Index

  Back Top Print

CONGRÉGATION POUR LA DOCTRINE DE LA FOI

 

Profil historique 

En 1542, Paul III institua une commission de six Cardinaux qui avait pour mission de traiter les questions de foi (Bulle Licet ab initio du 21 juillet 1542). Au début, cette commission connue sous le nom de Sainte Inquisition Romaine et Universelle, se voulait exclusivement Tribunal pour les cas d’hérésie et de schisme.

Paul IV, à partir de 1555, élargit remarquablement son domaine d’action, en lui conférant la compétence dans les questions morales de toute espèce.

En 1571, Pie V fonda la Congrégation pour la réforme de l’Index des Livres Interdits. Cette compétence qui, revenait initialement à l’Inquisition, fut attribuée au nouveau Dicastère jusqu’à sa suppression en 1917.

À la suite de la réforme de la Curie opérée par Sixte V (Bulle Immensa aeterni Dei du 22 janvier 1588), l’activité de l’Inquisition a été étendue à tout ce qui pouvait concerner directement ou indirectement la foi et la morale.

Pie X réorganisa la Congrégation et changea l’ancien nom en celui de la Sacrée Congrégation du Saint Office (Constitution Apostolique Sapienti consilio du 29 juin 1908).

Plus tard, Benoît XV, en supprimant la Sacrée Congrégation de l’Index, attribua de nouveau au Saint Office sa compétence, tout en lui retirant les indulgences (Motu proprio Alloquentes du 25 mars 1917).

En 1965, Paul VI opéra une nouvelle réforme de la Congrégation. Il changea son nom en celui de Sacrée Congrégation pour la Doctrine de la Foi, et remit à jour la procédure pour l’examen des doctrines : il fit prévaloir sur l’aspect punitif de la condamnation l’aspect positif de la correction de l’erreur, de la garde, de la préservation et de la promotion de la foi (Motu proprio Integrae servandae du 7 décembre 1965). En cette occasion, fut aboli aussi l’Index des livres Interdits.

Jean-Paul II, par la Constitution Apostolique Pastor bonus du 28 juin 1988, décida d’une ultérieure réorganisation de toute la Curie Romaine, qui fournit plus de détails sur la fonction, les compétences et les normes régissant la Congrégation pour la Doctrine de la Foi. Sa tâche est « de promouvoir et de protéger la doctrine sur la foi et les mœurs dans l’ensemble du monde catholique » (art. 48). À la suite de cette réforme, le 29 juin 1997, fut approuvée la nouvelle Agendi ratio in doctrinarum examine.

Dans les domaines qui l’exigent, la Congrégation sert aussi de tribunal : « elle juge les délits contre la foi et les délits les plus graves, commis soit contre les mœurs soit dans la célébration des sacrements » (art. 52). Avec le Motu proprio Sacramentorum sanctitatis tutela du 30 avril 2001, Jean-Paul II a promulgué les nouvelles normes procédurales concernant certains délits graves relevant de la compétence exclusive de la Congrégation. Une version mise à jour de ces normes a été promulguée par Benoît XVI, le 21 mai 2010.

Organisation et compétences

La Congrégation est constituée d’un Collège de Membres (Cardinaux et Évêques), à la tête duquel est nommé un Préfet assisté par un Secrétaire, un Sous-secrétaire ainsi qu’un Promoteur de Justice. Son personnel est composé de divers Officiels qui, sous la direction de leurs chefs de bureau, suivent les questions correspondant à leurs compétences et aux exigences diverses de la Congrégation. Celle-ci est composée de trois sections:

La section doctrinale s’occupe des matières qui touchent la promotion ainsi que la sauvegarde de la doctrine de la foi et de la morale.

La section disciplinaire s’occupe des délits contre la foi ainsi que des délits les plus graves contre la morale ou commis dans la célébration des sacrements. Elle examine également d’autres problèmes connexes à la discipline de la Foi.

La section matrimoniale s’occupe de ce qui concerne le privilegium fidei. Elle s’intéresse aux causes de dissolution de mariage in favorem fidei et à d’autres aspects du lien matrimonial liés à la validité du sacrement.

Lors de ses études, la Congrégation est aidée par un groupe de Consulteurs. Les réunions des Consulteurs se tiennent généralement une fois par semaine. Les questions traitées et les avis des Consulteurs sont examinés par le Collège des Membres de la Congrégation, avec un vote délibératif. Leurs décisions sont ensuite soumises à l’approbation du Saint-Père durant une Audience particulière.

Auprès de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi sont également constituées la Commission Biblique Pontificale et la Commission Théologique Internationale, qui opèrent selon leurs propres normes, sous la présidence du Cardinal-Préfet. De manière étroite a été aussi reliée à la Congrégation, la Commission pontificale Ecclesia Dei qui dispose de sa propre organisation et qui est placée sous la présidence du Préfet. La Congrégation dispose aussi d’Archives historiques, munies d’un Règlement propre et auxquelles peuvent avoir accès les chercheurs qualifiés.

 

Composition actuelle des responsables

Préfet : S.E. Mgr Luis Francisco Ladaria Ferrer, S.I.

Secrétaire : S.E. Mgr Giacomo Morandi.

Secrétaire-adjoint : S.E. Mgr Joseph Augustine Di Noia, O.P.

Sous-secrétaire : Rév. Don Matteo Visioli.

Promoteur de la Justice : P. Robert Joseph Geisinger, S.I.

 

Adresse Postale

Congrégation pour la Doctrine de la Foi
Palazzo del Sant’Uffizio
00120 Città del Vaticano