The Holy See
back up
Search
riga

VOYAGE APOSTOLIQUE AUX ÉTATS-UNIS

DISCOURS DU PAPE JEAN-PAUL II 
AU SANCTUAIRE NATIONAL DE L'IMMACULÉE-CONCEPTION
 

Washington
Dimanche 7 octobre 1979

 

Mon premier désir, en ce sanctuaire national de l’Immaculée-Conception est d’élever ma pensée et de tourner mon cœur vers la femme de l’histoire du salut. Dans le plan éternel de Dieu, cette femme, Marie, fut choisie pour entrer dans l’œuvre de l’Incarnation et de la Rédemption. Ce plan de Dieu a pu se réaliser par sa libre décision prise en obéissance à la volonté de Dieu. Par son « oui » qui imprègne toute l’histoire et se reflète sur elle, elle a consenti à être la Vierge Mère de notre Dieu sauveur, servante du Seigneur et en même temps Mère de tous les fidèles qui, pendant des siècles et des siècles, sont devenus frères et sœurs de son Fils. Grâce à elle, le soleil de justice a pu resplendir dans le monde. Grâce à elle, le grand sauveur de l’humanité, le réconciliateur des cœurs et des consciences, Jésus-Christ son Fils, Dieu fait homme, est venu transformer la condition humaine et, par sa mort et sa résurrection, élever toute la famille humaine. Comme un grand signe apparu dans le ciel à la plénitude des temps, cette femme domine toute l’histoire comme Vierge Mère du Fils et comme épouse de l’Esprit-Saint, au service du genre humain.

Cette femme est aussi devenue, associée à son Fils, signe de contradiction pour le monde, et en même temps signe d’espérance que toutes les générations proclameront bienheureuse. Elle est la femme qui a conçu spirituellement avant de concevoir physiquement, la femme qui a accepté la parole de Dieu, la femme qui fut insérée intimement et irrévocablement dans le mystère de l’Église, en exerçant une maternité spirituelle sur toutes les nations ; la femme qui est honorée comme Reine des apôtres, sans pour autant être insérée dans la constitution hiérarchique de l’Église, mais c’est précisément elle qui a rendu possible toute la hiérarchie en mettant au monde Celui qui est pasteur et évêque de nos âmes. Cette femme, Marie, dont l’Évangile ne mentionne pas la présence à la dernière Cène, nous la retrouvons au pied de la croix pour porter à son achèvement sa contribution à l’histoire du salut. Par son acte courageux, elle préfigure et anticipe le courage de toutes les femmes de tous les temps qui contribuent à porter le Christ à toutes les générations.

À la Pentecôte, nous voyons encore une fois la Vierge Mère exercer son rôle en union avec les apôtres, avec et dans l’Église. Là encore, par l’action du Saint-Esprit, elle a pu nous donner Jésus dans la plénitude de son Corps qui est l’Église, sans jamais le laisser, sans jamais l’abandonner, mais en continuant à l’aimer et à le nourrir à travers les siècles.

Telle est la femme de l’histoire et de la destinée qui nous inspire aujourd’hui, la femme qui nous parle de féminité, de dignité humaine, qui nous émeut, et qui est la plus haute expression de la consécration totale à Jésus-Christ, au nom duquel nous sommes réunis.

 

© Copyright 1979 - Libreria Editrice Vaticana

    

top