The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE JEAN-PAUL II
AUX PARTICIPANTS AU CHAPITRE GÉNÉRAL
DES SOEURS TERTIAIRES CAPUCINES DE LA SAINTE-FAMILLE

Lundi 25 octobre 2004

 

Aux Soeurs capitulaires,
Tertiaires  capucines  de  la Sainte-Famille

1. Je suis heureux de vous saluer avec affection à l'occasion du XX Chapitre général, qui est célébré en concomitance avec le 150 anniversaire de la naissance de votre Fondateur, le vénérable Monseigneur Luis Amigó y Ferrer. Ce sont deux événements significatifs qui nous offrent l'opportunité de donner une nouvelle vigueur à l'expérience spirituelle de votre charisme et de conférer un nouvel élan à la mission évangélisatrice qui vous caractérise.

En effet, le souvenir de votre Fondateur est une nouvelle invitation à imiter son désir de vivre dans la sainteté, en suivant de près Jésus, qui se fit entièrement pauvre pour faire parvenir aux hommes la richesse de la miséricorde divine (cf. He 2, 17, 18). Pour sa part, renforçant non seulement la fidélité à l'esprit originel, le Chapitre général a la mission de le rendre présent de manière appropriée à l'époque actuelle, en discernant ce que "l'Esprit suggère aux diverses communautés" (Tertio Millennio adveniente, n. 23) et en cherchant le moyen le plus adapté de rendre témoignage et d'annoncer le Christ dans le monde d'aujourd'hui, de plus en plus mondialisé, comme l'indique la devise choisie pour les réflexions capitulaires.

Je salue avec affection Mère Julia Apesteguía Mariaezcurrena, qui vient d'être élue à la charge de Supérieure générale, ainsi que Mère Ligia Elena Llano, qui a rempli cette fonction au cours des dernières années. Je salue également les nouvelles conseillères et les autres soeurs capitulaires, qui représentent les diverses circonscriptions de l'Institut, qui est actuellement présent en Europe, en Asie, en Amérique et en Afrique. Je vous prie de bien vouloir transmettre mon estime à vos Soeurs qui suivent avec intérêt les travaux capitulaires et vous accompagnent de leur prière.

2. Je souhaite vous exprimer la sincère reconnaissance de l'Eglise pour votre oeuvre en faveur des personnes les plus défavorisées, des personnes âgées et des malades, des jeunes et des enfants qui ont besoin de protection, d'éducation, de joie de vivre et de croire dans le Christ. Dans le même temps, je partage avec vous l'espérance en l'avenir dans cette histoire qu'il vous reste à construire, puisque "l'Esprit vous envoie [vers l'avenir] pour faire encore avec vous de grandes choses" (Vita consecrata, n. 110).

Ce sont de grandes choses, en réalité, justement parce qu'elles prolongent la mission et le style de Jésus, qui rend digne et élève l'humanité à travers le sacrifice de soi-même, l'abnégation, l'accompagnement fraternel et la pleine confiance dans la force de Dieu. En raison de votre parcours spirituel, vous savez que le salut véritable, celui qui n'a pas de limites et qui ne fait jamais défaut, ne s'obtient que par la rédemption, même si cela s'oppose à une mentalité qui, souvent, ne tient compte que de la promotion et du succès immédiat.

3. Je vous invite, par conséquent, à intensifier chaque jour davantage l'union avec le Christ à travers la contemplation et la prière assidue et à donner de la vitalité à vos oeuvres en imitant son comportement rédempteur, car "plus on vit dans le Christ, mieux on peut le servir dans les autres, en se portant jusqu'aux avant-postes de la mission et en prenant les plus grands risques" (Vita consecrata, n. 76). Par ailleurs, en partant d'une riche et profonde expérience intérieure, il sera plus facile de transmettre l'attraction que Jésus suscite chez les nouvelles générations, en leur faisant entendre la voix pénétrante de la vocation, comme celle des disciples appelés "pour être ses compagnons et pour les envoyer prêcher" (Mc 3, 14).

Je place les travaux capitulaires et les activités en vue de la commémoration du 150 anniversaire de la naissance de votre Fondateur entre les mains de Marie, maîtresse inégalée pour accompagner le Fils divin jusqu'à la Croix et pour rendre présent dans la joie son triomphe glorieux au sein de la communauté chrétienne, tout comme elle l'accueillit et le fit grandir au sein de la Sainte Famille.

Avec ces sentiments et ces voeux, et en invoquant l'intercession des Bienheureux martyrs de la famille religieuse de Luis Amigó, je vous donne de tout coeur ma Bénédiction apostolique, que j'étends avec plaisir à toutes les soeurs de la Congrégation, ainsi qu'à tous ceux qui partagent le même esprit et collaborent à vos oeuvres apostoliques.

 

    

top