The Holy See
back up
Search
riga

LETTRE DU PAPE PAUL VI
AUX ARCHEVÊQUES ET EVÊQUES DU VIETNAM

 

A Nos Vénérables Frères
les Archevêques et Evêques du Vietnam
et à tous Nos Fils les prêtres,
religieux, religieuses et fidèles vietnamiens

Nous avons béni la Providence qui Nous a permis de rencontrer récemment le Président et le Vice-Président de votre Conférence Episcopale, et de les entendre Nous attester à nouveau le filial et profond attachement au Vicaire du Christ le tous Nos chers Fils du Vietnam.

Votre Pays, que la gravité et la durée de ses épreuves Nous rend chaque jour plus cher, est sans cesse présent à Notre prière et à Notre sollicitude apostolique. Et c’est pou.r Nous un bien doux réconfort d’apprendre qu’au milieu des ruines et des souffrances accumulées par la guerre, les catholiques vietnamiens, sous la conduite de leurs guides spirituels, s’efforcent de rester généreusement fidèles à leur foi, d’essuyer les larmes des innocentes victimes du conflit par la pratique d’une active charité, et de collaborer à toute initiative tendant à rétablir la bonne entente et la paix entre fils d’une même Patrie.

Le mérite en revient d’abord à vous, Vénérables Frères, et Nous voulons par cette lettre vous témoigner combien Nous apprécions votre zèle, votre empressement à suivre les directives du Saint-Siège et votre dévouement à votre troupeau dans ces circonstances difficiles.

Nous pensons que le bon fonctionnement de votre Conférence Episcopale - cet organisme qui a pour but, aux termes de la Constitution Christus Dominus (n. 38), une action conjointe pour mieux promouvoir le bien que l’Eglise offre aux hommes - vous a été et continuera à vous être d’un grand secours pour résoudre des problèmes qui sont communs et appellent par conséquent des solutions communes.

Nous voudrions à ce propos recommander surtout à l’attention pastorale de la Conférence épiscopale une organisation qui Nous tient beaucoup à cœur: la Caritas Vietnam. Nous estimons en effet qu’une bonne coordination de ses initiatives entraînera une participation toujours plus vivante des fidèles à la charité de l’Eglise et les aidera à être de bons témoins du Christ dans leurs milieux. Par ses programmes dans le domaine de l’assistance - et indirectement dans le domaine social - la Caritas Vietnam Nous semble appelée à exercer une action à grand rayonnement, et Nous ne saurions trop vous recommander d’en suivre avec une vigilance attentive l’organisation et les activités, afin d’en multiplier les fruits.

De grande importance aussi Nous semblent les contacts interconfessionnels au sein du «Conseil des Religions». Cet organisme, qui avait accueilli avec grande déférence Notre Message d’octobre 1966, offre de remarquables possibilités de rapprochement et d’action communes au service de la patrie, notamment dans le champ de la bienfaisance, de l’assistance et de la culture. L’union des forces spirituelles et morales du Pays dans ces domaines peut rendre des services inappréciables, en aidant à l’effort pour surmonter les divisions, au respect mutuel entre les différentes confessions religieuses et entre les citoyens, et à la défense des valeurs fondamentales sur lesquelles repose la société humaine. C’est là en effet la voie qui conduit à la réconciliation et à la paix, conditions indispensables d’un meilleur avenir pour votre Patrie, tel que Nous l’avons si souvent appelé de Nos vœux.

Un grand motif d’espoir pour cet avenir Nous vient à la pensée du nombre remarquable de vocations sacerdotales et religieuses que le Seigneur suscite dans votre communauté. Nous aimons à y voir, comme le Concile Nous y invite (Optatam totius, 2; Presbyterorum Ordinis, 11), la preuve que les catholiques du Vietnam ont conscience du devoir qui leur incombe, et qu’ils s’en acquittent par la pratique d’une vie chrétienne intense.

Aussi voudrions Nous profiter de ce message pour féliciter et exhorter prêtres, religieux et religieuses à persévérer dans l’esprit de foi et de générosité qui les anime, et dont l’émouvant témoignage Nous est apporté par certains d’entre eux qui viennent, de temps à autre, Nous rendre visite au Vatican. Soyez fiers, chers Fils et Filles, de votre magnifique tradition de fidélité à la vie consacrée et à l’imitation du Christ, auquel vous vous êtes donnés. Que votre confiance dans vos Evêques et dans vos Supérieurs ne se laisse pas ébranler par certains courants de contestation qui troublent actuellement l’Eglise dans d’autres régions, sans grand profit pour le peuple chrétien ni pour l’avance du Royaume de Dieu dans les âmes. Avec l’Apôtre Paul Nous vous dirons: «Ne vous laissez. pas emporter à tout vent de doctrine . . .» mais soyez fermes dans la profession de la vérité «afin de grandir, par la charité, de toutes manières, en celui qui est le Chef, le Christ» (Eph. 4, 14).

Collaborez généreusement avec Vos Evêques et vos supérieurs en tout ce qui peut favoriser une saine rénovation de l’Eglise dans votre Pays, selon les exigences de la société moderne. Et pour que cette collaboration donne tous ses fruits, laissez-vous toujours guider par un grand esprit de confiance, d’ouverture et de respect envers l’Autorité responsable.

Nous adressant maintenant à tous Nos chers Fils qui constituent le Peuple chrétien du Vietnam, Nous voulons avant tout les féliciter de leur foi profonde et solide. Qu’ils ne craignent pas de continuer à la manifester dans les formes traditionnelles qui caractérisent la piété catholique, notamment le culte plein de respect et d’amour pour le Saint-Sacrement, la dévotion à la Très-Sainte Vierge par la pratique du Rosaire, enfin la docilité filiale aux directives du Vicaire de Jésus-Christ. Qu’ils ne cessent, par ailleurs, d’approfondir leurs connaissances en matière religieuse, et s’ils croyaient devoir faire des suggestions qui leur sembleraient utiles ou opportunes, qu’ils les soumettent en toute confiance à leurs Evêques et à leurs prêtres.

Nous ne pouvons oublier, en terminant, de mentionner la douloureuse division qui afflige depuis si longtemps votre Pays. Combien Nous souhaiterions que ce message arrive aussi à Nos fils du Vietnam du Nord, leur portant Nos encouragement, Notre bénédiction, et l’assurance que Nous avons pleine confiance dans leur fidélité au Christ, à l’Evangile et à l’Eglise!

Malgré la lenteur des négociations entreprises en vue de la cessation du conflit, Nous ne voulons pas renoncer à l’espoir qu’elles finissent par aboutir à une solution juste et honorable. Nous prions Dieu d’éclairer les négociateurs, de les rendre sensibles aux souffrances qu’entraîne la prolongation des pourparlers, et soucieux d’assurer, par un accord que Nous souhaitons proche, la paix dans la liberté et dans le respect des droits de la personne humaine et des légitimes aspirations à l’indépendance et à l’autodétermination des populations vietnamiennes.

En ces moments qui revêtent une importance particulière pour l’avenir non seulement de la Nation, mais aussi de l’Eglise au Vietnam, Nous voudrions que tous Nos fils catholiques, Vénérables Frères, vous soient unis pour implorer avec vous le don de la paix: une paix vraie et juste, pour laquelle Nous continuerons pour Notre part, sans Nous lasser et avec confiance, à adresser Notre appel à tous les hommes de bonne volonté, à commencer par ceux qui portent la responsabilité de l’avenir de votre Patrie.

Dans ces sentiments, Nous vous envoyons à tous, Evêques, Prêtres, Religieux, Religieuses et fidèles du Vietnam, en gage de la paix tant désirée et de l’abondance des divins réconforts, une paternelle Bénédiction Apostolique.

Du Vatican, le 24 novembre 1969.

PAULUS PP. VI

 

top