Index   Back Top Print

[ EN  - ES  - FR ]

ADDRESS OF POPE JOHN PAUL II
TO THE NEW AMBASSADOR OF GREAT BRITAIN
TO THE HOLY SEE*

Monday, 10 June 1985

 

Je vous adresse de chaleureuses salutations en ce moment où vous me présentez les Lettres par lesquelles Sa Majesté la Reine Elisabeth II vous accrédite comme Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire. Je vous remercie de tout cœur pour vos aimables paroles.

Dans votre discours vous vous êtes référé à certains événements récents qui, je le crois également, ont confirmé et resserré les relations cordiales qui existent entre la Grande-Bretagne et le Saint-Siège. Ma visite pastorale à votre pays qui a laissé dans mon cœur de merveilleux souvenirs m'a offert une occasion exceptionnelle pour mieux connaître votre peuple et avoir une expérience plus directe de vos traditions et de votre façon de vivre. Je suis heureux que durant ce séjour la Providence m'ait permis de rencontrer non seulement des catholiques mais aussi des membres d'autres Communautés ecclésiales y compris un grand nombre de distingues ecclésiastiques.

Vous avez vous-même fait mention de la Déclaration Commune que j'ai signée avec l’Archevêque Runcie en la Cathédrale de Canterbury. J’étais heureux de cette occasion qui a permis de réaffirmer les pas concrets accomplis ces dernières années et de déterminer les sentiers vers un ultérieur dialogue œcuménique. Je suis convaincu qu'avec l'aide de Dieu la réconciliation et l'unité dans la foi que nous désirons seront un jour réalisées.

Il me plaît que vous ayez aussi parlé du changement de statut des Missions respectives de la Grande-Bretagne et du Saint-Siège. Ceci a une grande valeur symbolique et manifeste nos progrès dans le dialogue pour la paix.

Votre évocation du rôle que le Saint Siège a exercé pour résoudre une contestation territoriale est un important rappel du fait que les difficultés les plus sérieuses et, en apparence, les plus insurmontables peuvent être surpassées avec l'aide de Dieu et par de patientes et prudentes négociations.

A cet égard vous rappelez à juste titre ma constante sollicitude pour que cesse la violence en Irlande du Nord. Comme vous le dites, j'ai constamment condamné toutes formes de violence et de terrorisme comme inacceptable réponse aux difficultés existantes. J'ai également affirmé avec force que sans justice et sans un profond respect pour la dignité de chaque personne humaine il ne peut y avoir de fondement pour une paix authentique et durable. C'est pourquoi je soutiens et encourage tout sérieux effort tendant à réconcilier les factions opposées et à mettre fin aux tragiques souffrances qui n'ont déjà que trop duré.

Il est inévitable que dans le dialogue pour la paix interviennent des moments de découragement, mais il ne faut jamais abandonner le processus. Dieu donnera la grâce: les hommes et femmes de bonne volonté pourvoient à l'effort. J'adresse un pressant appel aux autorités intéressées afin de créer toutes les occasions opportunes pour promouvoir la cause de la paix et de recourir à tous les moyens et talents capables de l'assurer.

Monsieur l'Ambassadeur, je suis certain que votre période de service rendra toujours plus cordiales les relations diplomatiques qui existent entre la Grande-Bretagne et le Saint-Siège. Je puis vous assurer que vous trouverez ici un authentique esprit de collaboration pour vous aider dans l'accomplissement de vos devoirs. Quant à moi je vous assure de mon soutien et de mes prières dans l'exercice de votre mission.

Je vous demande de bien vouloir transmettre mes salutations et mes bons vœux à Sa Majesté et aux membres de la Famille royale. Ce fut pour moi une expérience particulièrement heureuse, de recevoir récemment en audience le Prince et la Princesse de Galles et j'aime à exprimer encore une fois ma joie pour cette rencontre.


*L'Osservatore Romano. Edition hebdomadaire en langue française n.32 p.5.

 

©  Copyright 1985 - Libreria Editrice Vaticana

 



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana