Index   Back Top Print

[ EN  - ES  - FR  - IT ]

DISCORSO DI GIOVANNI PAOLO II
AL NUOVO AMBASCIATORE DELLA REPUBBLICA DOMINICANA
PRESSO LA SANTA SEDE S.E. IL SIGNOR EFRAIN REYES DULUC*

Lunedì, 2 febbraio 1987

 

Au moment de recevoir les Lettres qui vous accréditent comme Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de la République Dominicaine près le Saint-Siège, je suis heureux de souhaiter cordialement la bienvenue à Votre Excellence et en même temps de vous adresser mes meilleurs vœux pour l'heureux accomplissement de la mission que vous entreprenez aujourd'hui.

Je désire également vous remercier pour les nobles sentiments que vous avez manifestés et, de même, pour le déférent salut que vous m'avez transmis de la part de M. le Président de la République qui confirme la sincère adhésion de mes bien-aimés fils de votre pays.

Votre Excellence vient ici comme Représentant d'un pays que le Saint-Siège a toujours tenu en haute considération, pour lequel il a toujours éprouvé grande estime, correspondant ainsi aux sentiments d'un peuple qui, catholique dans sa plus grande majorité, se tourne avec filiale dévotion vers le Siège de Pierre. A ce siège, votre population se sent unie par des liens de particu1ibre proximité qui touche ses convictions les plus intimes et les plus vives.

Aussi vos populations éprouveront-elles une immense satisfaction à savoir que Votre Excellence, animée des mêmes sentiments et aspirations, désire consacrer le meilleur de ses efforts à renforcer toujours plus les bonnes et harmonieuses relations qui existent entre votre pays et le Saint-Siège, pour le plus grand bénéfice humain et spirituel de vos compatriotes.

Votre Excellence a parlé de la commémoration – au stade de la préparation – du Vème Centenaire de l'Évangélisation du Continent Américain: une neuvaine d'années que j'ai eu la joie d'inaugurer précisément en la ville de Saint-Domingue.

L'évangélisation est incontestablement une tache continuelle, une exigence fondamentale de la dynamique ecclésiale, comme l'a amplement proclamé le Concile Vatican II. C'est ce que rappelle l'Épiscopat américain dans le Document de Puebla: «L'Église acquiert progressivement une conscience toujours plus claire et profonde du fait que l'Évangélisation est sa mission fondamentale et que celle-ci ne peut être réalisée sans un effort continuel de connaissance de la réalité et d'acceptation dynamique, pressante et convaincante du Message aux hommes d'aujourd'hui» (n. 851).

La récente Journée de prière pour la paix à Assise, dont le souvenir et les enseignements continuent à vivre en tous et en chacun, a une fois de plus mis clairement en évidence comment l'Église accomplit le mandat que le Seigneur lui a confié (cf. Mt 28, 19-20). Ce ministère essentiel, elle l'exerce de diverses façons: «grâce à l'évangélisation, l'administration des sacrements et la conduite pastorale de la part du Successeur de Pierre et des Évêques, grâce au service quotidien des prêtres, des diacres, des religieux et religieuses, grâce à l'effort et au témoignage des missionnaires et des catéchistes, grâce à la prière silencieuse des contemplatifs et la Souffrance des malades, des pauvres et des opprimés, et grâce à tant de formes de dialogue et de collaboration des chrétiens pour réaliser les idéaux des Béatitudes et promouvoir les valeurs du Règne de Dieu» (Discours à la Curie Romaine, 22 décembre 1986, n.10; ORf. n.52 du 30 décembre 1986 p.9).

Pour que la tache inéluctable de l'évangélisation devienne une réalité chaque jour plus effective dans votre pays, je puis vous assurer que les Évêques de cette Église locale en intime communion avec le Siège Apostolique, ne manqueront jamais d'offrir leur collaboration, leurs services et toutes leurs énergies spirituelles et morales.


*L'Osservatore Romano. Edition hebdomadaire en langue française n.11 pp.4-5.

 

© Copyright 1987 - Libreria Editrice Vaticana

 



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana