitutifs du culte divin. À la suite de la promulgation de la Constitution Sacrosanctum Concilium, « La Maison-Dieu » s'est employée à accompagner la mise en œuvre de la réforme liturgique.

Elle aide à faire comprendre le sens théologique et la portée pastorale des nouveaux livres liturgiques, en même temps qu'à opérer les discernements nécessaires dans leur utilisation. Au cours des années, cette revue ne cesse d'apporter ainsi un soutien très appréciable aux pasteurs et aux divers responsables de la liturgie dans le domaine francophone.

La mission de la revue, comme du Centre national de Pastorale liturgique, demeure le service de ce que le Concile appelle « le sommet vers lequel tend l'action de l'Église et en même temps la source d'où découle toute sa vertu... La liturgie elle-même pousse les fidèles rassasiés des "mystères de la Pâque" à être d'"un seul cœur dans la piété" ; elle prie pour "qu'ils gardent dans leur vie ce qu'ils ont reçu dans la foi" ; et le renouvellement dans l'Eucharistie de l'alliance du Seigneur avec les hommes attire et enflamme les fidèles à la charité du Christ qui nous presse » (Sacrosanctum Concilium, 10).

Il convient d'encourager la méditation et la mise en pratique de cet enseignement du Concile Vatican II.

Travailler pour une célébration digne et fidèle de la liturgie, c'est travailler pour que l'Église remplisse toute sa mission. Ainsi que je l'ai déjà écrit, « il existe un lien très étroit et organique entre le renouveau de la liturgie et le renouveau de toute la vie de l'Église » (Lettre Dominicae Cenae, 13).

Il est heureux que la nouvelle série de « La Maison-Dieu » s'ouvre par un ensemble d'études sur le thème « Liturgie et Sainteté ». Vatican II soulignait, en effet, que « la liturgie est considérée à juste titre comme exercice de la fonction sacerdotale du Christ, exercice dans lequel la sanctification de l'homme est signifiée par des signes sensibles et réalisée d'une manière propre à chacun d'entre eux, et dans lequel le culte public intégral est exercé par le Corps mystique de Jésus-Christ » (Sacrosanctum Concilium, 17). Je souhaite que les fidèles sachent toujours mieux accueillir les dons admirables que le Seigneur fait à son Église dans la liturgie, œuvre de sanctification des hommes et célébration de la sainteté de Dieu, en même temps qu'appel à la sequela Christi et chemin de perfection. Vivre intensément la liturgie, source et sommet de la vie chrétienne, ouvre à la louange de Dieu trois fois saint, à l'offrande au Père de tous les membres du Corps unis au Christ Tête, à la communion fraternelle et au dynamisme missionnaire dans l'Esprit de sainteté.

Formant les vœux les plus fervents pour l'heureuse poursuite de la mission ecclésiale confiée à « La Maison-Dieu », j'accorde de grand cœur aux responsables et aux collaborateurs de la revue, ainsi qu'à leurs lecteurs et à leurs amis, la Bénédiction apostolique.

Du Vatican, le 8 décembre 1994.

top