The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DE JEAN-PAUL II
AUX DÉLÉGATIONS
DES ÉGLISES CHRÉTIENNES NON-CATHOLIQUES

Dimanche 22 octobre 1978 

Très chers frères dans le Christ,

Nous voulons d'abord vous remercier du fond du cœur d’être venus ici aujourd’hui. Votre présence en effet témoigne de notre commune volonté d’établir entre nous des liens de plus en plus étroits et de surmonter les divisions héritées du passé, divisions qui sont, nous l’avons déjà dit, un intolérable scandale faisant obstacle à la proclamation de la bonne nouvelle du salut donné en Jésus Christ, à l’annonce de cette grande espérance de libération dont le monde d’aujourd’hui a tant besoin.

En cette première rencontre, nous tenons à vous dire notre ferme volonté d’aller de l’avant sur la voie de l’unité dans l’esprit du deuxième concile du Vatican et en suivant l’exemple de nos prédécesseurs. Une belle étape a déjà été parcourue, mais nous ne devons pas nous arrêter avant d’être arrivés au terme, avant d’avoir réalisé cette unité que le Christ veut pour son Eglise et pour laquelle il a prié.

La volonté du Christ, le témoignage à rendre au Christ, voilà le motif qui nous incite tous et chacun à ne pas nous lasser ou nous décourager dans cet effort. Nous avons confiance que Celui qui a commencé cette œuvre parmi nous, nous donnera abondamment la force pour persévérer et pour la mener vers son terme.

Veuillez dire à ceux que vous représentez et à tous que l’engagement de l’Eglise catholique dans le mouvement œcuménique tel qu’il s’est solennellement exprimé dans le deuxième Concile du Vatican est irréversible.

Nous nous réjouissons de vos relations de confiance fraternelle et de collaboration avec notre Secrétariat pour l’unité. Nous savons que vous cherchez avec lui, patiemment, la solution des différends qui nous séparent encore, les moyens de progresser ensemble dans une fidélité toujours plus intégrale à tous les aspects de la vérité révélée en Jésus Christ. Nous vous assurons que nous ferons tout pour vous aider.

Que l’Esprit d’amour et de vérité nous donne de nous retrouver souvent et de plus en plus proches les uns les autres, de plus en plus en communion profonde dans le mystère du Christ notre unique Sauveur, notre unique Seigneur. Que la Vierge Marie soit pour nous un exemple de cette docilité à l’Esprit Saint qui est le centre le plus profond de l’attitude œcuménique; que notre réponse soit toujours comme la sienne : je suis ton serviteur, qu’il me soit fait selon ta parole.

© Copyright 1978 - Libreria Editrice Vaticana

top