Index   Back Top Print

[ FR ]

PAPE FRANÇOIS

MÉDITATION MATINALE EN LA CHAPELLE DE LA
MAISON SAINTE-MARTHE

Un cœur nouveau

Vendredi 20 janvier 2017

(L'Osservatore Romano, Édition hebdomadaire n°005 du 2 février 2017)

«La faiblesse de Dieu» est que, en nous pardonnant, il arrive à oublier nos péchés. Ainsi, il est toujours prêt à nous faire radicalement «changer de vie, pas seulement de mentalité et de cœur». Mais de notre part, toutefois, il doit y avoir l’engagement à vivre jusqu’au bout cette «nouvelle alliance», cette «re-création», en mettant de côté la tentation de condamner et les stupidités de la mondanité, et en ravivant toujours notre «appartenance» au Seigneur. La liturgie «a une oraison, une prière très belle, qui nous fait comprendre la profondeur de l’œuvre de Jésus Christ: “O Dieu qui as créé merveilleusement le monde, tu l’as recréé plus merveilleusement encore”, c’est-à-dire par le sang de Jésus, par la rédemption». C’est précisément ce «renouveau, cette re-création qui est l’objet de la première lecture aujourd’hui», tirée de la lettre aux Hébreux (8, 6-13). Nous sommes face à la promesse du Seigneur: «Voici que des jours viennent, et je conclurai une alliance nouvelle, non pas comme l’alliance que je fis avec leurs pères». C’est «une alliance nouvelle», ce qui signifie «renouveler tout à partir des racines, pas seulement en apparence». «Cette alliance nouvelle a ses caractéristiques». On lit dans la lettre aux Hébreux : «Voici l’alliance que je contracterai avec la maison d’Israël, après ces jours-là, dit le Seigneur: Je mettrai mes lois dans leur pensée, je les graverai dans leur cœur». Cela signifie que «la loi du Seigneur n’est pas seulement une façon d’agir extérieure»,  parce qu’elle «change notre mentalité». C’est pourquoi «dans la nouvelle alliance, il y a un changement de mentalité, de cœur, de façon d’agir: c’est une façon différente de voir les choses». Le Pape a eu recours à un exemple: «Je peux voir l’œuvre d’une personne, un architecte» et la juger «à travers une attitude froide, technique, objective», en disant: «c’est bien, techniquement, c’est bien», ou bien «je peux la considérer avec envie parce qu’il a fait une belle chose que moi je ne suis pas capable de faire» et cela est une autre attitude. Mais encore, «je peux la voir avec bienveillance, même avec joie». Ce sont donc «trois attitudes différentes». «La nouvelle alliance change notre cœur et nous fait voir la loi du Seigneur avec ce cœur nouveau, avec cet esprit nouveau». Se référant ensuite «aux docteurs de la loi qui persécutaient Jésus», le Pape a rappelé qu’ils «faisaient tout ce qui était prescrit par la loi, mais leur mentalité était éloignée de Dieu, centrée sur eux-mêmes: ils vivaient toujours en condamnant». En reprenant le passage de la lettre aux Hébreux, le Pape a souligné que «le Seigneur poursuit ensuite: “Je mettrai mes lois dans leur pensée, je les graverai dans leur cœur. Car je pardonnerai leurs torts, et de leurs péchés je n’aurai plus souvenance”». C’est «la faiblesse de Dieu: quand Dieu pardonne il oublie, il oublie». Devant «un cœur repenti, il pardonne et oublie». Et «cela aussi est une invitation à ne pas rappeler au Seigneur les péchés, c’est-à-dire à ne plus pécher». Il s’agit précisément d’un véritable «changement de vie: la nouvelle alliance me renouvelle et me fait changer de vie, pas seulement de mentalité et de cœur, mais de vie». Et «cela est la re-création: ainsi, le Seigneur nous recrée tous». Le passage de la lettre aux Hébreux propose ensuite «un troisième élément, un changement d’appartenance». On lit: «Je serai leur Dieu et ils seront mon peuple». C’est «cette appartenance» qui conduit à dire: «Tu es l’unique Dieu pour moi, les autres dieux n’existent pas». Donc, «changement de mentalité, changement de cœur, changement de vie et changement d’appartenance: cela est la re-création que le Seigneur fait plus merveilleusement que la première création». En conclusion, François a suggéré de demander «au Seigneur de poursuivre cette alliance, d’être fidèles; d’être fidèles à ce travail que le Seigneur accomplit pour nous faire changer de mentalité, de cœur».

 



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana