Index   Back Top Print

[ EN  - ES  - FR  - IT  - PT ]

MESSAGE DU PAPE BENOÎT XVI
À M. MASSIMO MILONE,
PRÉSIDENT DE L’UNION CATHOLIQUE DE LA PRESSE ITALIENNE,
À L'OCCASION DU CONGRÈS NATIONAL DE L’UCSI
ORGANISÉ POUR LE 50 ANNIVERSAIRE DE LA FONDATION

 

A Monsieur Massimo Milone
président de l'Union catholique de la presse italienne

J'ai été informé que l'Union catholique de la presse italienne (Unione cattolica della Stampa italiana - ucsi), dont vous êtes le président, célèbre ces jours-ci son Congrès national, en mémoire du cinquantième anniversaire de sa fondation. Je profite de cette circonstance pour vous présenter, ainsi qu'à vos collègues, mes félicitations cordiales et vous exprimer ma satisfaction pour le service précieux que l'ucsi a offert, au cours de ses cinquante années d'existence, à l'Eglise et au pays.

Un demi-siècle après la fondation de l'Union, de nombreuses choses ont changé. De façon plus visible, dans des secteurs tels que ceux qui vont de la science à la technologie, de l'économie à la géopolitique; de façon moins frappante, mais plus profonde et également plus préoccupante, dans le domaine de la culture actuelle, dans lequel semble s'être particulièrement affaibli, outre le respect pour la dignité de la personne, le sens des valeurs telles que la justice, la liberté, la solidarité, qui sont essentielles pour la survie d'une société.

Ancré dans un patrimoine de principes enracinés dans l'Evangile, votre travail de journalistes catholiques apparaît aujourd'hui encore plus difficile:  au sens de responsabilité et à l'esprit de service qui vous distinguent, vous devez en effet unir un professionnalisme toujours plus marqué, ainsi qu'une profonde capacité de dialogue avec le monde laïc, à la recherche de valeurs communes. Il vous sera d'autant plus facile d'être écoutés si vous apportez un témoignage de vie cohérent. Nombreux sont ceux, parmi vos collègues laïcs, qui au plus profond d'eux-mêmes, attendent de vous un témoignage silencieux, sans étiquette, mais riche, d'une vie inspirée par les valeurs de la foi.

Vous êtes engagés, j'en suis bien conscient, dans un devoir toujours plus exigeant, dans lequel les espaces de liberté sont souvent menacés et les intérêts économiques et politiques l'emportent fréquemment sur l'esprit de service et sur le critère du bien commun. Je vous exhorte à ne pas accepter de compromis en ce qui concerne des valeurs si importantes mais d'avoir le courage de la cohérence, même en payant de votre personne:  la sérénité de la conscience n'a pas de prix.

Je suis proche de vous par la prière, en demandant au Seigneur de vous aider à être toujours "prêts à la défense contre quiconque vous demande raison de l'espérance qui est en vous" (1 P 3, 15). Avec ce vœu, je vous envoie, Monsieur le président, ainsi qu'aux dirigeants et aux membres de l'Union catholique de la presse italienne, et à leurs familles, une Bénédiction apostolique particulière, propitiatrice de dons célestes abondants.

Du Vatican, le 19 janvier 2009.

 

BENEDICTUS PP. XVI

  



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana