The Holy See
back up
Search
riga
VOYAGE APOSTOLIQUE À CUBA
(21-26 JANVIER 1998)

VISITE À LA CATHÉDRALE MÉTROPOLITAINE DE LA HAVANE

DISCOURS DU SAINT-PÈRE JEAN-PAUL II

Solennité de la Conversion de saint Paul
Dimanche 25 janvier 1998

 

Bien-aimés frères dans l'épiscopat et dans le sacerdoce,
bien-aimés religieux et religieuses,
chers séminaristes et fidèles;

1. Quelques heures avant la conclusion de cette Visite pastorale, j'éprouve une grande joie à vous rencontrer, vous qui représentez ceux qui, avec joie et espérance, à travers les souffrances et les sacrifices, ont la tâche passionnante d'évangéliser cette terre, caractérisée par une histoire si particulière.

Je remercie le Cardinal Jaime Lucas Ortega y Alamino, Archevêque de La Havane, pour les paroles aimables qu'il m'a adressées, se faisant le porte-parole des sentiments d'affection et d'estime que vous nourrissez pour le Successeur de l'Apôtre Pierre, et je désire vous exprimer en retour ma grande satisfaction dans le Seigneur que j'étends à tous les fils et les filles de cette île.

2. Nous sommes réunis dans cette cathédrale métropolitaine, dédiée à l'Immaculée Conception, le jour même où la liturgie célèbre la Conversion de saint Paul qui, sur la route de Damas, reçut la visite du Seigneur ressuscité et se transforma de persécuteur des chrétiens en apôtre courageux et inlassable de Jésus-Christ. Son exemple lumineux et ses enseignements doivent vous servir de guide pour affronter et surmonter chaque jour les nombreux obstacles que vous rencontrez dans le déroulement de votre mission, afin que les énergies et l'enthousiasme pour la diffusion du Royaume de Dieu ne faiblissent pas.

Dans votre histoire nationale, nombreux sont les pasteurs qui, avec une fidélité inébranlable au Christ et à son Eglise, ont accompagné le peuple au cours de toutes ses vicissitudes. Le témoignage de leur dévouement généreux, leurs paroles dans l'annonce de l'Evangile et la défense de la dignité et des droits inaliénables des personnes, ainsi que la promotion du bien intégral de la nation, représentent un précieux patrimoine spirituel, digne d'être conservé et enrichi. Au cours de ces journées, j'ai fait référence à l'un d'eux, le serviteur de Dieu le Père Félix Varela, fidèle à son sacerdoce et promoteur actif du bien commun de tout le peuple cubain. Je rappelle également le serviteur de Dieu José Olallo, de l'Ordre hospitalier de Saint Jean de Dieu, témoin de la miséricorde, dont la vie exemplaire au service des plus indigents et un exemple fécond de vie consacrée au Seigneur. Nous espérons que son procès en canonisation sera bientôt conclu et qu'il pourra être invoqué par les fidèles. Beaucoup d'autres Cubains, hommes et femmes, ont fait preuve de foi, de persévérance dans la mission, de dévouement à la cause de l'Evangile, à travers leur condition de prêtre, de religieux ou de laïc.

3. Très chers prêtres! Le Seigneur bénit abondamment votre dévouement quotidien au service de l'Eglise et du peuple, également lorsque surgissent des obstacles et des souffrances. C'est pourquoi j'apprécie et je vous suis reconnaissant de votre adhésion à la grâce divine, qui vous a appelés à être des pêcheurs d'hommes (cf. Mc 1, 17), sans vous laisser vaincre par la lassitude ou le découragement engendrés par l'ampleur de votre tâche apostolique, due au nombre réduit de prêtres et aux nombreuses nécessités pastorales des fidèles qui ouvrent leur cœur à l'Evangile, comme on l'a vu au cours de la récente mission préparatoire en vue de ma visite.

Ne perdez pas espoir face au manque de moyens matériels pour la mission, ou en raison du manque de ressources qui fait souffrir une grande partie de ce peuple. Continuez à accueillir l'invitation du Seigneur à œuvrer pour le Royaume de Dieu et pour sa justice, car le reste vous sera donné par surcroît (cf. Lc 12, 31). Quant à vous, en étroite collaboration avec vos évêques et comme expression de la profonde communion ecclésiale qui a caractérisé cette Eglise, continuez à illuminer les consciences dans le progrès des valeurs humaines, éthiques et religieuses, dont l'absence frappe de vastes secteurs de la société, en particulier les jeunes, qui pour cette raison sont plus vulnérables.

Les données sur la croissance des vocations sacerdotales, qui laissent bien augurer, et la venue dans le pays de nouveaux missionnaires, qui nous l'espérons vivement sera soutenue, auront pour conséquence une activité apostolique plus étendue au bénéfice de tous.

Conscients que «le secours me vient de Yahvé» (Ps 120, 2), que Lui seul est notre soutien et notre aide, je vous encourage à ne jamais négliger la prière personnelle quotidienne et prolongée, en vous configurant toujours davantage au Christ, Bon Pasteur, car en Lui se trouvent la force fondamentale et le repos authentique (cf. Mt 11, 30). Vous pourrez ainsi affronter avec joie le poids de la «journée, avec sa chaleur» (cf. Mt 20, 12) et offrir le meilleur témoignage pour promouvoir les vocations sacerdotales et religieuses qui sont si nécessaires.

Le ministère sacerdotal, outre la prédication de la Parole de Dieu et la célébration des Sacrements, qui constituent votre mission prophétique et cultuelle, s'étend également au service caritatif, à l'assistance et à la promotion humaine. C'est pourquoi, ce dernier compte également sur le ministère des diacres et sur l'aide des membres des divers instituts religieux et des diverses associations ecclésiales. Que le Seigneur vous accorde de toujours recevoir et distribuer avec facilité les ressources que tant d'Eglises sœurs désirent partager avec vous et trouver les façons les plus adaptées pour satisfaire aux nécessités des frères, et que cette œuvre soit toujours davantage comprise et valorisée!

4. Je rends grâce à Dieu pour la présence sur cette terre de personnes consacrées de divers instituts. Depuis plusieurs décennies, elles ont été obligées de vivre leur vocation dans des situations très particulières et, sans renoncer à la spécificité de leur charisme, elles ont dû s'adapter aux contingences et répondre aux nécessités pastorales des diocèses. Je vous suis également reconnaissant pour le travail pastoral digne d'éloge et pour le service rendu au Christ à travers les pauvres, les malades et les personnes âgées. Il est souhaitable que dans un proche avenir, l'Eglise puisse jouer son propre rôle dans l'enseignement; c'est une tâche que les Instituts religieux remplissent dans de nombreuses parties du monde avec un engagement généreux et également pour le plus grand bénéfice de la société civile.

L'Eglise attend de vous tous le témoignage d'une existence transfigurée par la profession des conseils évangéliques (cf. Vita consecrata, n. 20), car vous êtes des témoins de l'amour à travers la chasteté qui rend le cœur plus grand, la pauvreté qui abat les barrières et l'obéissance qui édifie la communion dans la communauté, dans l'Eglise et dans le monde.

La foi du peuple cubain, que vous servez, a été la source et la lymphe de la culture de cette nation. En tant que personnes consacrées, recherchez et promouvez un processus authentique d'inculturation de la foi, offrant à tous l'annonce, l'accueil et la possibilité de vivre l'Evangile.

5. Chers séminaristes et novices: aspirez à une solide formation humaine et chrétienne, dans laquelle la vie spirituelle occupe une place de choix. Ainsi, vous serez mieux préparés à accomplir la mission apostolique qui vous sera confiée par la suite. Soyez plein d'espérance en pensant à l'avenir où vous aurez des responsabilités particulières. Dans ce but, renforcez la fidélité au Christ et à son Evangile, l'amour pour l'Eglise, le dévouement à votre peuple.

Les deux séminaires, dont la capacité d'accueil ne sera bientôt plus adaptée, ont profondément contribué à la conscience de la nationalité cubaine. Que dans ces cloîtres illustres soit toujours promue la synthèse féconde entre piété et vertu, foi et culture, amour pour le Christ, pour son Eglise et amour pour le peuple!

6. Je remercie les laïcs ici présents, au nom de tant d'autres, de leur fidélité quotidienne pour conserver la flamme de la foi au sein de leur famille, surmontant ainsi les obstacles et travaillant avec courage pour incarner l'esprit évangélique dans la société. Je vous invite à alimenter la foi à travers une formation continue, biblique et catéchétique, qui vous aidera à persévérer dans le témoignage du Christ, en pardonnant les offenses, en exerçant le droit de servir le peuple à travers votre condition de croyants catholiques dans tous les domaines déjà accessibles, et en vous efforçant d'obtenir l'accès à ceux qui sont encore fermés. La tâche d'un laïcat catholique engagé est précisément celle d'ouvrir les milieux de la culture, de l'économie, de la politique et des moyens de communication sociale pour transmettre, à travers eux, la vérité et l'espérance sur le Christ et sur l'homme. C'est pourquoi, il est souhaitable que les publications catholiques et les autres initiatives puissent disposer des moyens nécessaires afin de mieux servir la société cubaine dans son ensemble. Je vous encourage à poursuivre cette voie, qui est l'expression de la vitalité des fidèles et de leur authentique vocation chrétienne au service de la vérité et de Cuba.

7. Chers frères: le peuple cubain a besoin de vous parce qu'il a besoin de Dieu qui est la raison fondamentale de votre vie. En vertu de votre appartenance à ce peuple, montrez-lui que seul le Christ est le Chemin, la Vérité et la Vie, que Lui seul a les paroles de Vie éternelle (cf. Jn 6, 68-69). Le Pape est proche de vous, il vous accompagne par sa prière et par son affection et il vous confie à la protection maternelle de la Très Sainte «Virgen de la Caridad del Cobre», Mère de tous les Cubains. C'est à Elle, Etoile de la nouvelle évangélisation, que je confie tous vos travaux et le bien-être de cette nation bien-aimée.

Nous terminons cette visite le 25 janvier, Fête de la conversion de saint Paul. La dernière Eucharistie célébrée sur la Plaza de la Revolución est significative, car la conversion de Paul est une révolution profonde, permanente et sainte, valable pour tous les temps.

 

© Copyright 1998 - Libreria Editrice Vaticana

   

top