The Holy See
back up
Search
riga

   CONGRÉGATION POUR L'ÉDUCATION CATHOLIQUE

 

Avec la Const. Immensa (22 janv. 1588), Sixte V érigeala Congregatio pro universitate studii romani afin de présider aux études de l’Université de Rome et d’autres Universités insignes (Bologne, Paris, Salamanque, etc.). Par la Const. Quod divina sapientia (28 août 1824), Léon XII créa la Congregatio studiorum pour les écoles de l’État pontifical. À partir de 1870, celle-ci commença à exercer son autorité sur les Universités catholiques. La réforme de Saint Pie X (Const. Apost. Sapienti Consilio, 29 juin 1908) la confirma dans cette tâche. Benoît XV, par Motu Proprio du 4 nov. 1915, érigea en Congrégation la section des Séminaires qui faisait alors partie de la Congr. Concistoriale et lui adjoignit la Congregatio Studiorum, lui donnant le titre de Congregatio de Seminariis et Studiorum Universitatibus. Par la Const. Ap. Regimini Ecclesiae Universae, du 15 août 1967, Paul VI lui conféra le titre de Congregatio pro Institutione Catholica et lui ajouta une troisième Section, celle des Écoles catholiques.

Au sein de cette même Congrégation fut érigée l’Œuvre Pontificale pour les Vocations Sacerdotales (Motu Proprio de Pie XII Cum Nobis, du 4 nov. 1941), dont l’action a reçu une impulsion et un éclairage supplémentaires avec le Décret Conciliaire Optatam totius, n. 2 (28 oct. 1965).

La Constitution Apostolique Pastor Bonus, du 28 juin 1988, a transformé le nom de la Congrégation en Congrégation pour l’Éducation Catholique (des Séminaires et des Instituts d’études), confirmant substantiellement la compétence qui lui avait été confiée par la Regimini Ecclesiae Universae.

Par la Lettre Apostolique en forme de Motu Proprio Ministrorum institutio du 16 janv. 2013, Benoît XVI a transféré à la Congrégation pour le Clergé les compétences relatives à la promotion et au gouvernement de tout ce qui regarde la formation, la vie et le ministère des prêtres et des diacres, la pastorale des vocations et la sélection des candidats aux Ordres sacrés, comprenant la formation humaine, spirituelle, doctrinale et pastorale dans les Séminaires et dans les centres pour les diacres permanents, jusqu’à la formation permanente. En ce qui concerne la formation sacerdotale, la Congrégation pour l’Éducation Catholique continue à avoir la compétence pour l’ordonnancement des études académiques de philosophie et de théologie. Par le même Motu Proprio l’Œuvre Pontificale des Vocations Sacerdotales a été transférée auprès de la Congrégation pour le Clergé.

Suite à ce même document le nom de la Congrégation a subi une modification, passant de Congregatio de Institutione Catholica (de Seminariis atque Studiorum Institutis) à celui de Congregatio de Institutione Catholica (de Studiorum Institutis).

La compétence de la Congrégation pour l’Éducation Catholique s’exerce dans deux secteurs: a) sur toutes les Universités, Facultés, tous les Instituts et Écoles Supérieures d’études ecclésiastiques ou civiles dépendant de personnes ecclésiastiques, physiques ou morales, ainsi que sur les Instituts et Associations à but scientifique; b) sur toutes les Écoles et tous les Instituts d’instruction et d’éducation de tous ordres et niveaux pré-universitaires dépendant de l’Autorité Ecclésiastique dédiés à la formation de la jeunesse laïque, sauf ceux qui dépendent des Congrégations pour les Églises Orientales et pour l’Évangélisation des Peuples.

Il existe au sein de la Section des Universités un Département des Organismes Internationaux qui a pour tâche d’en suivre les activités, en particulier les Accords du Saint Siège avec les divers pays en ce qui concerne la reconnaissance des études et des titres académiques.

Les Supérieurs actuels du Dicastère sont:

Préfet: S.Em. Card. Zenon Grocholewski

Secrétaire: S.Exc. Msgr Angelo Vincenzo Zani

Sous-Secrétaire: P. Friedrich Bechina, F.S.O.

La Congrégation est composée de 34 Membres, dont 30 Cardinaux et 4 Archevêques. Les Consulteurs sont au nombre de 27 tandis que le personnel est composé de 21 personnes.

 

     

top