The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU SAINT-PÈRE JEAN-PAUL II
 AU CONSEIL DE L’UNION MONDIALE
DES ENSEIGNANTS CATHOLI
QUES

Mercredi, 29 avril 1992

 

Mesdames, Messieurs,

Je suis heureux de vous accueillir en ces jours où le nouveau Conseil de l’«Union mondiale des Enseignants catholiques» se réunit à Rome, après son quatorzième Congrès général. Vous avez souhaité rencontrer le Successeur de Pierre pour manifester votre attachement et votre fidélité à l’Église. Je salue particulièrement Monsieur Harry Mellon qui achève son mandat à la Présidence de votre Union. Je le remercie vivement pour son dévouement et pour le dynamisme dont il a fait preuve dans l’exercice de ses hautes fonctions. Je remercie également Monsieur Arnoldus Backs qui assume la charge de guider l’Union jusqu’à la prochaine Assemblée générale. Dites aussi à tous les enseignants catholiques de vos Associations nationales l’estime et la confiance du Pape pour l’apostolat auquel ils se consacrent.

Dans le cadre scolaire, que ce soit dans l’École catholique ou dans l’Enseignement laïc, vous avez le souci d’être au service des jeunes pour contribuer au développement global de leur personnalité, pour garantir le respect des personnes, pour promouvoir la liberté religieuse et pour rendre possible l’enseignement de la religion catholique. Par leur mission spécifique, les enseignants catholiques réalisent cette part importante de la mission de l’Église qu’est l’éducation humaine, morale et spirituelle[1]. L’accès au savoir et plus généralement à la culture accroit la dignité des personnes.

L’objectif primordial de vos Associations est la formation permanente des maîtres. Vous vous attachez spécialement à former des enseignants qui seront des éducateurs et des témoins, des maîtres en matière de doctrine chrétienne et des témoins par toute leur vie. Les jeunes générations ont aujourd’hui besoin que leurs aînés leur montrent les valeurs et les exigences de vie qui conduisent au bonheur mais elles ont aussi besoin que les adultes soient, par une vie morale droite et fidèle au Magistère de l’Église, des modèles à suivre pour construire leur personnalité. En tant qu’enseignants mais aussi en tant que parents chrétiens, il vous revient d’accompagner avec patience les jeunes jusqu’aux portes de l’âge adulte afin qu’ils sachent discerner l’appel du Christ et faire les choix de vie qui leur permettront de répondre à leur vocation propre dans le mariage, dans la vie religieuse ou dans le sacerdoce.

Votre mission éducative s’enracine dans votre mission baptismale. Pour devenir chaque jour témoins, il est nécessaire d’être d’abord disciples de l’unique Maître, le Christ. Pour cela, il convient de nourrir sa vie spirituelle par la prière, par l’écoute de la Parole de Dieu, par la participation à la vie sacramentelle ainsi que l’adhésion à l’enseignement de l’Église.

Après le retour à la liberté dans les pays d’Europe orientale, des enseignants catholiques de ces nations ont adhéré à votre Union. Je voudrais vous dire que j’apprécie particulièrement l’aide précieuse que vous leur apportez en assurant la formation permanente de nombreux maîtres, en vous rendant chez eux ou bien en les accueillant chez vous. Vos traditions d’enseignants chrétiens sont une contribution inégalable pour former des générations qui demain auront la charge de conduire des pays qui retrouvent peu à peu un régime démocratique, ayant reconquis leur liberté. Par ces gestes, vous mettez en pratique une solidarité chrétienne en aidant les peuples et les personnes à construire une société dans laquelle chacun peut faire grandir les talents qu’il a reçus et donner le meilleur de lui-même à ses frères.

Votre Conseil a la charge de soutenir les différentes Associations adhérant à votre Union et de les encourager pour que, par leurs actions, elles s’attachent à promouvoir l’éducation et les valeurs chrétiennes. Au sein des Organisations internationales vouées à l’instruction et au développement de la culture, vous apportez votre savoir et votre expérience fondée sur les principes évangéliques. En communion avec les Organisations internationales catholiques et les organismes du Saint-Siège vous participez à la belle tâche qui consiste à développer en chaque homme le germe de vie déposé par le Créateur.

Au terme de cette rencontre, je voudrais vous encourager pour les différents domaines d’activité que je viens d’évoquer. Que l’Esprit Saint éclaire la réflexion que vous menez au cours de votre rencontre pour que vous soyez des témoins du Ressuscité! De grand cœur, je vous bénis, je bénis vos familles et tous ceux qui à travers le monde œuvrent au sein de l’UMEC pour l’éducation des hommes de demain.


[1] Gravissimum Educationis, 7-8.


 

© Copyright 1992 - Libreria Editrice Vaticana

 

top