Index   Back Top Print

[ DE  - EN  - ES  - FR  - IT  - PT ]


JEAN-PAUL II

AUDIENCE GÉNÉRALE

Mercredi 4 Février 1998

   

Chers Frères et Sœurs,

Par toute son existence terrestre, le Christ se révèle comme le Sauveur envoyé du Père pour le salut du monde. Il définit lui-même sa mission comme un service dont la manifestation suprême consiste dans le sacrifice de sa vie en faveur des hommes.

En affirmant que le Fils de l'homme est venu donner sa vie pour le rachat de la multitude, Jésus se présente comme le Sauveur universel. C'est par lui que tous les êtres humains sont rachetés, libérés et sauvés. Ce salut est un don que chacun peut recevoir grâce à son libre consentement et à sa volonté de coopération.

Sauveur universel, le Christ est aussi l'unique Sauveur. «Et son nom, donné aux hommes, est le seul qui puisse nous sauver» (Ac 4, 12). Il est l'unique médiateur entre Dieu et les hommes. Il n'y a pas d'autres voies de salut qui seraient indépendantes du Christ.

Sous l'action du Saint-Esprit qui «souffle où il veut» (Jn 3, 8), les autres religions peuvent aider les hommes à avancer vers le bonheur éternel, mais ce rôle est aussi le fruit de l'oeuvre rédemptrice du Christ.

Pour conclure, je reprendrai ces paroles de saint Louis-Marie Grignion de Montfort : « Par Jésus Christ, avec Jésus Christ, en Jésus Christ, nous pouvons toutes choses : rendre tout honneur et gloire au Père, en l'unité du Saint-Esprit; nous rendre parfaits et être à notre prochain une bonne odeur de vie éternelle» (Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge, n. 61).

* * *

J'accueille avec plaisir les personnes de langue française présentes à cette audience. J'encourage particulièrement les pèlerins vietnamiens, venus à Rome de plusieurs pays, pour se préparer au grand Jubilé par une semaine de réflexion sur l'Esprit Saint. À tous je donne de grand cœur la Bénédiction apostolique.

  



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana